Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 07:30

LES DIMANCHES MUSICAUX DE SAINT-PIERRE
 organisés par LES AMIS DE L'EGLISE SAINT PIERRE
Trois dimanches d'octobre.

Dimanche 18 octobre 2009
LA FANFARE DES LYRES
-Sous la direction de Jacky BONNARD.

Beaucoup de monde pour apprécier ces "Dimanches musicaux"

Le mieux est de les voir et de les écouter :

Marche des trois oranges
-Serge Prokofieff.
Fanfare - Jean-Joseph Mouret.
Bugler'Holidays- Leroy Anderson. 

Un classique de l'accordéon des années (19)30, transcrit pour fanfare.
Perles de cristal de Georges Hamel (Un lointain parent de notre Gérard municipal ?)

Le prochain dimanche Musical de Saint Pierre :
Le 25 Octobre à 16h30 :
Ensemble vocal FICTA.
 
Venez nombreux....
Je vous rappelle que vous pouvez réagir à cette note en déposant un commentaire en cliquant sur "Déposer un commentaire" ou par mail Pierlouim@cegetel.net 
 
Repost 0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 07:00

Une nouveauté pour la St Denis à Dreux des 3 et 4 Octobre dernier:
Une expo "Express" au musée Marcel Dessal.

Foires et marchés
 

Expo-express spéciale Saint-Denis, du 2 au 10 octobre 2009


Le Musée d’art et d’histoire s’associe à la foire de la Saint-Denis par une Expo-express (quelques œuvres, quelques jours…)

 

Ville riche sur le plan du patrimoine, Dreux l’est aussi par son passé. Ainsi son histoire commerciale remonte-t-elle au moins au comte de Dreux Robert Ier. En 1180, il donnait aux Frères hospitaliers la chapelle St-Denis et leur confirmait un droit de foire de trois jours. Cette dernière est ainsi depuis près de neuf siècles un événement marquant de la vie drouaise. Le signe d’une vitalité économique et commerciale qui défie le temps…

 

Les nombreuses foires et les innombrables marchés de Dreux ont été une source d’inspiration pour les artistes qui ont su capter l’ambiance particulière propre à ces événements.

 

Cette Expo-express permet ainsi de découvrir des œuvres sorties tout spécialement des réserves du Musée à l’occasion de la Saint-Denis. Peintures, dessins, estampes et photos évoqueront ces grands moments populaires, du 18e siècle à 1975.

 

Le Musée d’art et d’histoire Marcel Dessal est un équipement de la Direction de la Culture de la Ville de Dreux

g

Fernand Herbo : Marché sur la Place Métezeau. Huile sur toile, 20e s.



Frank-P.O.Will, Marché sur la Place Métezeau. 1907, fusain.


Photos des St denis d'antan  (clichés d'époque République du Centre):

-La saint denis place des fusillés. (On devine dans le fond la stature de l'école pratique démolie vers 1980. A l'emplacement actuel du marché couvert et de l'ilôt Viollette) 

-Saint Denis 1971. Un batteleur place Anatole FRANCE. En présence du maire Jean CAUCHON et d'une partie de la municipalité.

 -Saint Denis- Fête Foraine. Mur de la mort (en moto). Place Mésirard.

--Saint Denis 1964-Marchand de ballon. Place du vieux pré.

-Saint Denis- Vers 1970. La voyante.


 -Marché Grande Rue devant l'impremerie Lefevre. (vers 1930).



=======================================================


Je ne peux m'empêcher de réediter la note du 1er Avril 2008 sur mon ancien blog "Durocasserie de Pierlouim Blog50.


DREUX EN PEINTURE : JOUR DE MARCHE.


Très belle gouache de Frank WILL.

DREUX jour de Marché.

medium_DSC_0002.jpg

-J'ai retrouvé sur le net, toujours sur le même thème (Jour de marché à DREUX -Frank WILL) mais cette fois ci en aquarelle.

medium_frak_will_dreux_marché.jpg

 

.

Frank WILL (1900-1950)

Fils cadet du peintre Frank Myers Boggs, Frank-Will fut une figure familière de la Butte Montmartre. Il reste le témoin, parfois l'acteur d'une bohème aujourd'hui moribonde. Ce rôle de "viveur", de rapin qu'il tiendra jusqu'à la fin, a peut-être nui, en définitive à sa réputation : le peintre vaut mieux que sa légende et le grouillement coloré de ses rues parisiennes trahit un coloriste d'une sensibilité beaucoup plus fine que celle qui apparaît sous la rude écorce du personnage.Ce paresseux est un travailleur acharné, cet anarchiste brûle de s'exprimer, de s'attacher à son métier de peintre. Une originalité indéniable se dégage de son naturalisme.

 

.

Pourquoi Frank WILL est-il venu peindre à Dreux, lui le Montmartrois Franco-Américain ?.
Etait-il ami avec Montézin ou Bellanger les peintres de Dreux de l'époque ?

.

Bon, en attendant une réponse peu probable, voici un autre tableau plus ancien présentant la même scène.

medium_IMG_5715.2.JPG
============================================== 



D'autres "Expositions express" sont prévues début 2010:

-Pour les Naturalies.
-Pour la fête de la musique.
-Pour le 14 juillet.

==========================================================

ACTUELLEMENT AU MUSEE DESSAL :
EXPOSITION du 17 Octobre 2009 au 28 Février 2010 :

LOUIS GAIN REPORTER DE L'EXTRËME

Repost 0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 07:00
Dans ma note du 8 septembre dernier, j'écrivais :
Dreux- Tour de l'avenir.
Le vainqueur d'étape reçoit un magnifique cadeau. Le beffroi de Dreux (en plâtre ?) qui trônera peut être sur le dessus de sa cheminée avec les autres trophées.

- Du Plâtre ?
La dircom de la mairie et Martine ACQUAVIVA m'ont tiré les oreilles et m'ont mis le bonnet d'âne.
Du plâtre ? Mais non c'est du Raku

Ami Wikipédia au secours : "La technique du raku est un procédé de cuisson. Les pièces incandescentes peuvent être enfumées, trempées dans l'eau, brûlées ou laissées à l'air libre. Elles subissent un choc thermique important et, dans tous les cas, expriment sous ces contraintes l'histoire de la terre, du feu et de l'eau".

Voici donc l'objet du litige :
Un beffroi en terre cuite au Raku offert par la mairie aux hôtes de marques en visite à Dreux.


-Lors de la St Denis demonstration de cuisson au Raku par "terre d'artistes" dans la cour de l'hôtel Montulé.



Autres ateliers proposés par terre d'artistes. 

Conférence "histoire de l'art".

Le modelage.


La poterie.


La sculpture. 
Mon papa qui était ébéniste et un peu sculpteur sur bois aurait à la charmante petite fille "Ton maillet tu l'as payé en totalité, alors prend le manche à son bout."

Les jardiniers de la ville de dreux ont copié le peintre ARCIMBOLDO (ou le contraire).





















Martine ACQUAVIVA et Rabah MEGHRATE, les talentueux animateurs de "Terre d'artiste".


N' hésitez pas à visiter le site de terre d'artistes :
 
Vous aurez tous les renseignements sur les nombreuses activités exercées à l'Hôtel MONTULE. 
 
http://www.terre-artistes.com/index.html
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 07:00

AN PAR AN, Chronique d'une jeunesse drouaise.
J'ai fait le pari de raconter une vie, annèe par année. La chronique d'une vie drouaise, ou plutôt d'une jeunesse drouaise :de 1946 à 1967. Chaque semaine, une année.....
J'y raconte mon enfance à Dreux, mais je m'attache surtout à décrire tout ce que j'ai pu observer dans la vie drouaise de l'époque...
Les personnes, les lieux, l'histoire et les petites histoires drouaises, des portraits, des atmosphéres, des anecdotes. , bref, tout ce qui fait le sel d'une vie et fournit la mémoire en souvenirs de toutes sortes..et que peut être certains Drouais reconnaîtront..

Pour vous permettre de lireou relire  le feuilleton depuis le début :
cliquez sur :
 
http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/categorie-10834511.html
----------------------------------------------------------------------------

 1 9 5 6-(Première partie)

 

 Une année cruciale pour moi mais aussi pour papa.

 

Papa à plusieurs reprises a entendu son contremaître (celui qui a une femme bistrote chez qui papa ne va jamais dépenser sa paye) dire insidieusement au grand patron de la menuiserie :

« Il commence à se faire vieux, à 49 ans il n’assure plus  le rendement d’avant. »

Papa qui lui ne se trouve pas trop vieux pour travailler, décide donc de changer de patron, une idée qui lui trottait dans la tête depuis longtemps.

Par des copains, il a appris que la ville de Dreux cherche un menuisier. Appuyé par le Président des prisonniers de guerre, Edmond Thorailler (qui fut aussi maire de Nogent le roi et député RPR de Dreux de 1962 à 1967)  papa s’est présenté aux services municipaux de la mairie.

Le maire de Dreux est encore Maurice Viollette, le radical socialiste, il a 86 ans, il vient de fêter ses cinquante années de magistrature de la ville.

C’est un de ses adjoints qui embauche  Papa.

Papa est content, il est maintenant employé municipal c'est-à-dire fonctionnaire.

Il ne sera plus à la merci d’un contremaître irascible.

Il connaît la plupart de ses futurs compagnons, et surtout son responsable direct, Monsieur Girard, qu’il a connu lors de son apprentissage. Papa l’aime bien et l’appelle le «grand». Il faut dire qu’il est grand pour l’époque, un grand échalas, maigre, à fines moustaches. Il porte un chapeau marron cabossé à larges bords et une espèce de gabardine éculée qu’il porte même quand il faut beau.

Papa sera le quatrième menuisier des services municipaux. Il retrouve aussi quelqu’un que je connais bien : « piedalu », le plombier unijambiste gymnaste de l’espérance drouaise qui, lui aussi, travaille «à la ville».

 

Le travail de papa n’est plus le même qu’à la menuiserie :

Il ne consiste plus à fabriquer à la chaîne  portes et fenêtres, mais surtout à  installer et réparer tout ce que est menuiserie dans les bâtiments de la ville : mairie, écoles, stade, musée, bibliothèque, abattoirs, douches municipales, etc. Il y a même encore pour quelques années une «Boucherie municipale» dont la boutique se trouve derrière l’église.

Papa est donc sans cesse en déplacement. Quand le chantier est important et nécessite plusieurs personnes il utilise la camionnette de service de la ville. Mais comme il ne sait pas conduire, c’est le plus souvent avec son vieux et lourd vélo, la caisse à outils sur le porte bagages qu’il se rend seul là où il est demandé.

Je le vois quelque fois à l’école, dans ma classe, venir réparer une porte qui grince, changer une serrure, refaire un placard etc. il me fait s’il le peut un petit coucou


Ce dont il est le plus fier
c’est d’avoir restauré les meubles anciens et installé la plupart des vitrines du musée, « C’est mon vrai métier, l’ébénisterie» rappelle til.

Ce musée municipal s’installe petit à petit sous la Direction de monsieur Dessal. Le musée prendra d’ailleurs le nom de ce monsieur dans l’avenir.

Le musée prend place dans la chapelle de ce qui était avant la loi de 1905, un pensionnat tenu par des frères maristes. Dans ces bâtiment se trouve maintenant l’école des filles du centre de Dreux: l’école St martin par opposition à l’école Godeau, celle des garçons. Papa est content et fier de retourner à l’école Godeau, son école dans les années 1913/1917 pour en assurer l’entretien en menuiserie.

 

Un jour, alors qu’il travaillait à l’école st Martin, l’ancien pensionnat des frères, le «Grand» Mr Girard, son chef, l’air  mystérieux, le sourire en coin, l’entraîne dans les sous-sols.

«Venez je vais vous montrer quelque choses de curieux, un secret, je l’ai découvert il y a peu »

Dans un détour de la cave il montre une petite porte dérobée…

«Voyez, derrière cette porte il y a  le départ d’un sous terrain qui menait directement à l’ancien couvent des soeurs visitandines à deux cent mètres environ. Le tunnel est en partie remblayé maintenant. Hé oui, les frères allaient rendre visite incognito aux sœurs et vice-versa.»

Il se met à rire, Papa était un peu gêné.

 

Papa quand il était apprenti dans les années vingt avait deux maîtres d’apprentissage : Mr Bourges et Mr Lainé.

Mr Bourges vient de mourir, il a légué ses outils à Mr lainé et à Papa. Papa hérite de quelques outils mais surtout de trois établis. Un grand, un moyen et un petit. Papa est ému de recevoir ce gage d’estime venu d’outre tombe. Il installe le grand et le petit établis dans son atelier. Cela va remplacer ceux qu’il avait avant guerre, sérieusement endommagés par le bombardement et rafistolés de fortune. Le troisième établi est remisé dans la cave.

En 2009 j'aurai toujours le plus petit de ces établis. Spécialisé pour l'ébénisterie et la marquetterie. Son utilisation sera alors  détournée.


Papa va donc pouvoir travailler dans de meilleures conditions pour lui, pour mettre un peu de beurre dans les épinards, comme il dit. C'est-à-dire  en dehors de son  travail à la ville qui lui convient très bien mais n’est pas très bien payé, surtout pendant cette période d’un an avant d’être titularisé.

Monsieur Lainé, ancien de 14/18 qui a déjà plus de 65 ans, ne peut plus réellement travailler. Il tient un petit magasin d’antiquité rue d’Orfeuil à Dreux. Il confie à Papa la réparation des meubles et des objets en bois qu’il destine à la vente. Papa est ravi de travailler pour son ancien maître d’apprentissage. Il lui voue un grand respect presque une dévotion. Il le vouvoie, et Mr Lainé le tutoie. Trente ans après c’est encore le maître et l’apprenti.


A SUIVRE : Jeudi prochain : 1956 (deuxième partie) .
  

Repost 0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 00:00


Paraîssait dans le "DrouaisMagazine" de la semaine dernière , 
le septième numéro de  la Chronique :
DREUX PRIS DANS LA TOILE
 :
Sites Web et blogs sur Dreux et sa région.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------

 COLLECTION DE VEHICULES MILITAIRES A DREUX.  

 

 

L'AFCVM, association Française des Collectionneurs de Véhicules Militaires, créée en 1975, regroupe des passionnés d'Histoire militaire. Ses buts sont la sauvegarde, l'entretien et la présentation au public de véhicules militaires anciens (périodes 39-45 et guerre d'Algérie).
Elle possède l'une des plus riches collections d'Europe : près de 100 véhicules, majoritairement américains : dons de l'Armée  ou propriété de ses membres, ils vont des plus légers (motos, jeeps) aux plus lourds (camions GMC et half-track, dépanneuses de chars, camion amphibie).



L’AFCVM était abritée dans les hangars de l’ex base aérienne de Crucey
. Mais les bâtiments ont été détruits.  La ville de Dreux a permis depuis mai dernier à l’association de s’installer dans un local de 800 m2 situé rue Gué aux ânes et de loger son siège à la mairie de Dreux

La collection de véhicules militaires et de pompiers y est impressionnante. N’ayant pour l’instant pas vocation de musée, les portes du Gué aux ânes ne sont ouvertes qu’aux groupes de scolaires ou d’anciens combattants et dans certaines occasions comme les journées du patrimoine.

Mais les véhicules l’AFCVM sont souvent présentés dans le Drouais : Participation aux célébrations du 8 mai, de la Libération ou à des manifestations  locales comme la fête des moissons d’Abondant il y a peu.


Lors des commémoration de la libération de Dreux, le 16 août dernier, la fille de Sam ISAAC, le premier américain à entrer dans Dreux, a offert à la ville un uniforme ayant appartenu à son père. Ce costume de lieutenant de l’armée américaine est conservé précieusement avec d’autres souvenirs d’époque dans une vitrine au gué aux ânes.


Vous pouvez vous documenter sur les collections de l’AFCVM en vous rendant sur son site Web :


www.afcvm.com


N’hésitez pas chers amis Drouais à me proposer les sites de notre région que je pourrais oublier.

A bientôt sur la toile.

Pierlouim

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Un petit reportage photo effectué lors des journées du patrimoines (19/20 Septembre 2009.

Voyez vous à l'intérieur de ce camion SIMCA de transmissions et commandement des années soixantes le jeune "Bricard" Pierlouim ?.
Si Si, en 1967, au fond avec sa machine à écrire, en manoeuvre à Mailly où Bitche,   en train de taper un message codé pour le commandement de l'artillerie lourde divisionnaire.

Jeep.

Pinpon.
 
Uniforme de Sam ISAAC offert à la ville de Dreux par sa fille le 8 mai 2009.

Revoir une vidéo sur le défilé du 8 mai 2009. à Dreux.

Repost 0
Published by pierlouim - dans -DREUX DANS LA TOILE
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 07:00


Cette semaine paraît dans le 
"DROUAIS MAGAZINE"'
la vingt neuvieme Durocasserie : 

.

 
LES DEUX CENT ANS DE
 "BARRE DE FER".

 

 

DREUX n'échappe pas à la mode des célébrations :
4°centenaire de la naissance de Jean  Rotrou, centenaire du Cercle Laïque et du Théâtre, 40 ans du jumelage Todi et de l'association "Amis du Théâtre". Etc.

 Mais la célébration du bicentenaire d'un Drouais présent dans l'histoire de notre pays paraît complètement oubliée par les instances commémoratives drouaises.


Une avenue aux Rochelles porte le nom de DELESCLUZE. Sur la plaque de rue, deux dates 1809-1871 et une profession : «homme politique».

Or cet enfant de Dreux fut bien plus qu'un simple politicard : Journaliste, républicain intransigeant, il s’opposa à la royauté et à l'empire. Il passa une grande partie de sa vie en prison, au bagne ou en exil.
 Ses contemporains lui donnèrent le surnom de "Barre de fer" tant il fut rigide dans ses convictions.

 

Louis Charles DELESCLUZE est né à Dreux le 2 Octobre 1809. Son père, commissaire de police à Dreux  sous le premier empire, mais ancien volontaire de 1792, lui inculque dès le plus jeune âge l’amour de la république.
Après des études de Droit à Paris, DELESCLUZE revient à Dreux pour travailler comme clerc d’avoué. Suite à la destitution du commissaire de police, la famille quitte définitivement Dreux en 1832 pour Paris.


DELESCLUZE participe à la révolution de 1830 et milite dans les sociétés secrètes républicaines et connaît bientôt la prison. Réfugié en Belgique, il devient journaliste politique en créant «Journal de Charleroi», puis à Valenciennes «l’Impartial du Nord».

La deuxième république, issue de la révolution de 1848, le nomme commissaire du gouvernement dans le département du Nord , mais sa rigueur politique lui vaut encore prison et exil.
Opposé à Napoléon III, il est envoyé au bagne de Cayenne où prisonnier privilégié il devient précepteur du fils du gouverneur.(qui sera député de la Guyanne pendant de nombreuses années).
 Revenu en France après l’amnistie de1859, il fonde le journal «Le Réveil».

Il écrit un livre sur son emprisonnement en Guyanne : "De Paris à Cayenne, journal d'un transporté".


Après la chute de l’empire, la république proclamée
, DELESCLUZE est élu Maire du XIXème arrondissement de Paris, puis député.
Engagé à contre cœur dans le gouvernement insurrectionnel de la Commune de Paris en mars 1871, DELESCLUZE combat jusqu’au bout pour défendre ses idées.
Nommé Délégué à la guerre il fait le sacrifice de sa vie en se faisant tuer volontairement sur la barricade du Bd Voltaire le 25 Mai 1871.
 Son corps fut jeté dans une fosse commune. Ses amis plantèrent à l’emplacement de son cadavre  un acacia.


 

 

 

 

 

Bien que sa mort fût de notoriété publique, il fut condamné à mort par contumace en 1874. GAMBETTA s’écriera alors : «Voilà donc un homme qui même mort fait encore peur !».

En 1883, son corps retrouvé grâce à l’acacia rejoindra au père Lachaise, non loin du mur des fédérés, le seul amour de sa vie, sa sœur Louise Azémia. 
 
Les fusils «Chassepots» des Versaillais firent parmi la population ouvrière de Paris beaucoup plus de victimes pendant la « semaine sanglante » de Mai 1871, que la guillotine coupa de têtes nobles pendant la « terreur » de 1793.

La mémoire collective est souvent sélective.






Marcel DESSAL, fondateur du musée qui porte son nom à Dreux , a consacré à DELESCLUZE une remarquable thèse éditée en 1952: un des rares ouvrages consacré à ce révolutionnaire Drouais avec le livre de Charles PROLES écrit peu de temps aprés la Commune.(Ces deux ouvrages sont consultables à la médiathéque ODYSSEE de Dreux.).

 

Dans quinze jours je vous raconterai pour la Toussaint : "Cimetières drouais  et défunts de Louis Philippe 1er."

 

A bientôt si Dreux le veut bien.
Pierlouim.

Repost 0
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 07:00

DIMANCHE 4 OCTOBRE.

1-CHAMPIONNAT DE FRANCE DE VOITURES A PEDALIERS.
Les voitures :


La course. Rouler pendant 3 heures (en relais par équipe) sur un circuit de 600mètres Plus sportif que l'on croit...

Vidéo. Attention cela va plus vite que l'on pourrait croire. 


Les premiers...
 

 2-FOLKLORE PORTUGAIS. 

D'étonnants tambours..


Danses "frou-frou".


3-FETE FORAINE. 


La saint Denis 2009, c'est pas fini :
Activités de "Terre d'artistes" : note de samedi 17 Octobre.
Note de mardi 21 Octobre : Historique de la St Denis. Photos de l'expo express au musée.
   

Repost 0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 07:00

Mythique SAINT DENIS à DREUX.
Sur deux Jours :

1-SAMEDI 3 OCTOBRE 2009.

Marché.

Vide grenier.

Jeux d'enfants :

Salon du livre.


Futur pompier.

Les associations (Flora gallica).

Demonsttration de Football "Freestyle". (par brisco)



A Jeudi pour évoquer le Dimanche de la St Denis 2009.
Repost 0
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 18:22

LA SAINT DENIS REVIENT A DREUX.

SIMPLET est soufflé, pour une fois il ne persifle pas, il applaudit des deux mains.

Pierlouim a (presque) retrouvé ce dernier week-end l’ambiance des « St Denis » d’antan

Mais une st Denis 2009 rénovée. Plus de Lundi qui était la journée mythique de la foire, la . Journée du maire libérant les écoliers pour aller à la fête.

Une st Denis concentrée sur un week-end.  Braderie des commerçants, vide grenier, marché, expositions, camelots, et une « vraie » fête foraine. Des nouveautés : animations chez « terre d’artistes », une expo express au musée ;  démonstrations de Freestyle, d’éducation canine, de danse de la Rumba, de désincarcération par les pompier; présence de groupes folkloriques portugais  etc. Le salon de l’automobile, un truc rigolo : le championnat de France de voitures à pédales etc.  Je dois en oublier…

Et surtout l’essentiel : la foule dense drouaise (la vraie celle des 7 quartiers réunis avec ce que l’on nommait dans le temps les « campagnes »).

Bravo à l’ami QUIDEDROIT Nicolas qui a réussi son pari de réanimer la mythique foire de la St Denis (la 830ème, cette année).


Une Foire de la St Denis aussi dense avec autant d’événements me donne ainsi la  possibilité d’écrire plusieurs notes :

-Mardi 6 Octobre : Marché,  vide greniers, associations, démonstration de Football Freestyle.

-Jeudi 8 Octobre : Folklore Portugais et Championnat de France de voitures à pédales.

-Samedi 17 Octobre : Hôtel Montulé, activités par «Terres d’Artistes »

-MARDI 20  OCTOBRE  : Histoire des foires et marchés Drouais avec documents de l’Expo Express du Musée Marcel Dessal.


Cette réussite de la saint denis 2009 new look préfigure une formidable St Denis 2010.
A l'année prochaine.
 


*Exceptionnellement je reporte d’une semaine la parution du feuilleton «An par An » année 1956. 

Repost 0
Published by pierlouim - dans -BILLETS DE SIMPLET.
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 20:00

Vers 1960 dans l' "Action Républicaine"je lisais des petites chroniques
humoristiques sur la vie quotidienne à Dreux.
Ces petits billets signés "SIMPLET", un râleur impénitent, se terminaient
souvent par une supplique à un mystérieux ami QUI DE DROIT. 
Permettez-moi, de temps en temps de faire mon SIMPLET en vous
envoyant ces petits billets d'humeur et en invoquant notre ami QUIDEDROIT.  
En faisant attention à ne pas trop écouter le faux ami ASQUONMADIT



=============================================================================================

Il y a une ou deux semaines, vu dans "l'Echo Républicain"  un article signé Pascal BOURSIER :

"DREUX, VILLE LA PLUS SECHE DE FRANCE ".

Surprenant non ?.
Le premier avril est loin, cet article n'est donc pas un poisson de ce doux mois printanier.
Voyons donc l'essentiel de cet article :

Dreux ville la plus sèche, vérité scientifiquement établie par les ingénieurs de Météo- France. Le Drouais est aussi sec, voire plus sec encore que l'arrière pays varois. A Dreux, il pleut  564 litres d'eau au mètre carré par an contre 619 litres d'eau à Aix en Provence, 1510 litres à Biarritz et 922 litres à Authon du Perche. La sécheresse de Dreux tient à son relief assez plat et au fait que les nuages venant de l'Atlantique sont épongés en grande par les collines et les forêts du Perche. Senonches et Mortagne reçoivent ainsi un tiers de pluie de plus que les Drouais..La hausse des températures est aussi sensible depuis 1995.  Mais un bémol de taille : Si les pluies sont plus faibles à Dreux qu'à Aix en Provence elles sont aussi plus fréquentes. 111 jours de pluie à Dreux contre seulement 63 jours à Aix. 
Pareil pour l'ensoleillement : 1700 heures de soleil par an contre 2800 heures en Provence.
  

Dreux, ville où il pleut peu, mais souvent.
 
De quoi donner de l'eau au moulin de ma fille qui affirme :
- "A Dreux, il pleut tout le temps".
Sous un ciel nuageux prometteur d'ondées, j'entends souvent :
 -"Zut il va pleuvoir il faut que je rendre mon linge étendu sur le fil dans le jardin!."
 Une pissée de moineau qui gêne tout le monde mais qui laisse le sol assoiffé et le linge dans le sèche linge.
Vu l'état de mon jardin au retour de 3 semaines caniculaires du mois d'Août,  Dreux est bien la ville la plus sèche de France.

Je ne vais pas demander à l'ami QUIDEDROIT de mettre ses plumes de sorciers pour mimer la danse de la pluie autour du Beffroi  pour activer le commerce des marchands de parapluies drouais ..(au fait, cela existe encore ce commerce à Dreux?.)
Aprés tout, ces danses pourraient être d'utilité publique.et pourquoi pas se terminer sous un déluge digne du brave Noé. 
Repost 0
Published by pierlouim - dans -BILLETS DE SIMPLET.
commenter cet article

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt