Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 13:29

Article de l'"Echo Républicain" du 10 Janvier dernier.

Hélène pleure son ami graveur

 

Hélène de Jésus Garcia estime que son métier « est menacé ». - Agence DREUX

Hélène de Jésus Garcia estime que son métier « est menacé ». - Agence DREUX

La disparition brutale du graveur sur marbre Benoît Boitard l’a plongé dans un profond désarroi. Hélène de Jésus Garcia a travaillé avec lui

Benoit Boitard avait 35 ans. Avec son père Christian il était un membre très actif deFlora Gallica écomusée des vignerons et artisans drouais. 

ADIEU BENOIT LE GRAVEUR ..

J'avais fait une note sur le blog pour le 11 novembre 2010 lors de la restauration du monument aux morts de Dreux.

 

Au lendemain de la guerre 14/18 par décision du conseil Municipal une plaque commémorative en l’honneur des enfants de Dreux morts pour la France est placée grande Grue sur la façade de la chapelle de l’Hôtel Dieu. Sur cette  plaque sont inscrits les noms des 366 Drouais mort « pour la France » pendant cette terrible guerre. En 1920 le Souvenir Français lance une souscription pour ériger un monument à la mémoire des enfants du canton de Dreux morts pour la France.

Le monument  aux morts de Dreux est inauguré Le 14 Juillet 1921.

Depuis cette date  le monument  aux morts, soumis aux intempéries s’est sali et les inscriptions se sont peu à peu effacées.

C’est pourquoi avant la cérémonie du 11 novembre 2010 le monument s’est  vu toiletté et les noms des soldats morts (641 pour le canton)  pour la France ont été recreusés dans la pierre  repeints lettres par lettre.11 novembre 2010 Dreux monument morts restauration vue en

11 novembre 2010 Dreux monument morts restauration 2

 

 C’est Benoit BOITARD graveur sur pierre de Vernouillet qui s’est chargé de ce délicat travail. Démarré le 25 Septembre le chantier souvent gêné par la pluie ne s’est terminé que le 9 Novembre obligeant le graveur à travailler souvent tard dans la nuit.

11 novembre 2010 Dreux monument morts nuit

Le monument  aux morts de Dreux a retrouvé sa blancheur d’origine, les noms de nos grands-pères morts dans la boue des tranchées  sont à nouveau lisibles ainsi que le sonnet du capitaine Paul EYSSAVEL.  

Repost 0
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 12:20

Lu dans la lettre pour Février de l'Office de tourisme du pays de Dreux:


 
 

Visite de Dreux 1900

Samedi 13 février 2016 à 14h30

 
Une visite du centre historique de Dreux qui vous mènera à la découverte des richesses patrimoniales de l’époque 1900. C’est en compagnie de Pierlouim, véritable passionné, que vous arpenterez les rues piétonnes.
 

Date : Samedi 13 février 2016 à 14h30.Durée : 1h30

Tarif : adulte 4 €, -12 ans gratuit

Tel : 02 37 46 01 73

RDV à 14h15 devant l'Office de Tourisme de l'Agglo du Pays de Dreux

9, cour de l'Hôtel-Dieu 28100 DREUX

Réservation obligatoire auprès de l’Office de Tourisme

 

Une visite de Dreux 1900 avait déja été effectuée l'ete dernier

En voici la relation dans l'Action Répubcaine....

VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE

Avant d'avoir le plaisir de visiter la ville de Dreux 1900 avec vous le 13 Février prochain, je vous propose quelques photos drouaises de la belle époque:

VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
Repost 0
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 19:23
MtaVille- Le premier numéro de l'an 2016

Pour lire le magazine ainsi que les chroniques de Pierlouim, cliquer sur :

http://mtaville.fr/mag

 

Repost 0
Published by PIERLOUIM - dans -CHRONIQUES DU BLOG.
commenter cet article
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 14:49

-EPIPHANIE

Longtemps, le 6 janvier, le jour de l’Epiphanie, était plus important que le jour de Noël. Comme beaucoup de fêtes chrétiennes, la date de l'Epiphanie correspondait à l'origine à une fête païenne. Autrefois, les Romains  fêtaient les Saturnales. Ces fêtes duraient 7 jours et tout y était autorisé. A cette occasion, les soldats tiraient au sort, grâce à une fève, un condamné à mort qui devenait "roi" le temps des réjouissances, avant d’être exécuté..

Pour la chrétienté, l'Épiphanie commémore la visite des trois rois mages, Melchior, Gaspard et Balthazar, venus porter les présents à l'enfant Jésus, qu'ils appelèrent le "Nouveau Roi des Juifs". Quand ils le découvrirent dans l'étable, près de ses parents Marie et Joseph, ils s'agenouillèrent devant lui, en signe de respect, et lui apportèrent de l'or, de la myrrhe et de l'encens.

LES ROIS DE LA GALETTE.Les fèves des galettes de Leloup

 La galette des rois

C' est une tradition typiquement française qui avait déjà cours au XIVe siècle. A Dreux, la veille des Rois, chaque famille se rassemblait pour manger la galette. Celle-ci était découpée en autant de morceaux que de personnes présentes, plus deux parts. Les parts étaient rassemblées dans une serviette blanche. Le père de famille récitait le Bénédicité. Puis, l’enfant de la maison désignait une à une les parts attribuées à chaque convives; les deux parts supplémentaires représentaient la part à Dieu pour les pauvres. La suite du repas se terminait dans la joie aux cris de «Le roi boit- ».

Le lendemain, les pauvres ou leurs enfants venaient réclamer leur part en chantant : «Je vous salue la compagnie, les gens de la maison que l’bon Dieu vous en envoie du bien en foison...».

LES ROIS DE LA GALETTE.Les fèves des galettes de Leloup

1-feves Dreux.

Dans une vie antérieure je fus "Fabophile" c'est à dire un hurluberlu qui collectionne les fêves que l'on trouve dans les galettes des rois... Mais attention je n'ai collectionné que les anciennes d'avant 1970, pas les séries importées par les minotiers que l'on trouve actuellement.

Si vour désirez voir ou revoir ma note de l'an dernier au sujet de ma collection de fèves cliquez sur : 

LES ROIS DE LA GALETTE.

Des fêves, si elles ne sont pas si anciennes que cela deviennent cependant des fèves "collector" :

2 Féves Dreux.

3 feves leloup.

Repost 0
Published by PIERLOUIM - dans -VIE DU BLOG
commenter cet article
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 19:38

Pendant plusieurs années vers 2016 à 2008 Anna SRPEK, ancienne institutrice de l'école Jules Ferry de Dreux a tenu dans feu  l"ACTION REPUBLICAINE" une chronique sous le nom de "Mamie" 

LES BONS VŒUX DE MAMIE

Les voeux de nouvel ans de Mamie (2007 et 2008)

LES BONS VŒUX DE MAMIE
LES BONS VŒUX DE MAMIE
LES BONS VŒUX DE MAMIE

Mamie chat Anna Srpek nous a quitée en Aout 2014.

Voir ma note sur sa disparition.

 

http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/2014/08/unmemoire-drouaise-vient-de-s-effacer-anna-srpek.html

 

 

Repost 0
Published by PIERLOUIM - dans -BREVES DROUAISES.
commenter cet article
2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 16:56
NOEL 2015 A DREUX.
NOEL 2015 A DREUX.
NOEL 2015 A DREUX.
NOEL 2015 A DREUX.
NOEL 2015 A DREUX.
NOEL 2015 A DREUX.
NOEL 2015 A DREUX.
NOEL 2015 A DREUX.
Repost 0
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 16:58

Les armes de la ville de Dreux  jusque vers la seconde moitié du XIIe siècle étaient, d'après le manuscrit du Bailly Dorat un écu d'argent avec un chêne dont sort une branche de gui, ayant pour devise: «AU GUY L'AN NEUF». Le comte de Dreux, Robert Ier, fils du roi Louis VI le Gros, vers 1150, changea l’écusson de la ville pour une partie du sien, soit un damier or et azur sur fond de gueule (Rouge).

A GUI L'AN NEUF 2016

 AU GUI L'AN NEUF

-Les Druides, prêtres celtiques du pays des Durocasses, attribuaient au gui parasite du chêne de grandes vertus. il était pour eux la panacée universelle et ils ne faisaient jamais de sacrifices sans en avoir des branches ou des feuilles.

-En Gaule, l'assemblée générale des Druides se serait tenue entre Chartres et Dreux, dans un lieu qu'on croit être Lèves, près de Chartres. La cueillette du gui du chêne se faisait le premier jour de l'année et la cérémonie, qui selon les historiens, était la plus importante de ce temps-là, était annoncée par le cri: «Au gui l'an neuf» (Allons au gui, c'est une année nouvelle), poussé par tous les Gaulois. Les druides cueillaient le gui, sacré solennellement au mois de décembre au solstice d'hiver, c'est-à-dire vers le 20 ou 21 décembre, qui marquait la nouvelle année.

A GUI L'AN NEUF 2016

Au Moyen âge, ce mot crié par les rues le premier janvier servait à marquer l'allégresse de la population au moment du renouvellement de l'année. Par extension, le terme d «aguilaneuf» a était appliqué aux étrennes elles-mêmes, aux quêtes que les jeunes gens des deux sexes faisaient le premier janvier et aux petites sommes d'argent que les parents donnaient à leurs enfants pour se divertir.  Cette tradition se faisait encore à Dreux et ses environs au cours du 19° siècle.

Gif de bonne année de l'ami Google

Gif de bonne année de l'ami Google

La vilaine année 2015 est enfin morte, vive l'année 2016....

JE SOUHAITE A TOUS MES AMIS LECTEURS DU BLOG

UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2016

Repost 0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 09:27

La télé, Jeudi dernier 17 décembre, programmait pour la énième fois le fil "La Môme" Cette fois ci pour le centenaire d’Edith PIAF. 

EDITH (PIAF) A DREUX

Curieusement, à chaque rediffusion du film « La môme » à la télé, le nombre de visites sur mon blog explose.

-Jeudi dernier 371 curieux sont venus sur mon blog au lieu d’à peine 100 pour une journée ordinaire. Probablement après la diffusion du film ces internautes ont demandé à l’ami Google ce qu’il savait sur le malaise d’Edith Piaf à Dreux.

En voici la réponse. Mon article du 12 décembre 2009

Edith Piaf a connu à Dreux un des  moments les plus difficiles de sa carrière.

Le 13 décembre1959il y a juste cinquante ans, Edith PIAF lors d’un récital à la salle des fête (devenu depuis le « Théâtre ») s’est évanouie dans sa loge. Elle était épuisée par une tournée suicidaire, relevant à peine de blessures dues à son dernier accident de voiture avec son ami d'alors Georges MOUSTAKI

Je laisse la plume à l’Action Républicaine de l’époque : 

"[...] Pendant 40 minutes, les 500 spectateurs de la salle des fêtes de Dreux ont assisté à un extraordinaire combat contre la lassitude de tout ce pauvre corps désemparé et miné par la fatigue, à une lutte de toute les secondes contre l'engourdissement qui visiblement gagnait la chanteuse soumise depuis trop de semaines à la douche écossaise des tranquillisants alternant avec les "dopings".

Edith Piaf en effet, depuis qu'elle avait entrepris sa tournée en province ne s'endormait guère sous l'effet des calmants, qu'à 7 heures du matin, pour se réveiller le jour même deux ou trois heures avant le début de son tour de chant pendant lequel, pour "tenir le coup" elle happait au creux de sa paume des pilules blanchâtres qui lui donnaient l'indispensable coup de fouet. Cela, bien sûr, devait un jour finir.

D'une voix lasse, dimanche, Edith avait présenté, assise sur une chaise dans la coulisse, la première partie du programme qui devait être suivi d'un long entracte de plus de 50 minutes, employé par l'imprésario de la vedette, Lou Barrier, par son pianiste, par tous les camarades de sa troupe, à supplier l'indomptable petite bonne femme de rentrer à Paris.

En vain. Vers 23h45, Edith s'échappant littéralement à ses amis, fit une entrée en scène bouleversante : adossée au piano, une main accrochée au micro, elle rassembla tout ce qui lui restait de forces pour entamer l'un de ses meilleurs succès : "le ballet des coeurs". de chanson en chanson l'on s'attendait à la voir s'écrouler et après les dernières paroles de "l'homme à la moto", la salle soulagée, fit une formidable ovation.
Derrière le rideau gris, Edith, tandis que crépitaient encore les applaudissements, perdit alors conscience.

Après une nouvelle piqûre de solucamphre - son médecin avait déjà dû intervenir au début de la soirée -
ses amis purent la transporter dans sa DS grise qui reprit le chemin de la capitale, suivie par une centaine de spectateurs qui, pendant plus d'une heure avaient attendu son départ pour lui rendre un touchant hommage [.
..]" 


(Photo Paris match 1959)

Le malaise d'Edith Piaf (Magistralement interprétée par l'oscarisé et Césarisée Marion Cotillard) dans le film "La môme" censé  se situer à Dreux n'a pas été, malheureusement, tourné dans notre bonne vieille salle des fêtes qui n'a pas changé d'aspect depuis 1959, mais dans une salle de théâtre quelconque à l'italienne. 
En 1943 ou 44, Edith Piaf
 que l’on appelait encore à cette époque la « môme » Piaf a effectué une tournée de deux mois dans les camps de prisonniers de guerre en Allemagne.
Mon père s’en souvenait avec beaucoup d’émotion. :
Prisonnier dans le stalag IIID de Berlin Lichterfelde, il a assisté à un concert de la môme PiAF.
Avant de chanter, la môme s’est isolée pendant de longues minutes dans la chapelle du camps pour prier. Elle portait sa robe noire et une petite croix en sautoir .
Pendant le tour de chant, beaucoup de prisonniers avaient les larmes aux yeux. C’est un peu de France qu’elle leur apportait avec force et chaleur.
A la fin du spectacle, en présence de Piaf, accompagnant les applaudissements, les musiciens se sont mis à jouer, un air Joyeux. Tous les prisonniers l’ont repris en cœur. Un chant venu de camps disciplinaires dont le refrain était sans ambiguïté et connu de tous :

Dans l' cul, dans l' cul,
Ils auront la victoire.
Ils ont perdu
Tout' espérance de gloire.
Ils sont foutus
Et le monde dans l'allégresse
Se répète avec ivresse :
Ils l'ont dans l' cul dans l' cul. »

Une sentinelle allemande croyant qu’il s’agissait de l’hymne national, s’est mise au garde à vous. Piaf s’était éclipsée…..
Un des rares souvenirs d’espoir et d’émotion que gardait mon père de ses cinq années de captivité. Certains ont affirmé par la suite que la môme Piaf en se faisant photographier avec des prisonniers, avait permis par la confection de faux papiers à en en faire évader plusieurs.
Papa était très sceptique sur la véracité de ces dires…

Un autre article sur la môme Piaf avec vidéos :

http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/article-la-mome-a-dreux-101891001.html

 

Un autre article sur la môme Piaf avec vidéos :

Repost 0
Published by PIERLOUIM - dans -VIE DU BLOG
commenter cet article
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 16:05

La vie à Dreux aux 17° et 18° siècles était rythmée par les travaux des champs et des vignes, les moissons et les vendanges, le marché du lundi et les foires de la St Denis ou de la St Gilles. Ces jours de labeurs étaient interrompus par de nombreuses fêtes religieuses carillonnées, comme Noël, Pâques, Pentecôte et de nombreuses fêtes de saints qui donnaient souvent lieu à de multiples  processions, à travers la ville et ses faubourgs..

-Processions traditionnelles: pour l’ascension,  la fête Dieu ou l’Assomption. Le dimanche des rameaux, une procession partait de l’église St Pierre pour se rendre à l’actuel tunnel de St Denis où se trouvait une croix placée en avant de la chapelle St Denis. Les fidèles après une messe décoraient la croix de branches de buis, d’où son nom de «croix buissée»...

 

PROCESSIONS ET FLAMBARTS

-Processions spécifiquement drouaises: Pour la St Pierre et la St Vincent patron des vignerons. Chaque 19 décembre, jour anniversaire de la bataille de Dreux de 1562, se tenait une grande procession pour célébrer la victoire des catholiques contre les protestants.

-Processions ponctuelles: elles se formaient contre les aléas de la météo, à la demande des vignerons de faire pleuvoir à la suite de forte sécheresse, ou au contraire d’arrêter une période de pluies intenses.

-Processions «blanches» dans lesquelles les Drouais vêtus de blanc, se rendaient à Chartres pour demander l’arrêt d’épidémies de peste.

 

PROCESSIONS ET FLAMBARTS

-A ces différentes processions participait tout le clergé drouais: les chanoines de la collégiale St Etienne, les curés de St Pierre et de St Jean, les religieuses de l’Hôtel Dieu et les moines capucins, ainsi que les représentants du roi, les officiers du baillage et ceux des bourgeois de Dreux, le Maire et ses échevins. En conflit permanents, ils se battaient pour se mettre au premier rang des processions juste derrière les religieux. Il fallut un arrêt du conseil d’état  du roi Louis XIV en 1705 pour mettre tout le monde d’accord en les obligeant à marcher en colonne un à un, ceux du Baillage à droite et ceux de l’Hôtel de ville à gauche.

PROCESSIONS ET FLAMBARTS

-Une procession à part était celle des Flambarts

dont l’origine est probablement de tradition celte. Au solstice d’hiver, les paysans parcouraient les champs avec des torches pour éloigner les animaux nuisibles. L’Eglise transforma cette tradition païenne en une procession pour l’Avent: Les Flambards étaient des morceaux de bois blanc, sans écorce, longs de cinq à 6 pieds, séchés au four, fendus  par le haut et enflammés pour la procession

 La veille de Noël, vers 5 heures du soir, au son de la cloche du Beffroi, les Drouais en rangs serrés, faisaient le tour de la halle aux grains et de l’église St Pierre. Devant le portail, ils  déposaient les flambarts allumés qui se consumaient en un brasier autour duquel ils dansaient avec joie. Cette fête, par peur des incendies et surtout des déviances, beuveries et joie profane qu’elle permettait fut interrompu par le clergé vers 1735 et disparut définitivement à la Révolution.

Dans une salle du Beffroi, une réplique en plâtre de la première cloche, fondue sous le règne de Charles IX, possède une frise représentant la fête des Flambarts

PROCESSIONS ET FLAMBARTS
PROCESSIONS ET FLAMBARTS

-En 1994 les Flambarts renaissaient de leurs cendres, se transformant en un carnaval d’hiver; cette année pour cause de scrutin régional, ils ont été privés de  parade de la Grande Drouaise. Ils reviendront, espérons-le, encore plus flamboyants l’année prochaine

PROCESSIONS ET FLAMBARTS

Vous pourrez retrouver cette chronique dans le prochain numéro de MtaVille

PROCESSIONS ET FLAMBARTS
Repost 0
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 18:30

Il y a 35 ans disparaissait un géant de la littérature française : Romain Gary, seul écrivain qui ait obtenu deux fois le Prix Goncourt

IL Y A 30 ANS DISPARAISAIT ROMAIN GARRY.

J’ai croisé plusieurs fois Romain Garry  entre 1972 et1975. Je débutais dans la profession d’employé de banque dans une succursale rue du Bac à Paris. Et j’y tenais la caisse.  L’écrivain qui habitait rue du Bac  venait régulièrement à l’agence pour effectuer un certain nombre d’opérations bancaires. Je me souviens d’un homme discret parlant peu  doucement avec un léger accent de l’est. Il portait souvent manteau de fourrure et chapeau à larges bords. Un regard perçant troublant mais donnant l’impression d’être ailleurs. Il n’existait pas dans les relations « bancaires » que j’ai pu avoir avec lui, la moindre forme d’arrogance que j’ai pu ressentir avec d’autres clients « célèbres ».

Vers 1974, je fus témoin d’une scène surprenante..

Romain Garry était à mon guichet et je le servais.  Arrive dans l’agence Jean Seberg et son ami de l’époque. Romain Gary et la célèbre actrice américaine furent mariés de 1963 à 1970. C’est donc deux «ex» qui se rencontraient probablement par hasard dans cette agence bancaire car Jean Seberg était aussi cliente de la banque. Romain et Jean s’embrassèrent puis discutèrent quelques temps un peu à l’écart.

 Gary parti, jean Seberg est venu à mon guichet. Timide avec un délicieux accent américain..

Mais des yeux superbes troublants parmi les plus beaux que j’ai vus dans ma vie bancaire.

J’ai eu du mal à la servir...

IL Y A 30 ANS DISPARAISAIT ROMAIN GARRY.

-5 ans plus tard, en 1979 la magnifique vedette américaine connaissait une mort tragique. Retrouvée dans le coffre de sa voiture succombée à une surdose de barbiturique.

-Je ne l’ai découvert que bien plus tard en 1980 après le suicide de Romain Gary : c’est pendant la période où je le voyais à la banque qu’il écrivait sur le faux nom d’Emile Ajar plusieurs romans dont « la vie devant soi » pour lequel il reçut en 1975  le deuxième prix Goncourt de sa carrière. 

Repost 0

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt