Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 07:10


Paraîtra prochainement  dans le 
"DROUAIS MAGAZINE"'
la trentième et unième Durocasserie : 

.

 
LA VIE A DREUX PENDANT LA GRANDE GUERRE.

 

Pour la commémoration du 91ème anniversaire du 11 Novembre :

Au Musée des Vignerons et Artisans Drouais "Flora Gallica"

se tient jusqu'au 6 Janvier 2010 une fort intéressante exposition. :
« La vie à Dreux pendant la grande guerre »



Cette grande guerre de 1914/18 qui devait être la "der des ders" et qui, surpassée depuis en horreur n'est plus maintenant que la "première" des  guerres mondiales.


Certes, Dreux ne fut pas en première ligne : ni batailles ni  tranchées ni d’occupation d’armées ennemies.

Se trouvant cependant en « première ligne de l’arrière » à moins de 300/ 400 Kms du front, Dreux sera réquisitionnée pour prêter directement main forte aux combattants.



Dreux va donc fournir le front :


1-En  Hommes 
:
Dreux ville de garnison.  
De la caserne de Billy partiront de nombreux soldats du 101ème de ligne qui, pour beaucoup, ne reviendront pas de la boucherie (notamment mon grand-père).
Les rues de Dreux  rappellent les batailles sanglantes de ce valeureux régiment d'infanterie : Orfeuil, Eparges, Bois Sabot,  Bois des Fosses, Ethe Virton, Verdun...


2-En soins :
Dreux base de santé recevra de nombreux blessés. Outre l'hôpital inauguré en 1913, de nombreux bâtiments de Dreux vont héberger blessés et convalescents.  (Ma grand-mère, veuve de guerre depuis 1916 travaillait à la laverie « militaire » de l'hôpital)



3-En bois pour les tranchées.
 La forêt domaniale de Dreux sera en grande partie déboisée par un détachement de soldats canadiens (spécialistes en matière de forêt)  aidé de prisonniers allemands. 
Une ligne de chemin de fer avait été spécialement installée dans le
coeur de la forêt. Le bois destiné à l'étayage des tranchées partait directement vers le  front par la ligne de Bueil.
La forêt mit des années à se  remettre de ces coupes en règle.   


4-En nourriture.
La région Drouaise servira aussi de garde manger aux troupes combattantes.
Le Maire de Dreux, Maurice Viollette, fut Ministre du ravitaillement et des transports maritimes de mars à septembre 1917.
La tâche ne fut pas facile.
Des cartes de rationnement étaient distribuées (comme en 1940/45).
 Ma mère, enfant à l’époque,  se souvenait d'une nourriture chiche, notamment des «harengs saurs».




Les femmes vivaient en attente constante des nouvelles  de leurs maris ; les enfants du retour en permission de leur papa. Mon père eut une communion bien triste. Son père était mort un an auparavant, dispersé par un obus lors de la première attaque des Allemands sur Verdun en Février 1916.

Les femmes drouaises ont du reprendre la plupart des postes laissés par les hommes combattants. La grippe dite « Espagnole» fit des ravages dans la population qui subissait de nombreuses restrictions en biens de consommation courante (chauffage, nourriture, etc.)

Plus de trois cents jeunes Drouais ne reviendront pas de cette guerre. Des centaines de « poilus » défigurés, estropiés eurent beaucoup de mal à se réinsérer dans la vie « civile ».

 

Cette passionnante exposition à « Flora Gallica » permet d’imaginer la vie drouaise pendant cette terrible période et de suivre la destinée de plusieurs soldats drouais et de leur famille.

J’en profite pour vous signaler que le musée du vignoble drouais pour compléter ses collections, recherche tous documents et objets se rapportant au passé drouais ainsi que des pommes pour en faire du cidre cet Automne.


Site du Musée des vignerons et artisans drouais "Flora Gallica" pour les renseignements pratiques sur cette exposition.
http://www.museedudrouais.com/ 

 

A bientôt si DREUX le veut bien.  Pierlouim.
 
Je vous rappelle que vous pouvez réagir à cette note en déposant un commentaire en cliquant sur "Déposer un commentaire" ou par mail Pierlouim@cegetel.net 
 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Henry BARTLETT 21/01/2010 02:18


Un Grand MERCI à Annick et Jean-Paul CABART qui ont réalisé un remarquable travail de documentation très détaillée, très pointue.


jack 10/11/2009 18:37


Si l'exposition est passionnante, la lecture de cet article l'est tout autant.


Charline 10/11/2009 17:21


Excellent travail d'archives. Merci de ta visite, je t'ai laissé une réponse

bises


Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt