Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2021 2 04 /05 /mai /2021 15:57

Il y a 150 ans se terminait la courte mais tragique guerre franco-prussienne de 1870/71.

 

J'ai consacré 22 chroniques de Pierlouim à ce désastreux conflit dans MtaVille. Pour ceux qui ne les ont pas lues dans le journal gratuit, je les reproduit dans ce blog "Dreux par Pierlouim".

LE  BALLON  CELESTE

Le 20 septembre 1870, les Prussiens encerclèrent Paris et le siège de la capitale commença. Le gouvernement ayant choisi de rester dans Paris encerclé, une délégation fut envoyée à Tours pour coordonner l'action en province sous les ordres d'Adolphe Crémieux, ministre de la Justice.

En 136 jours du siège de Paris (Sept.1870-Fév.1871), soixante-sept ballons « montés » s’envolèrent de Paris vers la province non occupée par l’armée prussienne pour transporter du courrier et éventuellement des personnalités. N’étant pas «dirigeables», les ballons atterrissaient au hasard, au gré du vent. Les ballons connurent chacun un destin différent : trois ballons explosèrent avant l’envol, deux ballons s’abimèrent en mer dans le bassin d’Arcachon et dans la Manche, entraînant la mort de leurs aéronautes. Cinq ballons furent pris par les  Prussiens, dont deux atterrissant directement en Allemagne. Un ballon vola jusqu’en Norvège, trois en Hollande et deux en Belgique. Une cinquantaine de ballons atterrirent sans encombre, disséminés dans la France non occupée, réussissant ainsi leur mission. Parmi eux, trois terminèrent leur vol en Eure-et-Loir, dont un à Dreux.

 

 

Le cinquième ballon, le «Céleste» s’envolait de Vaugirard le 30 Septembre à 9h30 avec à son bord Gaston Tissandier, un aéronaute confirmé. Il n’était pas rassuré: le «Céleste» était un vieux ballon troué de partout et rafistolé en catastrophe.

Le voyage fut mouvementé. Au-dessus des troupes occupantes à Versailles et à Houdan, Tissandier jeta des milliers de tracts en allemand incitant les soldats d’outre Rhin à faire comme les Français: «Se débarrasser de leurs Rois et Empereur et de faire la paix ».

Vers midi, le ballon atterrit prés de à Dreux (probablement à Vernouillet) encore pour quelques jours en zone «libre» non occupée par les Prussiens. Les Drouais accueillirent Tissandier en héros. La poste de Dreux tamponna quelques 30 000 lettres destinées à la province et à l’étranger. Gaston  Tissandier rejoignit en train le gouvernement réfugié à Tours. Les trois pigeons qu’il avait emmenés avec lui essayèrent de rejoindre Paris avec des messages microfilmés attachés à leurs pattes. Pendant le siège de Paris, quelques pigeons purent revenir à la capitale. Mais aucun ballon.

Le « Journal de Dreux » des 4 et 7 octobre 1870 publia  une interview de Gaston Tissandier racontant son voyage de Paris à Dreux et la vie difficile des Parisiens enfermés dans leur ville. 14 Jours après, son frère, Albert Tissandier, partit de Paris avec le  ballon «Jean Bart » pour atterrir près de Nogent-sur-Seine. Les deux frères tentèrent de retourner à Paris en ballon. Mais en vain…

Une semaine après le voyage du ballon Céleste à Dreux, le ministre de l’intérieur Léon  Gambetta, s’envolait de Paris. Atterrit à Beauvais, il rejoignit Tours pour organiser en province la reprise des combats.

En 1885, les frères Tissandier  inventèrent un moteur électrique rendant les ballons enfin «dirigeables».  Gaston Tissandier devint éditeur de revues de vulgarisation, en particulier « La Nature». Il écrivit de très nombreux ouvrages scientifiques illustrés par son frère dont «En ballon! Pendant le siège de Paris»  dans lequel il relate son voyage de Paris à Dreux. (A lire sur le site «Gallica»).

Gaston Tissandier mourut à 55 ans en 1899. Une rue drouaise porte son nom avec l’inscription «chimiste».

A SUIVRE.

Pour voir les précédents articles, cliquer ci-dessous sur "Guerre 1870/71"

 
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt