Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 07:00

 Mardi dernier je consacrai ma note au transfert du gisant de la Duchesse d'Alençon des caves de la Chapelle Royale au musée Marcel Dessal de Dreux. (Re)voir la note : Le gisant de la duchesse d'Alençon : Des caves de la chapelle au musée.  

Aujourd'hui voyons plus en détail la vie de la Duchesse d'Alençon, mais aussi celle du sculpteur du gisant, Louis Ernest Barrias :

=========================================================================

Musée duchesse d'Alençon 2- portrait1Sophie Charlotte Auguste de Wittelsbach, duchesse en Bavière puis, par son mariage, duchesse d'Alençon, est née le 23 février 1847 à Munich (Bavière). La princesse est la plus jeune sœur de l'impératrice d'Autriche (plus connue sous le diminutif "Sissi") et de la reine Marie des Deux-Siciles. Ses tantes maternelles ayant épousé des souverains Allemands (Autriche, Prusse, Saxe), Sophie-Charlotte est cousine avec toutes les têtes couronnées d'Europe.

Sophie Charlotte est la sœur préférée de Elisabeth dite "Sissi", son aînée de 9 ans qui a épousé en 1854 l'empereur d'Autriche François-Joseph Ier. Musicienne dotée d'une jolie voix, éprise d'absolu et admirant la musique de Richard Wagner, elle refuse d'abord tous les partis qui se présentent à elle, au grand dam de sa mère qui souhaite de brillantes unions pour ses filles. Néanmoins, le 22 janvier 1867, sont proclamées les fiançailles Musée duchesse d'Alençon 2-sophie charlotteofficielles de Sophie-Charlotte avec son cousin, le roi louis II de bavière. 

 Cependant, Louis II, qui est homosexuel, conçoit difficilement une vie conjugale avec une femme. N'osant s'engager, il repousse plusieurs fois la date du mariage tandis que, de son côté, Sophie, s'écrie au sein du cercle familial "Ne voyez vous pas qu'il ne m'aime pas".. En octobre 1867, profitant de l'injonction du duc Max d'épouser sa fille, Louis II de Bavière rompt ses fiançailles avec Sophie-Charlotte.

Musée duchesse d'Alençon 2- duc d'AlençonaLe 28 septembre 1868, la duchesse Sophie-Charlotte épouse à Possenhofen, résidence des ducs en Bavière, le prince Ferdinand d'Orléans (1844-1910), duc d'Alençon, fils cadet du duc de Nemours (1814-1896), Le duc d'Alençon est un petit-fils du roi des Français Louis-Philippe Ier.. Sa mère était une cousine germaine de la reine Victoria Ire du Royaume-Uni et une nièce du roi des Belges Léopold Ier. .Après le mariage, deux enfants naissent assez rapidement.

Vivant en exil, comme tous les membres de sa famille, le duc d'Alençon est un jeune homme pieux et discret, qui partage sa vie entre l'Angleterre et l'Autriche.  En 1873, les Orléans ayant reçu l'autorisation de rentrer en France, le couple s'installe à Vincennes, et Ferdinand retrouve son rang d'officier dans l'armée française.

Musée duchesse d'Alençon 2-sophie charlotte en bavière

 

À partir de 1876, la princesse devient membre du tiers-ordre dominicain de la rue du Faubourg-Saint-Honoré (Paris VIII), tandis que son mari entre dans le tiers-ordre franciscain.

En 1886, l'ex-fiancé de Sophie-Charlotte, le roi Louis II de Bavière, est retrouvé noyé dans des conditions mystérieuses dans le lac de Starnberg.Le destin tragique de son ex-fiancé ne peut manquer d'ébranler la duchesse d'Alençon. Sophie, pourtant quadragénaire et tertiaire dominicaine, noue une relation adultérine passionnée avec un médecin marié et père de famille On prétend même qu'un enfant serait né de cette relation. Sophie-Charlotte, condamnée par les siens, y compris sa sœur Sissi, est placée par son mari dans le Sanatorium de Krafft-Ebing, établissement huppé situé à Mariagrün près de Graz en Autriche.

D'autres drames secouent encore la famille de la princesse : son beau-frère, époux de sa sœur Mathilde, Louis de Bourbon-Sicile se suicide et son neveu, l'archiduc Rodolphe, fils d'Elisabeth et héritier du trône austro-hongrois, est retrouvé mort à Mayerling.

Après son séjour à l'hôpital, Sophie-Charlotte renoue avec son mari et ses enfants. Elle trouve désormais la paix dans une foi profonde et s'occupe activement - mais avec tact - d'œuvres charitables.

musee.png

Musée duchesse d'Alençon 2-bazar charitéLe 4 mai 1897, Sophie-Charlotte périt brûlée vive dans l’incendie du Bazar de la Charité des Dominicains, à Paris. Offrant l'exemple d'une mort véritablement chrétienne, elle sacrifie sa vie pour épargner celles des dames et des jeunes filles qui la secondaient à son stand.

En apprenant la tragédie, le duc d'Aumale, son oncle bien-aimé, est foudroyé par une crise cardiaque et sa sœur, l'impératrice d'Autriche, prédit : « nous mourons tous de mort violente ». Elle est assassinée à Genève l'année suivante par un anarchiste ...

Le corps de la duchesse d'Alençon repose dans la chapelle royale de Dreux. Celui de son mari l'y rejoint en 1910.

On commande au sculpteur Barrias le tombeau de la Duchesse d'Alencon dont il connaissait bien le visage pour avoir sculpté son buste quelques années auparavant.

Musée duchesse d'Alençon 2-sophie charlotte par barrias

Buste de la Duchesse d'Alençon par Barrias

La statue de Barrias est trés réaliste montrant la duchesse en agonie, brûlée vive.

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 buste

===================================================================

Musee-duchesse-d-Alencon--2-Barrias-copie-1.jpgLouis-Ernest Barrias, est un sculpteur français du XIXe siècle, né à Paris le 13 avril 1841 et décédé à Paris le 4 février 1905.Il est issu d'une famille d'artistes, son père était peintre sur porcelaine et son frère aîné, Félix-Joseph Barrias, sera un peintre académique reconnu. Le jeune Louis-Ernest s'oriente vers des études artistiques. Entré à l'École des beaux-arts de Paris en 1858, il délaisse la peinture pour s'orienter vers la sculpture sous la direction de François Jouffroy. À 23 ans, il obtient le Prix de Rome et est engagé sur le chantier de l'Opéra de Paris. Il produira par la suite de nombreuses œuvres sculptées, la plupart en marbre.

La majeure partie de son œuvre peut être vue à Paris, en statuaire publique, au Musée d'Orsay ou au cimetière du Père-Lachaise.

=========================================================================

Le gisant de la Duchesse d'Alençon par Barrias est dorénavant visible dans le Musée Marcel Dessal de la Ville de Dreux. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt