Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 07:00

AN PAR AN, Chronique d'une jeunesse drouaise.
J'ai fait le pari de raconter une vie, annèe par année. La chronique d'une vie drouaise, ou plutôt d'une jeunesse drouaise :de 1946 à 1967. Chaque semaine, une année.....
J'y raconte mon enfance à Dreux, mais je m'attache surtout à décrire tout ce que j'ai pu observer dans la vie drouaise de l'époque...
Les personnes, les lieux, l'histoire et les petites histoires drouaises, des portraits, des atmosphéres, des anecdotes. , bref, tout ce qui fait le sel d'une vie et fournit la mémoire en souvenirs de toutes sortes..et que peut être certains Drouais reconnaîtront..

Pour vous permettre de lire ou relire  le feuilleton depuis le début :
cliquez sur :
 
http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/categorie-10834511.html
----------------------------------------------------------------------------

 1 9 5 9-(Première partie.)

   

13 ans-

Pour moi une année charnière. Réellement coupée en deux :

Les six premiers mois, la fin de ma vie d’écolier de l’école primaire, la fin de mon enfance, la fin de ma vie drouaise…La fin d’une certaine insouciance, d’une certaine innocence.

Les six derniers mois, le début de ma vie de collégien, d’internat, de ma vie hors de Dreux, de  ma vie versaillaise bref le début de ma vie d’adolescent en attendant celui de ma vie d’homme.

Mais pour l’instant je n’en suis pas encore là.

 

Je profite de ma vie douillette auprès de mes parents et auprès de mon cher maître d’école. Et pourtant celui-ci commence à nous mettre la pression à mes six camarades et moi qui devons en juin prochain passer le concours d’entrée en quatrième. En effet il prépare chacun de nous aux épreuves spécifiques de leur filière respective.

Mais les sept, nous ne sommes pas dispensés de la matinée hebdomadaire au centre d’apprentissage destinée en particulier à ceux qui en juin arrêteront l’école après avoir passé (réussi ou raté)  le certificat d’études primaires.


Pour moi, c’est une véritable corvée
, cette matinée au centre d’apprentissage près de l’ancien moulin de l’aumône. Nous y descendons tous, de l’école, le matin de bonne heure. La plupart en vélo. Mr Aubreton en premier, mal à l’aise, juché sur le vélo de femme de son épouse, ou de sa fille, on n’a jamais su. L’équipée, de cette trentaine de grands enfants,  est joyeuse et bruyante. Quand on passe, rue Pastre, devant une belle maison à pignon, Monsieur Aubreton, inquiet, nous demande de faire silence. Dans cette bâtisse un peu sévère habite Monsieur Lemaire, l’inspecteur d’académie.

-« L’ inspecteur, qui pue qui pète qui prend son cul pour une trompette » chantent en sourdine  les garnements que nous sommes  au grand dam de notre instituteur qui a du mal à nous faire taire. Il a une peur presque panique de cet inspecteur qui se déplace sur un solex bruyant. En classe, dés que Monsieur Aubreton entend dans la rue le bruit caractéristique de crécelle pétaradante  d’un solex, il regarde fébrilement par la fenêtre, pour voir s’il ne s’agit pas de l’inspecteur qui arrive. Un jour pourtant nous avons été inspectés par Monsieur Lemaire. Tout s’est bien passé. J’ai été interrogé comme plusieurs de mes camarades. Il faut dire que notre instituteur nous avez dès le début de l’année un peu entraîné à ce genre d’exercice. Mais il n’y a rien à craindre, Monsieur Aubreton est un excellent instituteur.

 

Cette matinée hebdomadaire au centre d’apprentissage est pour moi une purge. Tirer des lignes de lime sur un cube d’acier coincé dans un étau, je n’en vois pas l’intérêt. Et le prof d’atelier qui vient pinailler avec un pied à coulisse. Je n’ai jamais compris à quoi servait cet exercice idiot. Certains camarades ont l’air d’aimer cela et le prof les félicite.  Le prof d’atelier me connaît bien; c’est un voisin de quartier, il habite à côté de l’épicerie de la mère Verneau. Il me dit qu’il dira à mon père que je ne m’applique pas bien. Comme il savait ce que papa s’en tape et moi encore plus, je ne travaillerai pas en usine….


Moi ce qui m’intéresse surtout
c’est d’écouter discrètement en  faisant semblant de pousser bien horizontalement ma lime, la conversation qui s’ébauche entre Mr Aubreton et le professeur d’atelier. En effet ce sont deux privilégiés. Ils possèdent chacun un poste de télévision. Et ils discutent de ce qu’ils ont vu dernièrement sur le petit écran. Ils sont forcés de voir la même chose, puisqu’il n’y a qu’une seule chaîne d’état en noir et blanc qui ne fonctionne que quelques heures par jour, deux heures autour de midi et le soir de dix-huit heures à vingt trois heures. La soirée vers 22h30-23 heures se termine par la marseillaise, puis la mire. Mais ce que j’entends me fait rêver sur ma lime. Jean  Nohain, trente six chandelles, le catch, le cirque, etc.

Un jour, quand on sera « riches » comme dit maman on aura aussi la télé. Qu’est ce que je serai content.


Un petit bijou de nostalgie : 36 chandelles (emissions que je n'ai pas vues à l'époque) :  

 
Bon, du rab : 1959, surprenant :



A SUIVRE : Jeudi prochain : 1959 (deuxième partie).
  

Je vous rappelle que vous pouvez réagir à cette note en déposant un commentaire en cliquant sur "Déposer un commentaire" ou par mail Pierlouim@cegetel.net  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt