Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 07:03

mtaville 1  Dans le numéro 25 du journal «Dreux MtaVille»    du 20 décembre 2013, paraissait la vingt troisième chronique de PIERLOUIM.

 

==================================================

Philippe II Auguste -- Robert II comte de Dreux -- Richard coeur de Lion. Cliquer sur les vignettes pour découvrir les portraits en entier.Philippe II Auguste -- Robert II comte de Dreux -- Richard coeur de Lion. Cliquer sur les vignettes pour découvrir les portraits en entier.Philippe II Auguste -- Robert II comte de Dreux -- Richard coeur de Lion. Cliquer sur les vignettes pour découvrir les portraits en entier.

Philippe II Auguste -- Robert II comte de Dreux -- Richard coeur de Lion. Cliquer sur les vignettes pour découvrir les portraits en entier.

23- PHILIPPE, ROBERT et RICHARD AUX CROISADES.

-Aux 12° et 13° siècles, les croisades occupèrent une grande partie du temps et de l’énergie des rois de France et aussi des comtes de Dreux Comme les deux frères, le roi Louis VII et le comte Robert Ier partis quarante ans auparavant à la seconde croisade, leurs fils, les deux cousins, le roi Philippe II et le comte Robert II participèrent à la troisième croisade de 1189 à 1192.

-Cette croisade avait pour but la reprise de Jérusalem reconquise par Saladin Philippe II «Auguste» et son fidèle cousin Robert, devaient rejoindre l’Empereur germanique Frédéric Barberousse. Mais l’empereur se noya accidentellement en traversant une rivière de l’actuelle Turquie. Les troupes allemandes se dispersèrent. Les deux cousins partirent quand même avec leurs troupes vers l’Orient, accompagnés par un autre souverain chrétien. Une situation tout à fait étonnante, car devinez quel est ce roi que vont rejoindre nos deux cousins ?

-Richard cœur de lion devenu à la mort de son père, le roi Richard Ier d’Angleterre et duc de Normandie. Et oui ce cher ennemi qui, trois ans plus tôt avec son père Henri II a saccagé la ville de Dreux, humilié Robert en l’enfermant dans le château de la Robertière. Malgré leur rivalité de monarques, Philippe et Richard étaient amis d’enfance.

-Philippe s’embarqua à Gênes et Richard à Marseille. Ils se rejoignirent en Sicile. Ils y passèrent six mois d’hiver. D’évidence, chaque souverain cherchait à surveiller l’autre, ce qui retarda leur arrivée en Terre Sainte, malgré les demandes pressantes des croisés déjà engagés au siège d'Acre. Philippe Il arriva à Acre le 20 avril 1191 et participa au siège de la cité, contrôlée par les musulmans. Richard n'arriva qu'en juin, Les renforts anglais furent les bienvenus mais les querelles reprirent immédiatement entre les deux rois.

- Pour aggraver la situation, ils sont tous deux victimes de la suette, une forte fièvre. Ils perdirent cheveux et ongles. Philippe Auguste perdit aussi l'usage d'un œil -Au bout de quelques mois le roi Philippe prétextant ses problèmes de santé réels retourna en France, accompagné bien sûr de son fidèle cousin Robert. Richard resta seul avec ses troupes en Orient.

Le dessinateur de cette illustration d'un livre d'histoire ancien (vers 1890) est en accord avec l'histoire: Philippe Auguste est revenu chauve des croisades.i

Le dessinateur de cette illustration d'un livre d'histoire ancien (vers 1890) est en accord avec l'histoire: Philippe Auguste est revenu chauve des croisades.i

 -Cette troisième croisade ne fut pas une réussite. Elle ne délivra pas Jérusalem et n’aboutit qu’à la prise de Chypre et de St Jean d’Acre.

-Mais la vraie raison du retour du roi Philippe en France était de profiter de l’absence de Richard pour commencer à récupérer des possessions anglaises en territoire français.

-Le prince Jean, en l’absence de son frère Richard, s’occupait des affaires du royaume anglais, mais mal, il augmenta les impôts et le peuple grogna. Cela ne vous rappelle rien ?

Eh oui, c’est cette période de régence mal acceptée par le peuple qui est décrite dans un roman célèbre du XIX siècle, celui des aventures de «Robin des Bois».

-Au bout de cinq ans d’absence, Richard revint des croisades, remit de l’ordre dans son royaume et essaya de récupérer les territoires pris par Philippe. Malheureusement devant le château de Châlus en Haute Vienne, il meurt en recevant une flèche tirée des remparts.

-Le Roi Philippe II Auguste, à la mort de Richard Cœur de lion eut les mains libres pour bouter avec l’aide de son fidèle cousin le comte de Dreux Robert II, les Anglais hors du territoire français. Car le frère de Richard, devenu le roi Jean n’était pas à la hauteur devant le roi de France Philippe Auguste.

===============================================================

Ecoutez ou réécouter la chronique "Si Dreux m'était conté" sur RTV 95.7

chaque vendredi vers 11 h 20 sur les ondes de R.T.V 95.7.

MtaVille-Chronique 10-Les Barbares à Dreux
Repost 0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 15:18

Mardi 1er Juillet je vous invite à partager avec moi un voyage dans le temps.

En soirée une ballade dans Dreux  à la belle époque.......

 

 

DREUX 1900

Mardi 1er juillet    –    Dreux

D R E U X  1900

 RDV : 20h20 à l’Office de Tourisme de Dreux

Une visite de ville qui vous mènera à la découverte des monuments de l’époque 1900 du centre historique de Dreux. Durée : 1h30

Intervenant : Pierlouim

Tarif : adulte 2 €, – 12 ans gratuit.

Information et réservation :Office de Tourisme de l’Agglo du Pays de Dreux

Accueil et siège à Dreux   9 cour de l’Hôtel-Dieu

Tel : 02 37 46 01 73 - Courriel : contact@ot-dreux.fr

Bureau d’Anet  8 rue Delacroix – 02 37 41 49 09

Ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h

 

 

Repost 0
Published by PIERLOUIM - dans -ANNONCES-DIVERS
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 15:23

Le 70ème anniversaire du débarquement des troupes alliées en Normandie vient d'être célébré avec faste.

Quatre jour aprés le débarquement, soit dans la nuit du 10 au 11 Juin 1944 la ville de Dreux va subir son deuxième bombardement de la guerre.  

Quatre ans auparavant, presque jour pour jour dans la nuit du 09 au 10 Juin 1940 Dreux avait subit un bombardement intensif de l'aviation ennemie du IIIème Reich, faisant de trés nombreuses victimes.

Cette fois ci en Juin 1944 ce sont des avions amis qui vont lacher leurs bombes destrutrices sur la ville de Dreux.

Tracs lancés par l'aviation alliée pour avertir la population d'un bombardement imminent. Cliquer sur les vignettes pour lire les tracts en entier.Tracs lancés par l'aviation alliée pour avertir la population d'un bombardement imminent. Cliquer sur les vignettes pour lire les tracts en entier.Tracs lancés par l'aviation alliée pour avertir la population d'un bombardement imminent. Cliquer sur les vignettes pour lire les tracts en entier.

Tracs lancés par l'aviation alliée pour avertir la population d'un bombardement imminent. Cliquer sur les vignettes pour lire les tracts en entier.

Plusieurs évocations du bombardements de Dreux des 10 et 12 juin 1944.

11 Juin 1944: Bombardement de nuit du terrain d'aviation de Dreux vers 01H00 par deux ou trois vagues de Lancaster appartenant à différents squadrons. Des fusées éclairantes rouges ainsi que des bombes a retardement furent employées. Le bombardement dura 15 minutes, détruisant les quartiers Nord-Est de la Gare Les Bléras et Boston. On dénombra 250 bombes, 24 tués, 20 blessés, 30 immeubles détruits, 5 inhabitables et 120 endommagés.

12 Juin 1944: Bombardement important de Dreux à 08H30 par les 35 B-24 du 392nd BG ayant pour cible le terrain d'aviation de la ville (situé à Garnay précisément). Les bombes utilisée sont des bombes à fragmentation et la Flak est très active. 17 des 35 bombardiers américains seront légèrement endommagés mais tous rentreront à leur base en Angleterre. A Dreux, on dénombra 5 tués, 5 blessés et deux immeubles inhabitables.

 

Photo aérienne de Dreux prise le 10 Aout1944 après le bombardement du 11 Juin (Collection Archives Départementales d'Eure-et-Loir). En aggrandissant cette photo, j'aperçois très bien les trous de bombes à l'emplacement de la maison de mes parents, rue de Rieuville.

Photo aérienne de Dreux prise le 10 Aout1944 après le bombardement du 11 Juin (Collection Archives Départementales d'Eure-et-Loir). En aggrandissant cette photo, j'aperçois très bien les trous de bombes à l'emplacement de la maison de mes parents, rue de Rieuville.

Article vu sur le site internet de l'association pour l'histoire et le souvenir des pilotes et équipages alliés. 

http://forcedlanding.pagesperso-orange.fr/Jackson.htm

Les besoins du débarquement du 06 Juin 1944

 Le 06 Juin 1944, le débarquement des troupes alliées sur les plages Normandes eut lieu.Malgré une résistance allemande forte, le 07 Juin 1944, des têtes de pont sont établies sur 5 plages mais, contrairement au plan, elles ne sont reliées entre elles et Caen n’est pas pris.L’objectif des jours à venir sera donc d’élargir et de renforcer les différentes têtes de pont pour n’en former plus qu’une.Pour cela, il était impératif d’empêcher l’arrivée des renforts allemands en hommes et en matériels sur le nouveau front de l’Ouest qui venait de s’ouvrir, autrement dit de bombarder massivement le réseau ferroviaire au Sud Ouest de Paris. 

Cette délicate mission sera confiée à l’ensemble des forces aériennes alliées qui devra harceler sans cesse l’ennemi sur les routes et détruire les réseaux ferrés pour empêcher toute circulation de véhicules ou de trains en direction de la Normandie.Pour cela, les bombardiers lourds américains attaqueront de jour alors que les bombardiers du Commonwealth attaqueront la nuit. 

C’est dans ce contexte que, dans la journée du 10 Juin 1944, le bombardement nocturne des gares d’Achères, de Dreux, de Versailles et d’Orléans fut organisé et confié aux Bombardiers Lancaster et Halifax du Commonwealth.

Ainsi, dans la nuit du 10 au 11 Juin 1944, 432 appareils dont 323 Lancaster, 90 Halifax et 19 Mosquitos décollèrent de leurs bases en Angleterre entre 22H00 et 23H30 pour bombarder les installations ferroviaires d’Achères, de Dreux, de Versailles et d’Orléans.

Une défense allemande efficace

Il est important de rappeler que le terrain d’aviation de Dreux fut très utilisé de 1940 à 1942 comme base arrière par les bombardiers allemands Heinkel He-111 durant la bataille d’Angleterre.

Après l’annonce du débarquement allié en Normandie le 06 Juin 1944, le commandement allemand mobilisa immédiatement des escadrilles supplémentaires de chasse allemandes pour contrer le front de l’Ouest..

Compte tenu de l’activité exceptionnelle du terrain de Dreux-Vernouillet  depuis le 06 Juin 1944, ce dernier était puissamment défendu par une défense anti-aérienne (Flak).

Dans la nuit du 10 au 11 Juin 1944, la Flak du terrain d’aviation de Dreux réagit immédiatement et causa de nombreux dommages aux appareils du Commonwealth.

Grâce au radar allemand de la région Ouest de Paris (dont celui de Favières, en Eure-et-Loir), les pilotes de nuit allemands furent prévenus de l’arrivée de centaines de bombardiers anglo-américains dans la région Sud-Ouest de Paris et ils décollèrent pour préparer une contre attaque qui fut meurtrière pour les Lancaster et Halifax

Le bombardement de Dreux

 Dans la soirée du 10 Juin 1944, les formations de Lancaster décollèrent de leurs bases entre 22H00 et 23H30, survolèrent le Sud de l’Angleterre puis prirent la direction de Dreux en traversant la Manche sans difficulté. Ils rencontrèrent un ciel peu encombré avec quelques nuages. Après un vol de près de trois heures, les formations de bombardiers arrivèrent dans la région de Dreux et les premiers appareils larguèrent des fusées éclairantes sur la cible pour la repérer et faciliter le travail des bombardiers suivants. 

A 01h00 du matin, deux ou trois vagues de Lancaster (selon la défense passive de Dreux)  larguèrent une pluie de bombes sur le quartier de la gare de Dreux et sur la zone Sud Est de la ville. Ce bombardement dura 15 minutes et des bombes à retardement furent employées pour permettre aux civils d’évacuer leurs maisons avant l’explosion des bombes.

 Au-dessus de Dreux, la Flak se déchaîne et les aviateurs devinent la présence de chasseurs allemands embusqués dans la nuit noire mais ils ne peuvent en distinguer l’efficacité parmi les explosions de la Flak

Très rapidement, deux Lancaster sont mortellement touchés et explosent en plein vol, ne laissant aucune chance à leurs occupants : L’un s’écrase à proximité immédiatement de Dreux (sans doute à Garnay, ) et l’autre à Ste-Gemme-de-Moronval . Malgré ces premières pertes, les autres bombardiers demeurent en formation, poursuivent leur route, larguent leur chargement de bombes à l’endroit prévu puis font immédiatement demi-tour en direction de l’Angleterre. 

Le crash du Lancaster HK553

 L’un des Lancaster piloté par le Sergent Thomas Rodgers DONAGHY du 75 Squadron (RNZAF)  fut gravement endommagé par un chasseur de nuit allemand.  Le choc et les dommages furent si importants que les membres de l’équipage n’eurent que très peu de temps pour évacuer leur appareil en feu. Seuls deux aviateurs réussirent à évacuer l’appareil avant qu’il n’explose en vol.

 Le Sergent Kenneth E. JACKSON réussit à ouvrir son parachute et regagner le sol sain et sauf. En revanche, le second parachute  n’eut pas la même chance et son corps sera retrouvé sans vie le lendemain. Les autres aviateurs ne pourront quitter l’appareil et périront dans la carlingue. L’avion s’écrasa au lieu-dit « La Haye-Rault » à Tillières-sur-Avre . Les corps des aviateurs seront inhumés par les habitants dans le cimetière communal de Tillières-sur-Avre. Aujourd’hui encore, reposent dans le cimetière les corps des aviateurs DONAGHY, LEA, PARKIN, WILLIAMS, MITCHELL et DEW.

Jour J + 4 à Dreux: Bombardement du 10 Juin 1944.

Voici comment ma mère et ma grand-mère

ont vécu ce bombardement :

En 1940, les 9 et 10 juin à Dreux, la gare et l’Hôtel Terminus ont été bombardés par l’aviation allemande. Plus de 100 morts (en particulier des réfugiés des départements du Nord et de la Belgique). Quelques vitraux de l’église ont explosé par le souffle et ne seront pas remplacés de sitôt.
Maman, sa Maman et la maman de mon papa sont parties comme on disait alors en «exode » Après deux semaines de marche éprouvante et près de deux cent kilomètres à pieds vers Nogent le Rotrou, elles sont revenues à Dreux, épuisées. Tellement épuisées que ma grand-mère paternelle en est morte

En 1944, plusieurs bombardements de l’aviation alliée ont lieu lors du débarquement en Normandie. Dreux se trouve sur la route vers Paris et sur une ligne importante de chemin de fer.
Des dizaines de maisons vont être sinistrées ce 11 Juin au petit matin dont cinq dans notre quartier. Mr et Mme Lahia sont tués dans la maison d’en face. La pèlerine bleu nuit de facteur de Mr Lahia va voleter plusieurs jours sur les ruines comme une sinistre chauve souris.
Ma maman et sa maman sont coincées dans la cave sous les ruines de la maison. Leurs cris sont inaudibles de l’extérieur. Elles entendent cependant des personnes s’activer dans les décombres. Certaines commencent déjà à chaparder. Un certain nombre d’objets vont ainsi disparaître… Deux soldats allemands, en réalité des Tchèques enrôlés de force dans la Wehrmacht, qui fréquentaient le bistrot de l’autre côté de la rue, hurlent en mauvais français «Il y a deux dames sous la maison». Ensevelies depuis une heure du matin elles ne sont délivrées qu’à midi.
N'ayant plus de maison, ma maman et sa maman vont se réfugier chez la tante Marie.,  En fait, ma grande tante, sœur de mon grand père mort à Verdun. Avec ses quatre fils cultivateurs, elle habite un petit village, Abondant, à quelques kilomètres de Dreux. Le peu d’affaires, meubles et souvenirs qu’elles ont pu récupérer des décombres a été rassemblé et emmené dans une charrette tirée par un des chevaux de la ferme.

Pour lire l'intégralité du texte, dans la rubrique "AN PAR AN- Une enfance drouaise:

http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/tag/-LE%20FEUILLETON.%20Enfance%20drouaise./6

Plaque aux victimes civiles de la guerre (pour les bombardements de 1940 et 1944) prés du monunment aux morts de Dreux.i

Plaque aux victimes civiles de la guerre (pour les bombardements de 1940 et 1944) prés du monunment aux morts de Dreux.i

Ce bombardement destructif pour Dreux et ses habitants n'eut probablement pas de conséquences significatives sur le déroulement des opérations militaires...

A cette époque la notion de pertes collatérales était inconnue.....

Ce bombardement à la reussite mitigée était-il vraiment nécessaire et inutile comme de nombreux autres bombardements alliés ???  Vaste débat.

Repost 0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 18:24

Des écoliers et lycéens drouais Option Art ont créé pour le centenaire de la grande guerre des oeuvres qu'ils exposent à Montulé Maison des Arts .

Ne pas oublier de cliquer sur les vignettes pour découvrir les photos dans leur totalité.Ne pas oublier de cliquer sur les vignettes pour découvrir les photos dans leur totalité.Ne pas oublier de cliquer sur les vignettes pour découvrir les photos dans leur totalité.

Ne pas oublier de cliquer sur les vignettes pour découvrir les photos dans leur totalité.

Les écoliers drouais créent pour le centenaire.Les écoliers drouais créent pour le centenaire.Les écoliers drouais créent pour le centenaire.
Les écoliers drouais créent pour le centenaire.Les écoliers drouais créent pour le centenaire.Les écoliers drouais créent pour le centenaire.
Les écoliers drouais créent pour le centenaire.Les écoliers drouais créent pour le centenaire.Les écoliers drouais créent pour le centenaire.

Exposition à voir jusqu'au 06 Juin.

Repost 0
Published by PIERLOUIM - dans -Centenaire 14-18
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 07:00

Le collectif Pompl’art rassemble des soldats du feu. Samedi dernier Ils étaient  place Mésirard avec leurs camions rouges.

Des soldats du feu de Dreux, Chartres, Châteaudun, Gallardon, Illiers et Nogent-le-Roi étaient en scène, samedi soir. Pompiers dans la vie, ils étaient artistes pour la bonne cause, au théâtre de Dreux. Tous font partie du collectif Pompl'art, basé au centre de secours de Dreux.

Photo Echo Républicain - comme toujours, cliquer sur les vignettes pour voir les photos dans leur entier.Photo Echo Républicain - comme toujours, cliquer sur les vignettes pour voir les photos dans leur entier.

Photo Echo Républicain - comme toujours, cliquer sur les vignettes pour voir les photos dans leur entier.

L'idée de ce collectif est née il y a deux ans. Harold Lorin, sapeur-pompier professionnel à Dreux, devient bassiste du groupe Mess In Head, aux côtés de ses collègues Fabien Alexandre, batteur, et Ambroise Launay, guitariste. « On ne dit pas forcément qu'on fait de la musique »

Samedi aprés midi place Mésirard devant l'ancètre: l'arsenal des Pompiers de 1902... Samedi aprés midi place Mésirard devant l'ancètre: l'arsenal des Pompiers de 1902... Samedi aprés midi place Mésirard devant l'ancètre: l'arsenal des Pompiers de 1902...
Samedi aprés midi place Mésirard devant l'ancètre: l'arsenal des Pompiers de 1902... Samedi aprés midi place Mésirard devant l'ancètre: l'arsenal des Pompiers de 1902... Samedi aprés midi place Mésirard devant l'ancètre: l'arsenal des Pompiers de 1902...

Samedi aprés midi place Mésirard devant l'ancètre: l'arsenal des Pompiers de 1902...

Samedi soir dans un théâtre de Dreux bondé, la famille des pompiers s'est réunie pour la bonne cause et pour offrir un spectacle de grande qualité... Vous avez dit "amateurs"

 

LES POMPIERS ONT MIS LE FEU AU THEATRE DE DREUXLES POMPIERS ONT MIS LE FEU AU THEATRE DE DREUXLES POMPIERS ONT MIS LE FEU AU THEATRE DE DREUX
LES POMPIERS ONT MIS LE FEU AU THEATRE DE DREUXLES POMPIERS ONT MIS LE FEU AU THEATRE DE DREUXLES POMPIERS ONT MIS LE FEU AU THEATRE DE DREUX

Premiere soirée du Festival POMPL'Art bien reussie, ce ne sera pas la dernière.......

Voir le site de Pompl'art:

https://www.facebook.com/collectif.pomplart

Repost 0
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 20:35

Le docteur généraliste Charles Jaeger qui a exercé à Dreux pendant près de quarante ans est décédé le 17 mai dernier.

Annonces officielles du décès du docteur Charles Jaeger.

Né le 20 juin 1912 en Roumanie, le docteur Charles Jaeger est décédé le 17 mai, à un mois de ses 102 ans, annonce sa famille dans le carnet du Figaro daté du mardi 20 mai. Charles Jaeger avait rejoint la France Libre à Londres en mai 1941, en provenance du Portugal. Engagé un mois plus tard dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL), il fut affecté comme lieutenant médecin au groupe de chasse Alsace et resta le médecin de l’unité pendant toute la guerre. Charles Jaeger était officier de la Légion d’honneur

Le docteur Jaeger fut président de la Société des Amis du musée de Dreux de 1966 à 1986, à la suite de Louis Gain. Il fut remplacé par Jean Lelièvre.

 Le docteur jaeger resta le président d’honneur de la société jusqu’à son décès..

La seule photo que j'ai pu trouver du docteur JAEGER. Une photo de l'Action Républicaine de 1970.

La seule photo que j'ai pu trouver du docteur JAEGER. Une photo de l'Action Républicaine de 1970.

Pour moi, le docteur Jaeger reste avant tout le médecin de famille de mon enfance.

Arrivé vers 1950 à Dreux, le docteur Jaeger prit la succession du docteur Gauthier.(celui qui en 1946 accoucha maman est qui me permit de naitre). Le docteur Jaeger fut donc le docteur de mes maladies infantiles (oreillons, rubéole etc...).Un jour il dit à ma mère. «Les gens de Dreux sont charmants, mais qu’est-ce qu’ils sont nerveux» il devait certainement penser à mon cas personnel.

En 1964, j’avais dix-huit ans, revenant d’un séjour linguistique en Allemagne, j’avais attrapé à la piscine une superbe verrue plantaire et je me rendis à la consultation du docteur Jaeger au 24 rue Godeau. Tout d’abord le docteur me réprimanda: «Tu aurais dû voir un médecin plus tôt.». Il m’expliqua comment on dit verrue en allemand (le mot Warze est resté imprimé dans ma mémoire). Après une piqure anesthésiante, le docteur se mit à creuser avec un scalpel dans mon talon pratiquement jusqu’à l’os. Probablement pour m’éviter de penser trop à ma douleur, avec son accent inimitable il me raconta ses études de médecine à Viennes et son engagement dans l’armée française. Malheureusement un appel téléphonique de l’hôpital (Rue St Denis) pour une urgence abrégea l’entretien. Vite bandé je repartis en claudiquant chez moi aux Rochelles.

Le Docteur Jaeger amoureux de sa ville d’adoption et de son histoire devint Président des amis du musée. Il demandait à ses patients anciens drouais s’ils possédaient des documents et d’objets relatifs à l’histoire de Dreux. Mes parents ne pouvaient rien lui fournir car le bombardement de notre maison en 1944 avait tout détruit.

Le docteur Jaeger venait souvent à notre domicile, pour soigner mes parents mais aussi pour donner quelques travaux de réparation à mon père menuisier ébéniste (à l’époque menuisier à la ville de Dreux, et bien sûr travaillant à l’occasion pour le musée): des encadrements, du petit mobilier mais aussi les chaises de sa salle d’attente à recoller. .

Un jour dans l’atelier de mon père il vit mes deux filles (8 et 6 ans), en leur tapotant les joues il leur dit: «Vous êtes bien des Parisiennes, je vous trouve bien pâlottes mesdemoiselles » .

Le Docteur Jaeger laissa son cabinet en 1983 (à 71 ans) à son successeur le docteur Guérin. Je le rencontrais dans Dreux jusqu’à la fin des années 90. Son domicile était alors rue Damars dans les anciens bâtiments du couvent des capucins datant du XVII°siècle ce qui était normal pour un amoureux de l’histoire de Dreux.
Le temps passe, il ne reste plus que quelques rares adultes de mon enfance..

Le Docteur Jaeger est parti, il fait désormais partie de l’histoire de Dreux.

Repost 0
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 07:00

mtaville 1  Dans le numéro 24 du journal «Dreux MtaVille»    du 06 décembre 2013, paraissait la vingt deuxième chronique de PIERLOUIM

==================================================

Robert II comte de Dreux-Denier parisis.

Robert II comte de Dreux-Denier parisis.

22-ROBERT II et le second siège de Dreux.

Le temps passe et les générations des rois de France et des comtes de Dreux se succèdent.

Après les deux frères ennemis, le roi Louis VII et le comte de Dreux Robert 1er, leurs deux fils, le roi Philippe II et son cousin le comte Robert II de Dreux furent de fidèles alliés.

Le roi Louis VII âgé de 59 ans se sentant affaibli fit couronner de son vivant son fils Philipe, âgé seulement de 14 ans. Un an après, en 1180, Philippe devint roi à 15 ans sous le titre de Philippe II.

Comme son frère le roi Louis VII, le Comte Robert 1er dut attendre longtemps et une troisième épouse pour avoir enfin un héritier mâle.

A 59 ans en 1184, Robert donna le comté de Dreux à son fils, le futur Robert II. Robert second du nom avait déjà 30ans et séparé de sa première femme Mahaut de Bourgogne. C’est à l’occasion de son second mariage avec Yolande de Coucy cousine germaine de la femme du roi, qu’il reçut la couronne comtale des mains de son père.  

Pendant quelques années, la France eut donc deux rois couronnés et Dreux, deux comtes.

Cette coutume permettait d’assurer une succession sans contestation et sans transitions face à l’appétit des nobliaux féodaux. Philippe II que l’on appellera plus tard Philippe «Auguste» fut l’un des derniers rois couronnés du vivant du roi en titre. Robert II fut le seul à être titré  comte de Dreux du vivant de son père.

Couronnement de Philippe II à 15 ans en 1180.

Couronnement de Philippe II à 15 ans en 1180.

En cette fin du douzième siècle, les conflits entre le royaume de France et le duché de Normandie étaient continuels, souvent violents, malgré de nombreuses trêves et rencontres. Tout en étant roi d’Angleterre, Henri II Plantagenet restait en tant que duc de Normandie un vassal du roi de France. Une grande ambiguïté. N’oublions pas qu’Henry II, était  le deuxième époux d’Aliénor d’Aquitaine répudiée par le roi de France Louis VII. Une histoire de famille en quelque sorte. L’ex-mari français et le mari anglais d’Aliénor, puis leurs fils, puis leurs descendants se firent la guerre pendant près de trois siècles. Dreux se trouvait en première ligne de ces conflits permanents, coincé entre France et Normandie.

Vers 1186-88- Henri II Plantagenet et son fils, (fils d’Aliénor)  Richard futur Cœur de Lion arrivèrent avec leur armée devant Dreux pour en découdre. Ce fut le second siège répertorié de la ville et de la forteresse de Dreux. La forteresse résista courageusement, mais la ville fut saccagée. Le comte Robert II se réfugia au château de la «Robertière» en forêt de Dreux. 

Alors Zorro arriva en la personne du roi Philippe II, dit Auguste.

Les Anglais déguerpirent et Dreux retrouva sa  tranquillité pour de nombreuses années.

Gisants d'Henri II Plantagenets d'Angleterre et Aliénor à l'abbaye de Fronteveaux.

Gisants d'Henri II Plantagenets d'Angleterre et Aliénor à l'abbaye de Fronteveaux.

Cette aventure fit pourtant réfléchir le Comte Robert, second du nom. Il renforça les fortifications de la ville et agrandit la forteresse en édifiant entre autre le donjon dit de Danemarche. Il consolida le château de la Robertière en le transformant d’un relai de chasse en un observatoire fortifié de la frontière Anglo-Normande vers l’Avre.

Nous ne savons pas si le comte Robert Ier vivait encore à la fin de ce second siège de Dreux car il mourut en 1188. Il ne serait pas intervenu, car il avait fort à faire avec ses autres domaines où il s’était retiré, en particulier ceux de Braine et de Brie comte Robert.

Le Comte Robert II va être reconnaissant toute sa vie envers son cousin le roi Philippe Auguste. Il le suivra pendant plus de trente ans, des croisades à la bataille de Bouvines en 1214

=========================================================== Ecoutez ou réécouter la chronique "Si Dreux m'était conté" la chronique de Pierlouim chaque vendredi vers 11 h 20

sur les ondes de RTV 95.7 ou en podcast sur le site de RTV

http://www.rtv-dreux.fr/podcast/

Repost 0
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 07:00

En farfouillant outre manche sur le google en langue anglaise, voici ce que j'ai découvert dans la liste des hommes célébres nés à Dreux :

Kenneth Edward "Eddie" London (born July 31, 1956 in Dreux, France) is a country music singer. Signed to RCA Records in 1991, he released the album Do It Right that year. This album produced the single "If We Can't Do It Right", which peaked at number 41 on the U.S. country singles charts and is his only chart entry.

Kenneth Edward London was born in Dreux, France to a military family,[1] but lived in Syracuse, New York.[3] He later moved to Nashville, Tennessee, working as a demo singer and session bass guitarist, playing for Kitty Wells and Red Sovine, among others.

Voici quelques photos et vidéos de ce "né à Dreux" : 

DROUAIS OR NOT DROUAIS ?
DROUAIS OR NOT DROUAIS ?

Eddie LONDON en 1991. "If We Can't Do it Right".

Eddie LONDON en 2009. Commentaire You tube : THE GREAT EDDIE LONDON IS BACK! SINGING (GEORGIA) A SONG HE WROTE A COUPLE YEARS BACK. ENJOY!

En raison du droit du sol, Eddie est-il donc Français et Drouais (Etat civil drouais ?.) ou uniquement Américain né d'un militaire de l'O.T.A.N. du camp d'aviation de Crucey et vivant dans la cité américaine des grands clos.???

Eddy a du complétement oublier son origine "drouaise".

Repost 0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 07:00

mtaville 1  Dans le numéro 23 du journal «Dreux MtaVille»    du 25 Octobre 2013, parassait la vingt et unième chronique de PIERLOUIM

==========================================

MtaVille-Chronique de Pierlouim-21-Robert 1er et la ville de Dreux.MtaVille-Chronique de Pierlouim-21-Robert 1er et la ville de Dreux.

ROBERT 1er et la ville de Dreux.

Le Comte Robert 1er de Dreux, fils du roi Louis VI le Gros et frère du roi Louis VII aurait pu donner son nom à Dreux comme il l’a donné à la ville de Brie, «Brie Comte Robert.»

«Dreux Comte Robert » un nom de ville qui aurait du panache, n’est-ce pas?

-Robert 1er, a fait pour notre ville ce qu’aucun autre comte n’a fait.

Essayons de récapituler ses réalisations connues à Dreux:

-Il continua et probablement termina la construction à l’intérieur de la forteresse de la collégiale St. Etienne, commencée par son père le roi Louis VI le Gros. Il s’agissait d’une collégiale car elle était gérée par un collège de chanoines, indépendant du diocèse de Chartres et qui nommait les curés des paroisses avoisinantes comme l’église St Pierre de Dreux.

Deux chateaux des comtes Robert :Brie "comte Robert" et chateaux de Braine --Collégiale Saint Etienne de Dreux.
Deux chateaux des comtes Robert :Brie "comte Robert" et chateaux de Braine --Collégiale Saint Etienne de Dreux.
Deux chateaux des comtes Robert :Brie "comte Robert" et chateaux de Braine --Collégiale Saint Etienne de Dreux.

Deux chateaux des comtes Robert :Brie "comte Robert" et chateaux de Braine --Collégiale Saint Etienne de Dreux.

-Il renforça et agrandit les défenses du château, mais aussi celles de la ville en l’entourant de remparts et de fossés, donnant ainsi toute son importance à la forteresse face au duché de Normandie.

-Il fit construire en lisière de la forêt de Dreux un château pour ses parties de chasse et ainsi pu surveiller la frontière avec la Normandie. Ce château prit tout naturellement le nom de la «Robertière.».

Il fit également édifier un château de campagne, au milieu du vignoble drouais. Ce fut le château de «Comteville».

-Il parsema son comté de nombreuses chapelles, comme celle qui se trouvait près de l’actuel tunnel de St Denis; cette chapelle, dédiée à St Denis, était attenante à une maison hospitalière tenue par un ordre religieux proche des templiers qui hébergeait les voyageurs et pèlerins de passage en dehors des murs de la ville.

-Il créa en centre-ville un Hôtel Dieu, qui, reconstruit à la fin du 16°siècle servira d’hôpital jusqu’en 1913.

-Pour permettre aux ordres religieux des différents établissements de charité drouais de récolter de l’argent, Robert leur accorda le droit de foire. Ainsi en 1179, les hospitaliers de St Denis obtinrent le droit de tenir pendant 3 jours, au début des mois d’octobre, une foire dite de la Saint Denis. Cet événement essentiel de la vie drouaise a survécu au fil du temps.

-Par une charte de 1180, Robert renouvela aux bourgeois de la ville le droit de commune, (indépendance vis-à-vis du comté) accordé par son père, le roi Louis VI le Gros en1136.

 

Dreux des comtes Robert - Chateau de la Robertière.
Dreux des comtes Robert - Chateau de la Robertière.
Dreux des comtes Robert - Chateau de la Robertière.

Dreux des comtes Robert - Chateau de la Robertière.

-Il reste malheureusement peu de constructions de l’époque robertienne. L’usure du temps, la guerre de cent ans, les sièges dont ceux d’Henry IV et surtout la révolution sont passés par là. Il ne reste que les vestiges ruinés des tours d’enceinte du château, la tourelle Hennequin de la Porte Chartraine et le chœur (en partie) de l’église St Pierre. Curieusement, le mieux conservé des bâtiments de l’époque du comte Robert a su se cacher durant des siècles pour ne se révéler voilà à peine 6 ans.

Il s’agit de la maison dite « Romane» rue de Sénarmont. Le ravalement de cette maison a mis au jour des éléments reliés à l'art anglo-normand.: quatre arcades encadrant chacune une des baies existantes et reposant sur des colonnettes à chapiteaux feuillagés. L'ensemble de la maison peut être rattaché, par ses caractéristiques stylistiques, aux réalisations des années 1140-50 c’est-à-dire pendant le long règne de Robert 1er qui fut comte de Dreux de 1137 à 1184.

Mais on ne sait pas exactement à quoi servait ce bâtiment: maison des chanoines de St Etienne, maison communale de la ville de Dreux ou maison de ville du comte Robert ?.

MtaVille-Chronique de Pierlouim-21-Robert 1er et la ville de Dreux.MtaVille-Chronique de Pierlouim-21-Robert 1er et la ville de Dreux.

=========================================================== Ecoutez ou réécouter la chronique "Si Dreux m'était conté" la chronique de Pierlouim chaque vendredi vers 11 h 20

sur les ondes de RTV 95.7 ou en podcast sur le site de RTV

http://www.rtv-dreux.fr/podcast/

Repost 0
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 07:00

La toute nouvelle association "Drou'Art" présente à la chapelle de l'Hôtel Dieu les œuvres de ses adhérents créateurs de la région et artistes en devenir...

Articles parus dans l'Echo Républicain. Cliquer sur les vignettes pour lire les articles et admirer les oeuvres..Articles parus dans l'Echo Républicain. Cliquer sur les vignettes pour lire les articles et admirer les oeuvres..

Articles parus dans l'Echo Républicain. Cliquer sur les vignettes pour lire les articles et admirer les oeuvres..

 Un échantillon des œuvres exposées

DROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUX
DROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUX
DROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUX
DROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUX
DROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUX
DROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUX
DROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUX
DROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUXDROU'ART S'EXPOSE A LA CHAPELLE DE L'HOTEL DIEU DE DREUX

Exposition à découvrir jusqu'au 09 Mai 2014

dans la chapelle de l'ancien Hôtel Dieu de Dreux.

Repost 0

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt