Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 07:00

AN PAR AN, Chronique d'une jeunesse drouaise.
J'ai fait le pari de raconter une vie, annèe par année. La chronique d'une vie drouaise, ou plutôt d'une jeunesse drouaise :de 1946 à 1967. Chaque semaine, une année.....
J'y raconte mon enfance à Dreux, mais je m'attache surtout à décrire tout ce que j'ai pu observer dans la vie drouaise de l'époque...
Les personnes, les lieux, l'histoire et les petites histoires drouaises, des portraits, des atmosphéres, des anecdotes. , bref, tout ce qui fait le sel d'une vie et fournit la mémoire en souvenirs de toutes sortes..et que peut être certains Drouais reconnaîtront..

Pour vous permettre de lireou relire  le feuilleton depuis le début :
cliquez sur :
 
http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/categorie-10834511.html
----------------------------------------------------------------------------

 1 9 5 5-(première partie)

 

 

-9ans, une année de transition : Une année de dépaysement, une année de prise de conscience….  

Mois de mai. C’est le dixième anniversaire de la libération des camps de concentration.

Une exposition se tient à cette occasion  dans la chapelle de l’ancien Hôtel Dieu. Je la visite avec un petit groupe de camarades. Mme Martin nous sert de guide, son fils de mon âge est avec elle.  C’est une institutrice, amie de maman. Une petite bonne femme,  le cheveu rare, le teint fatigué, vieillie avant l’âge, malgré sa petite quarantaine. On sent qu’elle a souffert, mais cependant elle est d’un aspect souriant, dynamique, son regard pétillant derrière ses lunettes rondes. Elle a fait de la résistance et s’est retrouvée internée dans un camp de concentration (je ne souviens plus lequel, Ravensbrück je crois.)

 Elle nous montre dans une vitrine, des vêtements. Une veste, un pantalon comme celui d’un pyjama, une espèce de calot rond,  le tout dans un tissu raide grisâtre avec des rayures  d’une couleur bleuâtre délavée, une sorte de savates en corde.

-« C’est ce que nous portions »

 Dit-elle d’une voix blafarde,

-« Seulement ça, pas d’autres vêtements, même sous la neige, il faisait très froid là-bas »

Puis brusquement, d’une voix presque enjouée :

-« Ah c’est cela qui nous a aidé à survivre » 

Elle nous montre un minuscule calepin auquel est attaché  un petit crayon.

-« Entre Françaises, nous nous donnions des recettes de cuisine que je recopiais dans ce carnet. Nous avions très faim et rien qu’en pensant à ces bonnes choses le moral revenait. C’est tout ce que  j’ai ramené de là-bas »

Elle saisit le petit calepin délicatement, comme on prend un bijou précieux, tourne lentement les pages, lit à voix basse quelques lignes : il est question de poularde, de crème, de cuisson à la broche…

Elle s’interrompt et pendant un long moment semble partie ailleurs.

Puis d’une voix blanche, hachée :

-« Nous, on a eu froid, on a eu faim on a été malades, mais aujourd’hui on est là…Celles des baraques d’où sortait la fumée, elles ne sont pas revenues.. »

Des larmes roulent sur ses joues. Avec mes camarades je ne sais plus où je me trouve, une impression bizarre, terrible…

 

Au retour à la maison plusieurs choses me reviennent à l’esprit.

 


-Papa quand il raconte sa vie de prisonnier de guerre en Allemagne,  précise toujours :

« J’étais au camp de Lûckenwald (en insistant sur la prononciation du l de lûckenwald) près de Berlin, et non à Buchenwald  (il insiste sur le B), car je ne serais probablement plus là pour vous en parler »

Il me semble bien avoir lu sur les panneaux de l’exposition le nom de Buchenwald accolé du terme « camp d’extermination ».

 

- Un lundi, place Métézeau, j’accompagnais Maman au marché "textile" . Elle m’achète une paire de chaussettes à un vieux monsieur en blouse grise aux cheveux longs et blancs sortant d’une casquette à carreaux. Pour voir si les chaussettes me vont, il m’entoure le poignet d’une chaussette et comme les bords se joignent il en conclut que c’est bien celles-ci que maman doit acheter.

Après avoir payé le vieux monsieur nous nous éloignons du marché pour remonter aux Rochelles. Maman me dit à voix basse.

« Tu as vu le Monsieur ? C’est un juif. Tu sais, ils en ont bavé pendant la guerre. Plus que nous, et pourtant j’ai reçu la maison sur la tête lors du  bombardement et papa était prisonnier..»

 

L'album  « La guerre chez les animaux, la bête est morte » de Cavo dont j'ai déjà parlé, comporte des dessins atroces où l’on voit des enfants arrachés à leurs maman par des loups féroces. C’était ça la déportation ? Même des enfants.. ?..

Calvo-Dancette : La bête est morte (1945). Deux dessins terribles pourtant destinés aux enfants..

medium_calvo_bétes_est_morte_shoah_21.jpg

 

medium_calvo_bétes_est_morte_shoah_fusillé_3.jpg

 

-Maman en a aussi après ceux qui ont « fricotté » avec les boches, c'est-à-dire  les collaborateurs avec l’occupant allemand.. Quand elle dénonce « c’était un collabo pendant  la guerre »  Je sais qu’à ses yeux,  c’est un pas beau.

Pendant très longtemps le terme de collaborateur aura sur moi une connotation malveillante. J’aurai toujours un réflexe de recul quand mes hiérarques  me présenteront comme étant leur "collaborateur".

 - Je vais maintenant assez souvent à Paris avec mes parents chez les cousins Lucien et Gilberte. En se promenant dans le centre de la capitale  j’aperçois  souvent des plaques commémoratives avec un bouquet de fleurs « Ici est tombé (ou habitait) le vaillant résistant tué par l’ennemi en 1944. »

Il faudra attendre très longtemps, à l’aube du prochain siècle millénaire, pour voir enfin apposée à l’entrée de certaines écoles une stèle : « Ici des enfants, parce qu’ils étaient Juifs ont été raflés et déportés par les nazis. Ils ne sont pas revenus. » Pourquoi cette différence ? Pourquoi faudra t’il attendre aussi longtemps pour honorer ces enfants innocents ?

 

Pour l’instant tout cela reste un peu confus dans mon esprit. Au moment du vingtième anniversaire de la libération des camps  c'est-à-dire dans dix ans  j’aurai probablement une autre approche de tous ces événements. J’aurais l’occasion dans ma vie future de rencontrer des survivants des camps de la mort. Quand je pense que certains affreux diront que ce n’était qu’un détail et que les chambres à gaz n’ont pas existé.


P.S. Une rue à Dreux, aux Rochelles,  porte désormais le nom de Madeleine ROUSSEL MARTIN. 

 

Repost 0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 07:00


Paraîssait dans le "DrouaisMagazine" de la semaine dernière , 
le quatrième numéro de  la Chronique :

DREUX PRIS DANS LA TOILE
 : Sites Web et blogs sur Dreux et sa région.

-------------------------------------------------------------------------

 VIE SPORTIVE A DREUX

.
La plupart des clubs sportifs Drouais possèdent des  sites Web superbes, bien présentés,  documentés et complets  Vous saurez tout sur la composition de leur bureau et de leurs équipes d’entraîneurs,  sur les lieux et  horaires d’entraînements, les conditions d’admission. Mais aussi sur les compétitions auxquelles le club participe, les résultats et les projets. Vous pourrez aussi apprécier leurs performances par de nombreuses photos et vidéos

.
GYMNASTIQUE :
-Féminine : ALLIANCE DE DREUX- GYM :
http://alliancededreuxgym.skyrock.com/

-Masculine :ESPERANCE DROUAISE :
http://www.esperancedrouaisegym.fr/

ATHLETISME :
ETOILE ST PIERRE DE DREUX .
http://espdreux.athle.org/ 

BASKET : 
ALLIANCE DREUX BASKET :
http://www.alliancedreuxbasket.fr/

FOOTBALL :
FOOTBALL CLUB DROUAIS.  
http://www.fcdrouais.fr/

RUGBY :

RUGBY CLUB DROUAIS:
 http://www.rugby-dreux.org/

VOLLEY BALL :
DREUX ATHLTIC CLUB VOLLEY-BALL.:
http://dacvolleyball.over-blog.com/

TENNIS :

DREUX ATHLETIC CLUB TENNIS. :
http://pagesperso-orange.fr/dac.tennis/

DANSE :
http://www.jeanninelorca.fr/


Pour d'autres associations  n'ayant pas de site, comme , sauf erreur ou omission de ma part, l'athlétisme, le Vélo sport drouais  ou le judo,  voir le site  de la Mairie de Dreux qui renseigne sur les lieux dates et n° de téléphone.

http://www.dreux.com/


Pratiquement tous  les clubs sportifs de Dreux  sont représentés dans le site des copains d'avant.  Les anciens de ces clubs peuvent s'y retrouver et partager leurs souvenirs avec les membres actuels.

La plupart des inscriptions pour la  saison 2009/2010 ont pu  s’effectuer directement sur les sites Web.

N'hésitez pas chers Drouais à me proposer les sites de notre région que je pourrais oublier.

Repost 0
Published by pierlouim - dans -DREUX DANS LA TOILE
commenter cet article
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 14:25
Partis le Dimanche 6 Septembre de DREUX les jeunes concurrents du tour cycliste de l'avenir 2009 sont arrivés Dimanche 13 à  Besançon dernière des 9 étapes et aprés 1292,5 kms de course. 

Renversement de situation :
Le premier de l'étape à Dreux (et premier maillot jaune) Julien BERARD a terminé 15 ème de l'épreuve.
Le second de létape à Dreux termine le tour de l'avenir avec le maillot jaune (de justesse le second Tejay VAN GARDEREN, U.SA,  n'est quà une seconde et le troisième Sergej FUCHS à 1 minute 16")
Bravo Romain SICARD de l'équipe de France.
La FRANCE se classe première de l'épreuve par équipe.

La photo provient du site officiel du Tour de l'Avenir , dans lequel vous trouverez tous les résultats :
http://www.letour.fr/indexTDA_fr.html

A l'année prochaine pour le tour de l'Avenir 2010 qui malheureusement ne partira plus avant très longtemps de DREUX.
Quand à Romain SICARD on devrait bientôt en entendre reparler car il sera bientôt coureur professionnel.

Revoir l'article sur le TOUR DE L'AVENIR à DREUX :
DREUX - LE TOUR DE L'AVENIR.
Repost 0
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 07:00

medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpg

Cette semaine paraît dans le 
"DROUAIS MAGAZINE"'
une vingt septième Durocasserie : 

.

 



VICTOR HUGO AMOUREUX,
 A PIED  DE PARIS A DREUX.

 

Se promener la tête en l’air à Dreux  permet de belles découvertes.

Sur la façade de la maison du16 de la rue GODEAU, haute perchée,

 une plaque éclairée par un lampadaire nous raconte :

 

« Le 30 Juillet 1821, VICTOR HUGO, âgé de 19 ans vint à pied de Paris pour retrouver à Dreux celle qui devait être sa femme et que ses parents refusaient alors au jeune poète. Il fut reçu dans cette maison occupée par Mme LE BRUN. C’est pendant ce voyage qu’il composa l’ode : AU VALLON DE CHERISY. »

 

1821 : Alors que NAPOLEON meurt,  Victor HUGO vit son premier Amour.

Victor HUGO et Adèle FOUCHER sont amoureux l'un de l'autre.

Mme HUGO et les parents FOUCHER ne sont pas d'accord et leur ont défendu de se voir. Ils s'écrivent en secret. Mme HUGO meurt au mois de juin. Lors de la visite de condoléances des FOUCHER chez les HUGO, Victor a revu Adèle. Mais les fiançailles ne sont toujours pas décidées et les FOUCHER cherchent un séjour d'été assez éloigné de Paris pour protéger Adèle de Victor.

Ils choisissent Dreux.

Victor désemparé, décide de partir à Dreux à pied. Il écrit à Alfred de VIGNY : "J'ai fait tout le voyage à pied par un soleil ardent. Je dois beaucoup à ce voyage.". Victor fera deux haltes : à Versailles et à Chérizy.

Le 19 juillet, Victor est à Dreux dont il parcourt les rues pour rencontrer Monsieur FOUCHER et lui remettre une lettre charmante qui finit par l’attendrir.

Victor épousa donc son Adèle le 12 Octobre 1822 à Paris, Eglise St Sulpice. Mais Eugène le frère de Victor, amoureux d’Adèle,  ne s'en remettra pas. Il sombrera peu à peu dans la schizophrénie et sera interné.

Victor et Adèle  vécurent  46 années de vie commune et eurent cinq enfants.  Dès 1833, Victor aura auprès de lui sa maîtresse Juliette DROUET (et non DROUAIS). Adèle connut une amitié amoureuse avec le critique littéraire SAINTE-BEUVE.


Portraits : Adèle jeune. Victor dessiné par Adèle. 
 

 

























A Dreux, deux nouvelles rues portent les noms de Victor HUGO (Av L. TERRIER, près de la gare) et d’Adèle FOUCHER (Quai sur la Blaise près de l’Office de Tourisme).

Victor, en 1821 aurait pu croiser sur son chemin la «chaîne» des forçats. En effet jusqu’en 1836 le transport des forçats de Paris au Bagne de Brest prenait la route de Bretagne et passait par Dreux. Le futur Chef de la police François Vidocq fit partie de ce voyage en 1796, comme bagnard. Mais en 1821 le voyage de la «chaîne» ne se faisait plus à pied mais en charrette.

Chérizy eut donc une influence favorable sur le premier et sincère amour de Victor pour Adèle.
Le restaurant actuel « Vallon de Chérizy» se trouve à l’emplacement de l’auberge dans laquelle en 1821 Victor Hugo a écrit son ode «Au vallon de Chérizy» dont voici  le texte intégral  :


Le voyageur s'assied sous votre ombre immobile,
Beau vallon; triste et seul, il contemple en rêvant
L'oiseau qui fuit l'oiseau, l'eau que souille un reptile,
Et le jonc qu'agite le vent !
Hélas ! l'homme fuit l'homme; et souvent avant l'âge
Dans un coeur noble et pur se glisse le malheur;

Heureux l'humble roseau qu'alors un prompt orage
en passant brise dans sa fleur !
Cet orage, ô vallon, le voyageur l'implore.
Déjà las de sa course, il est bien loin encore
Du terme où ses maux vont finir;
Il voit devant ses pas, seul pour se soutenir,
Aux rayons nébuleux de sa funèbre aurore,
Le grand désert de l'avenir !

De dégoûts en dégoûts il va traîner sa vie.
Que lui font ces faux biens qu'un faux orgueil envie ?
Il cherche un coeur fidèle, ami de ses douleurs;
Mais en vain; nul secours n'aplaniront sa voie,
Nul parmi les mortels ne rira de sa joie,
Nul ne pleurera de ses pleurs !


Son sort est l'abandon; et sa vie isolée
ressemble au noir cyprès qui croît dans la vallée.
Loin de lui, le lys vierge ouvre au jours son bouton;
Et jamais, égayant son ombre malheureuse,
une jeune vigne amoureuse
A ses sombres rameaux n'enlace un vert feston.

Avant de gravir la montagne,
Un moment au vallon le voyageur à fui.
Le silence du moins répond à son ennui.
Il est seul dans la foule; ici, douce compagne,
la solitude est avec lui !

Isolés comme lui, mais plus que lui tranquilles,
Arbres, gazons, riants asiles,
Sauvez ce malheureux du regard des humains !
Ruisseaux, livrez vos bords, ouvrez vos flots dociles
A ses pieds qu'a souillés la fange de leurs villes,
Et la poudre de leurs chemins !

Ah ! laissez-lui chanter, consolé sous vos ombres,
Ce long songe idéal de nos jours les plus sombres,
La vierge au front si pur, au sourire si beau !
Si pour l'hymen d'un jour c'est en vain qu'il l'appelle
Laissez du moins rêver à son âme immortelle
L'éternel hymen du tombeau !

La terre ne tient point sa pensée asservie:
Le bel espoir l'enlève au triste souvenir;
Deux ombres désormais dominent sur sa vie;
L'une est dans le passé, l'autre dans l'avenir !

Oh ! dis, quand viendras-tu ? Quel Dieu va te conduire,
Être charmant et doux, vers celui que tu plains ?
Astre ami, quand viendras-tu luire ?
Comme un soleil nouveau, sur ses jours orphelins ?

Il ne t'obtiendra point, chère et noble conquête,
Au prix de ces vertus qu'il ne peut oublier;
Il laisse au gré du vent le jonc courber sa tête;
Il sera le grand chêne, et devant la tempête
Il sera rompre et non plier.

Elle approche, il la voit; mais il la voit sans crainte
Adieu flots purs, berceaux épais,
Beau vallon ou l'on trouve un écho pour sa plainte,
Bois heureux où l'on souffre en paix !

Heureux qui peut, au sein du vallon solitaire,
Naître, vivre et mourir dans le champ paternel !
Il ne connaît rien de la terre,
Et ne voit jamais que le ciel !


juillet 1821
Victor HUGO, lors d'une halte au Vallon de Chérizy

Qu'est-ce qu'il était triste notre jeune Victor...


Merci à Balbuzard et Durocassuim pour les photos (voir leurs blogs en lien)

Dans quinze jours vous passerez le conseil de révision au palais de justice de Dreux avec moi.

A bientôt, si DREUX le veut bien

Voir ou revoir les premières durocasseries :
http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/categorie-10834367.html

Repost 0
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 07:10
Pour clôturer l'année du quatrième centenaire de la naissance de Jean de ROTROU,
M-M LOZAC'H rendait  hommage Dimanche dernier à ce grand dramaturge drouais du XVII°siècle.


Tableau émaillé (20ème siècle) au musée de Dreux représentant Jean de Rotrou au moment de l'épidémie de fièvre pourpre (1650) auprés de ses administrés. Il en mourra lui-même en quelques jours.


Tableau vivant au même endroit, rue Porte chartraine.


Rotrou devant sa statue.




Les pigeons ont toujours leur nid dans le dos de la statue de Rotrou. Il y a des petits......


L'anné du 4ème centenaire se terminera rééllement le 30 septembre à la fermeture de l'exposition " Jean de ROTROU, icône romantique" au musée Marcel DESSAL. .

A bientôt pour les prochains anniversaires de notre Jean de ROTROU :
-En 2050 pour le 4éme centenaire de sa mort et en 2109 pour le demi millénaire de sa naissance.
Je ne sais pas pour vous, mais moi j'y serai..........

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
N'oubliez pas le 4ème festival du "GRENIER A SEL" Vendredi , Samedi et Dimanche prochain . Pas de pièce de Jean de Rotrou, mais de trés  bons auteurs classiques :
TCHEKOV, MARIVAUX et MOLIERE.
Peut-être qu'un jour sera représenté dans la bonne ville de Rotrou une de ses plus belles pièces :
"Le véritable St Genest".
On peut rêver.  (pourquoi pas pour lepremier centenaire de notre Théatre ex Salle des fêtes qui devrait bientôt être relooké.) 
Faut que le camarade SIMPLET en parle à l'ami QUIDEDROIT.



Repost 0
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 07:00

Le jeudi c'est "feuilleton" sur le blog de Pierlouim.
Jeudi prochain aprés deux mois de repos, le feuilleton repart.
-----------------------------------------------------------------------
AN PAR AN,
Chronique d'une jeunesse drouaise.
J'ai fait le pari de raconter une vie, annèe par année. La chronique d'une vie drouaise, ou plutôt d'une jeunesse drouaise : de 1946 à 1967. Une année en deux ou trois semaines......
J'y raconte mon enfance à Dreux, mais je m'attache surtout à décrire tout ce que j'ai pu observer sur la vie drouaise de l'époque...
Les personnes, les lieux, l'histoire et les petites histoires drouaises, des portraits, des atmosphéres, des anecdotes. , bref, tout ce qui fait le sel d'une vie et fournit la mémoire en souvenirs de toutes sortes..et que peut être certains Drouais reconnaîtront..

En attendant Jeudi prochain, pour vous permettre de lireou relire  le feuilleton depuis le début :
cliquez sur :
 
http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/categorie-10834511.html

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Jeudi prochain : 1955 (première partie).
Un chapitre particuliérement sensible qui m'a été difficile d'écrire.....

Repost 0
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 07:00

Dreux a de l'avenir : Ville de départ et ville étape du tour des jeunes de moins de 25 ans. 9 étapes de Dreux à Besançon.
19 équipes "nationales" de 6 coureurs chacune. Et pas (et c'est pas dommage) de caravane publicitaire.
Ce "tour" semble dénué de buts mercantiles,  comme son camarade dit "tour de France",  celui  des grands "professionnels".

VENDREDI 5 SEPTEMBRE
:
Signatures et présentations des équipes. 

-Bernard HINAULT signe des autographes aux futurs jeunes champions. 


Bernard Hinault dédicace son livre de souvenirs.

Le "Blaireau" en grande conversation avec le maillot jaune drouais. Espérons que ce dernier tiendra compte des conseil du quintuple vaiqueur du tour de France pour donner de l'avenir  à Dreux.


Présentation de l'équipe de FRANCE.


SAMEDI 6 SEPTEMBRE : 

Premiére étape du tour de l'Avenir 2009.
10 tour d'un circuit de 13 kms à travers Dreux et Vernouillet.

LA COURSE :

1-Les deux échappés qui seront les deux premiers de la course.


2- le Peloton.



3- Ca grimpe à la grande Falaise.



4-Courage les derniers, la voiture balai vous suit .




L'ARRIVEE.

-Les deux Premiers (tous deux de l'équipe de France) aprés leur sprint pour désigner le vainqueur se congratulent.

-Un vainqueur (Julien BERARD) bien entouré.


-Le vainqueur d'étape reçoit un magnifique cadeau. Le beffroi de Dreux (en plâtre ?) qui trônera peut être sur le dessus de sa cheminée avec les autres trophées.

-Du beau monde (Sous Préfet, maire Proximun et  député ) autour du vainqueur de l'étape endossant le maillot vert avant de reçevoir le maillot jaune. Cumul de maillot, privilége du vainqueur de la première étape.

-Les deux premiers (français). Maillot jaune, Julien BERARD et maillot à poids, Romain SICARD.


Ces jeunes ont de l'avenir....

DIMANCHE 6 SEPTEMBRE .
Départ de la deuxième étape du Tour de l'Avenir..., place Mésirard, pour TOURVILLE la Campagne dans l'Eure.
Arrivée Dimanche prochain, 13 Septembre à BESANCON.

Ma note est exceptionnellement longue mais un tel événement ne se reproduira pas de sitôt à Dreux.

L'excellent PACO de la République du Centre avec humour décrit l'angoisse des automobilistes Drouais deavant les inconvénients posés à la circulation par le tour de l'Avenir. Mais tout c'est déroulé sans trop de problèmes.


Un correspondant m'a envoyé l'image suivante :


Voir les résultats de l'épreuve à la fin des neuf étapes à Besançon le 13 septembre.
TOUR DE L'AVENIR 2009: L'arrivée à Besançon.
Repost 0
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 07:00


Paraîssait dans le "DrouaisMagazine" de la semaine dernière , 
le troisième numéro de  la Chroniques :

DREUX PRIS DANS LA TOILE
 : Sites Web et blogs sur Dreux et sa région.

-------------------------------------------------------------------------

 CENTRE NAUTIQUE DROUAIS.

 
Avant 1960 entre Mézières et Ecluzelles les vaches paissaient, les blés poussaient. Puis arrivèrent de grosses machines qui se mirent à creuser dans  les prés et les champs. Des foreuses à godets retirèrent des tonnes  de graviers que de gros camions  transportaient vers la région parisienne.  Là où poussaient de nouvelles villes gourmandes en béton, comme  Sarcelles ou Saint Quentin.

Puis les machines s’arrêtèrent de  creuser. A la place des champs et des prairies apparut  un immense trou rempli d’eau de plus d’un kilomètre carré, nommé par les Drouais  les «ballastières». Peu à peu la vie s’organisa autour de ce plan d’eau. De beaux projets  échouèrent  comme la construction d’un hôtel ou «L ‘ AQUAPARC» un  restaurant qui ne fonctionna que peu de temps.
 

 Un centre nautique s’installa et, petit à petit, devint avec les promenades autour du plan d’eau un élément incontournable dans les loisirs drouais.

Des étudiants de Sciences politiques  de Paris viennent de plancher pendant plus d’un an pour concevoir un avenir radieux à ce magnifique plan d’eau.  Affaire à suivre.

Cet historique fait, je vous  présente un très beau site Web :

 

CENTRE NAUTIQUE DROUAIS.

http://www.centrenautiquedrouais.fr/

 

Site très complet sur les stages de voiles, les permis bateau, les descentes de rivières en Kayak, etc. De nombreuses photos et vidéos font partager les activités de la base nautique.

Une rareté dans le paysage  Web drouais :

 Une webcam.  


Le plan d’eau est visible en direct et montre son humeur du moment, soleil, vent ou  mauvais temps.
 

La webcam, un exemple à suivre par d’autres sites, comme celui de la mairie.
Voir en direct la circulation à Dreux  (trafic fluide, travaux ou bouchons) par des caméras situées aux endroits stratégiques pourrait simplifier la vie des Drouais.  Dreux, "ville sous caméra surveillance", a déjà une installation vidéo qui pourrait ainsi servir à ses administrés et  lui permettre de se montrer en direct au monde entier.
(De nombreuses Villes proposent déjà ce service Web).


Une petite vidéo du site : Fête du nautisme 2009.

Repost 0
Published by pierlouim - dans -DREUX DANS LA TOILE
commenter cet article
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 00:00
La saison drouaise culturelle 2009/2010 redémarre au Théatre.
La vente des abonnements est ouverte depuis samedi 29 Aout. 

Dépêchez vous il n'y en aura pas pour tout le monde 

Pour les programmes, voir le petit fascicule remis dans votre boite aux lettres. 


Notre théatre, ex Salle des fêtes est en sursis de restauration pour un ou deux ans.
Dans l'expectative les représentations auront lieu normalement.
Notre théatre drouais fêtera en 2010 ses cent années d'existence.


Pour la saison 2009/2010 comme toujours la ville de Dreux et l'association "les Amis du Théatre". (qui fêtera 40 années d'activité) se partagent l'abondante programmation .
N'oublions pas non plus les spectacles donnés dans les deux centres culturels drouais, celui du lIEVRE D'OR et celui des BÂTES .

Voici donc, le programme (presque) complet des spectacles :

Je vous souhaite de bons spectacles....
Je serai bien sûr amené à vous relater au fil de l'année certains de ces évènements.....
Repost 0
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 07:00

Vers 1960 dans l' "Action Républicaine"je lisais des petites chroniques humoristiques sur la vie quotidienne à Dreux.
Ces petits billets signés "SIMPLET", un râleur impénitent, se terminaient souvent par une supplique à un mystérieux ami QUI DE DROIT. 

Permettez-moi, de temps en temps de faire mon SIMPLET en vous envoyant ces petits billets d'humeur et en invoquant notre ami QUI DE DROIT.  
En faisant attention à ne pas trop écouter le faux ami ASQUONMADIT.

--------------------------------------------------------------------------------------------------


Notre belle et neuve ( elle n'a  pas cinq ans) médiathéque baptisée "l'odyssee", vient de nous faire une crise de croissance. Sa façade a été prise d'acnée. Elle a voulu faire comme l'Opéra Bastille parisien : Faire tomber ses plaques couvrant verticalement le mur donnant pace Mézirard.
Mais l'ami QUI DEDROIT averti du danger de chute de pierres y a remédié en faisant carrément enlever les dites plaques pourtant joliment décoratives. Notre brave médiathèque aurait bien voulu qu'on la recouvre d'un filet comme son confrère parisien. Mais n'est pas l'opéra Bastille qui veut....
Pour cacher les trous occasionnés par la disparition des plaques un grand calicot a été posé dernièrement. Il y expose avec fierté  et aprés tout avec un certain bonheur , la Girafe au corp de perroquet  de la médiathéque et le serpent siffleur  de l'atelier à Spectacle, ces deux entités faisant partie de Dreux agglomération. 
Mais au fait,  on aurait pu aussi y ajouter le sigle de l'Office de tourisme, qui lui aussi, fait partie depuis peu de Dreux agglo.

1-Des barrières interdisent aux amoureux de se bécoter sur le banc public de la médiathèque car la façade risque de leur  tomber sur la tête.

















2-Les amoureux peuvent revenir mais avec un serpent et un perroquet girafle au-dessus d'eux.......



















Finalement cette toile est bien à sa place et risque d'y rester longtemps..
Une autre toile, drouaise puisqu'elle provient des ets ESMERY CARON , cache misère de l'ex magasin EURODIF risque
de cacher les ruines incendiées  pour encore très longtemps


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

D'aprés compère ASQUONMADIT, l'ami QUIDEDROIT de notre capitale eurélienne à qui on reprochait d'avoir denommé "ODYSSEE" sa toute nouvelle piscine aurait répondu : "C'est à Dreux de donner un autre nom qu' ODYSSEE à sa médiathèque. "
Non mais !!!!

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des affiches à Dreux chez les commerçants ces jours ci :

La raison : DREUX est la première étape du tour de l'Avenir cycliste.

Je vous en présenterai les images....
Repost 0
Published by pierlouim - dans -BILLETS DE SIMPLET.
commenter cet article

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt