Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 07:00

-COURRIER DES LECTEURS-N° 2.

J'ai reçu en novembre dernier le courriel suivant :

"Je viens de consulter votre site, et je me permets de vous écrire pour vous demander si vous pourriez m'aider dans mes recherches.

Je prépare actuellement un livre à partir des carnets personnels du poète André du Bouchet, qui rapportent le récit d'une journée passée à Dreux en 1951.

Or je n'arrive pas tout à fait à déchiffrer son écriture sur cette page, et je me demande si quelqu'un qui connaît la ville ne pourrait pas confirmer ma lecture. Voici le passage concerné :"

  Avant-hier sur la place de Dreux
Le clocher du beffroi fendait le ciel. Les nuages glissaient au-dessous.
Larges fenêtres aux croisées de pierre finement incisées — vitres brillantes. À l’autre bout de la place, un léger peuplier secoué par le vent.
Nous nous sommes assis à la terrasse d’un café, devant une assez ridicule statuette couronnée d’angelots, au centre de la place, qui a dû remplacer un grand monument détruit en 40.Crédit lyonnais ventru. Un groupe de garçons sort de la petite vespasienne au coin du beffroi — mon âge en 40 — mes anciens camarades. Ils plaisantent sur la place. Assis sur le bassin qui entoure la colonnette — grands gestes — un autocar s’arrête devant un café couvert d’échafaudages : celui où j’étais descendu effaré en [39], avec deux bicyclettes à la main, pour rouler tant bien que mal, en tombant plusieurs fois vers Saint-Georges. Mes anciens camarades, si aimés, si détestés, tournent au coin et disparaissent. Je m’en vais.
Mais cette fois — dix ans suffisent — je prends la ville de plus haut. J’ai gagné le sens de l’espace. Les rues, les maisons s’espacent. Ce café ne m’écrase pas. Je remarque le beffroi auquel je n’avais pas fait attention dix ans auparavant, de vieilles maisons, « une jolie ville ». J’ai tout de même les coudées franches dans la rue. Les maisons s’écartent — dans cette vieille ville de province — la place immense — j’aurais visité cette vieillerie, le collège Rotrou, vieille peau.
Mais je m’en vais dans le mauvais sens. Je ne retrouve pas mon chemin.

J’ai pu déchiffrer les deux ou trois mots incriminés (ventru et colonnette).

Le collége Rotrou, (à l'époque Rue St jean à la place de l'actuel collège Camus) vieillerie et vieille peau ? André du Bouchet y a séjourné en 1939/40. Il en avait apparemment gardé un mauvais souvenir. Peut être que quelques vieux Drouais se souviennent de lui.?

Une petite erreur, vers 1950, la banque qui se trouvait place Métézeau n'était pas le Crédit Lyonnais, mais la BNC future BNP. Le Crédit Lyonnais se trouvait à la l'angle de la place et de la rue Routrou.

Cela n'empéche, ce texte révélant la talent de son auteur, donne une peinture assez exacte  de la place Métézeau vers 1950.

Une carte postale qui donne une bonne idée de la place Métézeau vue par du Bouchet.

  du bouchet métezeau

Le livre en question vient de paraitre aux éditions ‘Le bruit du temps.

En voici l'article : 

André du Bouchet

du bouchet photoAndré du Bouchet (1924-2001) a poursuivi ses études aux États-Unis, où il a émigré avec sa famille pendant la Seconde Guerre mondiale. Revenu en France en 1948, bibliothécaire et chercheur au C.N.R.S, membre du comité de rédaction de la revue littéraire d’Eugène Jolas, Transition, il se lie d'amitié avec Pierre Reverdy et Francis Ponge. Il rencontre Hélion, Giacometti, Tal Coat, Jacques Dupin, Yves Bonnefoy, Paul Celan, et devient membre du comité de rédaction de l’influente revue L’Éphémère publiée par Maeght de 1966 à 1972.

Auteur de nombreux recueils de poèmes, pour la plupart publiés au Mercure de France et chez Fata Morgana, André du Bouchet est aussi un remarquable traducteur de Shakespeare, Faulkner, Joyce, Mandelstam, Hölderlin, Celan.

À l’occasion du 10e anniversaire de sa disparition le 19 avril 2001, alors que la revue Europe lui consacre un numéro spécial et qu’un colloque se prépare à Cerisy, Le Bruit du temps publie ses essais sur la poésie et ses carnets, écrits entre 1949 et 1959, deux livres sur la même période de jeunesse qui devraient permettre de porter un éclairage nouveau sur son œuvre.
Portrait d'André du Bouchet par Aberto Giacometti. Eau forte.  

du bouchet Giacometti

 André du Bouchet : "Une lampe dans la lumière aride "-Carnets, 1949-1955
Édition établie et préfacée par Clément Layet-Format : 135 x 205-336 pages • 26 euros

Pour commander : http://www.lebruitdutemps.fr/_catalogue/index.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Janine Pignot 25/10/2011 14:02


Merci de m'avoir lue...vos souvenirs sont exacts de plus cette cour était séparée par une passerelle dans la largeur en bois et barreaux de métal..elle allait dans "ma maison" que de
souvenirs....en 1955 date à laquelle vous y êtes venu, nous y étions..j'avais 9 ans ..je me demande si cet endroit n'a pas servi de relais de poste.il y avait dans la cour des anneaux pour chevaux,
j'ai d'autres détails évidemment ... merci encore à bientôt....


Janine PIGNOT 16/10/2011 10:47


Pourriez vous me renseigner sur l'origine de " la cour de la pie " aujourd'hui démollie,endroit occupé par l'arriere des magasins réunis..située au 13 rue du tourniquet à l'embouchure de la rue
Notre Dame des marches allant à la Chapelle royale, à la caserne de billy.. je serais heureuse de connaitre...j'y suis née..MERCI


pierlouim 24/10/2011 19:09



La cour de la Pie à Dreux? J'ai en effet un trés vague souvenir de cette cour pour y avoir été une fois ou deux avec mes parents vers 1955 (j'avais 9/10 ans. (Y avaient-ils des amis?.) Je me
souviens d'une cour intérieure avec une longue maison d'un étage. cet étage était longé par une sorte de coursive extérieure en bois (ou fer) pour aller d'appartements en appartements. Cet étage
etait accessible par un ou plusieurs escaliers aussi en bois (ou en fer ?). Je n'ais juste que cette image comme souvenir. je vais faire des recherches et vous tiens au courant. N'étant pas à
Dreux pour l'instant cela put prendre un peu de temps. 



Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt