Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 15:55

Je vous propose de vous présenter les chroniques de Pierlouim accompagnées des émissions similaires sur RTV 95.7.

J'essayerai d'en poster une à deux ou plus par semaine. Car pour l'instant j'ai écrit 90 articles dans MtaVille et enregistré 140 émissions à RTV 95.7.

Le premier thème: LE NOM DE DREUX.

Au nom de Dreux - La Cité des Druides

Le druide 1921

 

En 1821 le jeune Victor Hugo âgé de 19 ans fit un voyage à Dreux à la recherche de sa bien-aimée Adèle. Les parents avaient éloigné leur jeune fille de ce prétendant poète sans le sou, en la cachant à Dreux. Avant de retrouver son Adèle, Victor fit un peu de tourisme dans Dreux et écrivit à son ami Alfred de VIGNY, alors militaire à Rouen :
« Mon Cher Alfred, il n’y a aucun monument druidique. DREUX a donné son nom aux Druides, et ils ne lui ont point laissé de vestiges. J’en suis fâché pour eux, pour la ville et pour moi. »
• Victor Hugo était influencé par les historiens du XIX° siècle qui faisaient un amalgame facile entre les mots Druides et Dreux. C’était tentant car la région drouaise se trouvait avant l’arrivée des Romains au centre d’une immense forêt, dans laquelle se tenait tous les ans des assemblées de Druides, prêtres de la religion druidique. Le nom Druide signifierait selon certains, «hommes des chênes» de drew, dreu «le chêne». La forêt de Dreux fut longtemps nommée forêt de Crothais, car elle aurait servi de demeure à un druide dénommé Crothos, envoyé à Athènes pour y présenter la philosophie druidique.
• Les historiens drouais du XIX° siècle relayaient ainsi volontiers les croyances du Moyen Age. La ville de Dreux aurait été bâtie par Dryus, 4° roi des Gaules, en l’an 443 après le déluge. Tout ceci n’a aucune réalité historique et ne serait que légendes.
• Dreux fut cependant longtemps dénommé la «Ville des Druides».• L’almanach drouais entre 1900 et 1930 s’appelait «Le Druide». L’association musicale drouaise, école de musique, orchestre et fanfare s’appelait la «lyre druidique». (1900/1970). L’ancêtre de Miss Agglo fut «Reine des Druides» vers 1980.
• Le gui coupé en cérémonie par les Druides offert au nouvel an se retrouve dans la légendaire devise de Dreux « A gui l’an neuf ».La revue mensuelle du patronage Saint Jean vers 1920/40 avait pour nom «Le Gui ».
De ces pratiques celtiques provient aussi l’antique procession des Flambarts, transformée de nos jours en carnaval. Mais le nom de Dreux n’aurait rien à voir avec celui des prêtres à la serpe d’or, coupeurs de gui.
• En 1959, sous le chapiteau du« Radio Circus » planté place Mésirard à Dreux, l’animateur de RTL Marcel Fort saluait ainsi son auditoire du jeu radiophonique «Quitte ou double» par un tonitruant : « Salut les Durocassiens et durocassiennes ! » L’assistance riait aux éclats de cette bizarre dénomination.
• Comment doit-on appeler les habitants de Dreux ? Le Larousse répond : « Drouais et Drouaises». Le malicieux présentateur n’avait pas tout à fait tort.
Il déformait simplement le nom des habitants de l’époque gauloise de la région drouaise :
les Durocasses dont les Drouais sont les lointains descendants.

Au nom de Dreux - La Cité des Durocasses

Durocassio carte peutinger

En 1494 dans une bibliothèque de Worms, une carte géographique très ancienne est découverte et remise à un amateur d’antiquité Konrad Peutinger. Cette carte prit le nom de «table de Peutinger». Elle est une copie du XIIIe siècle d’une carte romaine du IVe siècle dans laquelle figurent les routes et les villes principales qui constituaient le «cursus publicus», c’est-à-dire le service de communication et de poste de l’Empire romain. Une carte routière en quelque sorte. La table est composée de onze parchemins, assemblés pour former une bande de 6,82 m sur 0,34 m. Elle montre 200 000 km de routes, mais aussi l’emplacement de villes, mers, fleuves, forêts, chaînes de montagnes, soit la totalité de l’Empire romain. Dans la partie concernant la Gaule, un nom saute aux yeux: «Durocassio». Il s’agit de la première transcription écrite du nom de notre ville. Le fait de figurer sur cette carte, somme-toute succincte, montre l’importance stratégique qu’avait prise notre cité pour les Romains.
• Le nom de Durocassio, terme probablement «latinisé», viendrait de celui du peuple habitant la région : les Durocasses. En s’installant sur la colline au-dessus de la vallée de la Blaise, les Romains nommèrent l’endroit, du nom de ce peuple gaulois dont la cité devait se trouver vers Fermaincourt. Nous ignorons comment s’appelait cette première citée des Durocasse.
• Que signifierait donc le nom Durocasse? De nombreuses supputations essaient de donner une réponse à cette question. Selon de ce que l’on connait de la langue gauloise, «duro» désignerait un fort et «cassio» un guerrier. Les Durocasses seraient donc les «guerriers du fort». De quel fort s’agissait-il? «Casse» pourrait aussi signifier «chevelure». La «Gaule chevelue» de César?’
On retrouve cette terminaison «casse» dans le nom de plusieurs peuples gaulois proches des Durocasses: Véliocasses (Vexin, Rouen), Baiocasses (Bayeux), Viducasses (Vieux dans le Calvados), Tricasse (Troyes). Le suffixe Casse pourrait ainsi désigner un peuple Celte venu de la Belgique actuelle et disséminé dans la région vers le Ve siècle avant J.C.
• L’organisation romaine avait divisé chaque peuplade gauloise en «pagi» et c’est de cette division qu’est né le Pays drouais (Pagus Durocassinus) le Dreugesin. 
Les Durocasses en devenant Gallo-Romains se déplacèrent peu à peu à l’emplacement de la ville actuelle. Le nom de la ville au fil des siècles se transforma et se déforma.

Après les grandes invasions, vers l’an 500, les Francs «francisèrent» le nom de Durocassio en Dreux, comme Evreux, Bayeux, Lisieux, Villemeux etc. Mais, ne me demandez pas le pourquoi de cette terminaison en E. U. X. 
Après l’an mil, le nom de notre ville se stabilisa en «Dreux», au moment où les Rois des Francs devinrent peu à peu les Rois de France.
C’est ainsi que les Durocasses prirent au fil des siècles, le nom de «DROUAIS». La prochaine fois, nous verrons que son nom ne suffit pas à faire l’histoire d’une ville, il faut aussi tenir compte de sa situation géographique.

EMISSION Sur RTV 95.7 Le nom de Dreux.

Prochaine note sur la géographie de Dreux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt