Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 07:00

medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpgla quatre vingt onzième Durocasserie, parue dans le DROUAIS MAGAZINE: ======================================================================.

PLACE MESIRARD -2- de 1906 à aujourd’hui.

La place St Gilles fut créée en 1862 pour accueillir la foire de la saint Denis dont l’emplacement était dorénavant occupé par la gare et les voies de chemin de fer. Des bâtiments occupèrent  peu à peu le pourtour de cette place: le groupe scolaire pour filles dès 1868 et l’arsenal des pompiers en 1902. En 1898, fut construite une ligne de tramway allant de la gare ferroviaire de Dreux à Brézolles en passant par le Vieux Pré, la place St Gilles le Palais de justice et la rue St Thibault. La gare principale de ce tramway se trouvait le long de la halle aux veaux installée en 1887 (Place de la Bonde-Marché couvert). La ligne de tramway disparut en 1931.

mesirard st gilles tramway1

mésirard tramway gare place de la bondemesirard 1852En 1906 la Place St Gilles prit le nom de Jacques Mésirard, son créateur. Né à Marville-les-Bois le 21 novembre 1789, Jacques Mésirard s’installa à Dreux en 1820 en qualité d’avoué et fut conseiller municipal, puis maire de 1848 à 1852 et de 1855 à 1869. On peut dire que Mésirard, maire du second Empire, en améliorant considérablement l’aspect public de la ville fut le «Baron Hausmann drouais»: Installation de la gare et de la ligne de chemin de fer, création du Boulevard de la Gare (Louis Terrier) et de la place St Gille, du Boulevard des Bléras (avenue Jean Jaurès) et de nombreuses autres rues drouaises. Il mourut en 1876, âgé de 86 ans. Sur des documents et des cartes postales anciennes l’orthographe est hésitante, écrivant Mézirard alors que le nom de l’ancien maire s’écrit bien Mésirard

Après 1906 la place Mésirard continua progressivement à s’entourer de bâtiments nouveaux.

En remplacement du théâtre de la place Rotrou, la salle des fêtes fût construite en 1911. Devenu «le Théâtre», ce bâtiment reste le seul  autour  la place à conserver son aspect et son attribution d’origine. L’école-collège des filles est remplacée par la médiathèque l’Odyssée, inaugurée en 2006. L’arsenal, transformé en marché couvert, accueillera dans un avenir incertain un Centre Régional d’Art Contemporain.

metezeau-ecole pratique 1Une "école pratique" de jeunes filles en 1921 suivie d’un internat en 1927 fut construite derrière l’Hôtel Dieu. Après 60 ans d’activité les bâtiments pourtant imposants furent détruits pour donner place à l’ilot Viollette accompagné du nouveau marché couvert. La résidence «Jeanne d’Arc» construite en 1965 a conservé le nom d’une institution religieuse de filles installée à cet emplacement en 1878. L’hôtel «B&B» remplace des bâtiments occupés par les bureaux de la coopérative agricole, puis l’école Pigier mais aussi le syndicat d’initiatives vers 1960.

Outre les différentes foires st Denis, st Gilles et comices agricoles, la place Mésirard accueillit de nombreuses manifestations comme la réception sous une grande tente du Président de la République Poincaré lors de sa visite en 1913. La venue de grands cirques comme Pinder, les fêtes foraines ou le feu d’artifice du 14 Juillet  place Mésirard avant 1960 restent parmi mes meilleurs souvenirs d’enfance.

mesirard ballon1

Malgré le trou béant du parking souterrain qui recèle l’un des premiers murs végétaux installés en France, la Place Mésirard reste une place très vivante, incontournable. Elle reçoit de nombreuses manifestations comme les  marchés, la St Denis, la journée des associations ou le passage des Flambarts.

Metezeau parking

Mesirard-mediatheque.jpg

Dans quinze jours: Il y a trente ans «Bubu» nous quittait.

A bientôt, si Dreux le veut bien

Repost 0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 07:00

montulé photos bujak 1 avril 2012 13montulé photos bujak 1 avril 2012 afficheMontulé maison des Arts présente une émouvante exposition de photographie d'Alain Bujak "Sur les traces d'Abdesslem". 

La douloureuse histoire d'un tirailleur marocain de la seconde guerre mondiale vieillissant dans la résidence sociale de l'ex Sonacotra à Dreux. Abdesslem né en 1920 décide de retourner définitivement dans son village. C'est ce parcours qu'Alain Bujak expose ici.

Le 5 avril dernier était jouée au théâtre de Dreux la pièce : «Abdesslem, l’oublié» adaptation de Marc Béziau d’après le texte d’Alain Bujak « Un berger sous les drapeaux ». Ce texte a été  écrit assez  à la suite du reportage photo sur les anciens combattants marocains effectué pour l’Adoma que l’on peut admirer actuellement à Montulé.

Abdesslem a combattu pour la libération de la France, a fait la campagne d’Italie, puis l’Indochine. Bien des années plus tard, le photographe drouais Alain Bujak le rencontre à Dreux. Abdesslem vieillit avec d’autres compagnons d’armes, à la résidence Bellevue de l’Adoma (ex-Sonacotra). Un jour de l’été 2010, Abdesslem est reparti dans la montagne marocaine. Alain Bujak l’y a rejoint pour recueillir le témoignage bouleversantde cet ancien tirailleur, et pour le photographier chez lui, au milieu des collines et des oliviers.

 Principales photos de cette exposition.

montulé photos bujak 1 avril 2012 téxte 1

montulé photos bujak 1 avril 2012 portraits

montulé photos bujak 1 avril 2012 sonacotra

montulé photos bujak 1 avril 2012 cérémonies métézeau

montulé photos bujak 1 avril 2012 téxte 2

montulé photos bujak 1 avril 2012 citation médaille

montulé photos bujak 1 avril 2012 citation diplômes

Une interview émouvante d'Addesslem est projetée, accompagnant ce reportage édifiant.(prises d'écran)

montulé photos bujak 1 avril 2012 télè

montulé photos bujak 1 avril 2012 télè 2

 -Retour au pays.

montulé photos bujak 1 avril 2012 14

 montulé photos bujak 1 avril 2012 femme

montulé photos bujak 1 avril 2012 020

montulé photos bujak 1 avril 2012 cheval

montulé photos bujak 1 avril 2012 dans paysage

Pour mieux connaître le photographe Alain Bujak voir son site web :

www.alain-bujak-photo.fr 

Cette trés belleet émouvante  exposition est à voir à Montulé Maison des Art à Dreux jusqu'au 8 Mai.

Repost 0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 07:00

OT visite nature dans la ville affiche

 

  

Samedi 14 Avril dernier, avait lieu la première visite à thème de la ville de Dreux de la saison organisée par l''Office de Tourisme de Dreux Agglomération. Sur le thème de la nature dans la ville cette visite a permis de découvrir plutsieurs endroits arborés de Dreux: Le square de la République, le parc de la mairie et l'allée Koenig.

 

 

 

 

 

Article de l'Echo Réblicain .(D'accord la photographe ne m'a pas raté).

 OT visite nature dans la ville echo républicain

 OT visite nature dans la ville republique

OT visite nature dans la ville séquoya.

OT visite nature dans la ville tuyas séquoya.

OT visite nature dans la ville 2

OT visite nature dans la ville tuyas anti inondations

 

  A bientôt pour d'autres visites à thème de la ville de Dreux par l'O.T. Dreux Agglo..

Repost 0
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 07:04

 «BUBU»

 LE PLUS DROUAIS DES «TITIS PARISIENS».

bussières pêcheur.Il y a trente ans le 30 Avril 1982, l’Action Républicaine titrait: «Les pêcheurs de la Vallée d’Avre en deuil, Raymond Bussières est mort hier». Pécheur passionné avec ses amis du collège Rotrou, Louis Barbot et Roger Lemonne, des rivières de la région drouaise, Raymond Bussières était aussi et surtout un acteur de cinéma appelé à tort «de second rôle» très populaire dans les années 1940/80.  

bubu 5 casquetteaRaymond Bussières est né le 3-11-1907, à Ivry-la-Bataille. Son père est instituteur, sa mère tient un bureau de tabac. Voulant devenir médecin, Raymond poursuit ses études au collège Rotrou (le «vrai», celui de la  rue St Jean), où il obtient son bac. La famille n'est pas riche et Raymond devient dessinateur topographe à la Préfecture de la Seine.

Il s'intéresse au théâtre. Socialiste comme son père, il intègre le "Groupe Octobre" (1932/1936), dans lequel il côtoie Jacques et Pierre Prévert, Paul Grimault, Maurice Baquet ou encore Jean-Louis Barrault. Raymond Bussières fait de la figuration au cinéma. Louis Daquin en 1941 cherche un “titi parisien” pour tenir un rôle important dans son film «Nous les gosses». Raymond Bussières, “Bubu” décroche le rôle et sa carrière au cinéma est lancée. Continuant de jouer au théâtre, il fait la connaissance de la comédienne Annette Poivre qu’il épouse en 1941. Il adopte sa fille bussieres assassin-habite-au-21-42-04-anée d’un premier mariage. Elle fit une carrière de comédienne sous le nom de Sophie Sel (!).

«Bubu» a un petit rôle aux côtés de  Charles Trenet dans «Romance de Paris». Son apparition dans «L’assassin habite au 21» juché au sommet d'un réverbère, chantant "J'emmerde les gendarmes", dans le seul but de se faire coffrer, est restée dans les mémoires. Il enchaîne les films: «Les portes de la nuit» de Marcel Carné avec Yves Montand, puis avec Louis Jouvet,  au «Quai des orfèvres», «Les belles de nuit» avec Gérard Philipe et surtout, «Casque d'or» avec Simone Signoret et Serge Reggiani. Bubu fit partie de la troupe des «Branquignols» au théâtre comme au cinéma.

bussieres casque-d-or-1952-11 a

bussières quai-des-orfevres-02-abussières portes-de-la-nuit-1946-a Casque d'or avec Serge Reggiani -Quai des orfèvres avec Bernard Blier et Louis Jouvet-Les portes de la nuit avec Yves Montand et Julien Carette.

Raymond Bussières et Annette Poivre jouèrent ensemble dans de nombreux films comme  «Le costaud des Batignolles», «Mon frangin du Sénégal» ou «Les corsaires du bois de Boulogne». En 1957, Raymond Bussières donna la réplique à Pierre Brasseur et Georges Brassens, dans «Porte des lilas» de René Clair.

bussières poivre film3a

 En 1958 la famille Bussières au complet: Raymond Annette et Sophie jouèrent auprès de Louis de Funès dans «Taxi, roulotte et corrida». Au cours des sixties, le titi parisien exporta son talent en Italie et aux Etats-Unis. Ses apparitions au cinéma se firent de plus en plus rares, mais la télévision lui offrit quelques beaux rôles comme: «Le pain noir». Il tourna à Dreux en 1978 quelques scènes de l’un de ses derniers films «la carapate » avec Pierre bubu poivre 2-1982aRichard.

En 40 ans de carrière Bubu, acteur populaire simple au grand cœur a promené sa silhouette et sa gouaille particulières dans plus de 130 films. Il n’oublia jamais sa région d’origine en venant y chasser et y pécher souvent mais aussi en participant régulièrement aux  réunions des anciens du collège Rotrou. Annette Poivre avec laquelle il forma un couple exceptionnel pendant 40 ans décédera quatre ans après lui.

La devise de Bubu était : "J'ai décidé de passer plutôt pour un con que pour un salaud"

====================================================================================================== 

 bussière cette-sacraaae-gamine-02-a

 Une sale gosse avec Bardot et Dary Cowl.

 bussieres chap melon et bottes de cuir guest a

 "Guest" dans une émission télé anglaise. Un épisode Chapeau melon et bottes de cuir.1977

=================================================================== 

 Le mieux est de revoir Bubu ne seait-ce que quelques minutes dans plusieurs petites vidéos:

"Casque d'or" 1952, avec Simone Signoret et Serge Reggiani.

 

Porte des Lilas- Brasseur- Brassens et Bussières 1957:

  

Avec Montand et Vilard dans les portes de la nuit.

Bubu et Poivre. Taxi et corrida avec Louis de Funés. 1958

 

 -Bande annonce du Gang avec Alain Delon  1977:


Le Gang
Bande annonce vf publié par CineMovies.fr - Les sorties ciné en vidéo

 

Dans quinze jours: la rue Godeau. A bientôt, si Dreux le veut bien

Repost 0
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 07:00

Une curieuse vidéo postée par l'ami Jack de Clochemerle.

Un plan fixe placé dans la cabine de la loco de la gare de Dreux à Houdan en temps réel.

Ce voyage Dreux Houdan, voire jusqu'à Versailles, ne m'est pas inconnu.. Dans les années 60, quand je prenais la "Micheline" pour aller au lycée à Versailles, je m'arrangeai pour être au début ou à la fin de l'autorail pour voir défiler les voies à l'endroit ou à l'envers. La cabine du conducteur se trouvait alors en hauteur, au-dessus des voyageurs.....

En interrogeant le sieur Google, j'ai pu retrouver trace de ce que j'appellais une Micheline.

En voici la description : 

picasso x 3800 100

L'autorail unifié X 3800, série X 3801 à X 4051, surnommé autorail Picasso, est une série d'autorails diesel à bogies exploités par la SNCF entre les années 1950 et les années 1980 et construits par la Régie Renault. Ces autorails au profil facilement reconnaissable à leur kiosque de conduite latéral surélevé ont été construits à 250 exemplaires. 

Ils étaient aménagés le plus souvent en deuxième classe, offraient 62 places assises et pouvaient circuler en jumelage et/ou avec une remorque. Ils étaient surnommés Picasso à cause de leur cabine de conduite qui était sur le côté et non bien centrée ce qui faisait penser aux visages peints par Pablo Picasso où les yeux, le nez étaient complètement décalés.

Leur fiabilité, leur rusticité, mais aussi leur ligne si particulière avec le poste de conduite dans le kiosque, sont autant d'atouts qui ont poussé à la conserver : plusieurs exemplaires ont été conservés et sont exploités par des chemins de fer touristiques.

Paris_Dreux_0036a.jpg 

Paris_Dreux_picasso-2.jpg

 

   

Peut-être ai-je voyagé dans cet autorail "Picasso" de la ligne Paris Dreux. Photo de 1970 prise à la gare  d'Orgerus Behous en direction de Paris.

Curieux hasard j'ai reçu il y a peu,une pub pour une maquette d'autorail "Picasso" . 

 

 

 

 

Paris_Dreux_picasso-1.jpg

Repost 0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 07:00

aff musee reves d'orient 2012

Musée - Orient Mars2012 313Le musée d'art et d'histoire de Dreux offre à ses visiteurs une très belle exposition "RÊVES D'ORIENT", consacrée en grande partie aux peintres « orientalistes du XIX°siècle. Des documents sur la conquête de l’Algérie sous Louis Philippe 1er. Le salon « Algérien » de Maurice Viollette…  

 

 

-Discours d’inauguration de l’exposition le 30 Mars 2012.

Musée - Orient Mars2012 discours

 

-Florilège des œuvres exposées.

Musée - Orient Mars2012 colombes

Musée - Orient Mars2012 314

Musée - Orient Mars2012 marchéMusée - Orient Mars2012 caravane 2Musée - Orient Mars2012 caravanneMusée - Orient Mars2012 portMusée - Orient Mars2012 salon violletteMusée - Orient Mars2012 b relief musiciensMusée - Orient Mars2012 assiette dreuxMusée - Orient Mars2012ab del kaderMusée - Orient Mars2012ab del kader expo 1855Musée - Orient Mars2012 ensembleMusée - Orient Mars2012 m valléeMusée - Orient Mars2012loiseleur Cette exposition est à admirer jusqu’au 07 Octobre

 au Musée d’Art et d’Histoire de Dreux. 

Repost 0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 07:00

 Mardi dernier je consacrai ma note au transfert du gisant de la Duchesse d'Alençon des caves de la Chapelle Royale au musée Marcel Dessal de Dreux. (Re)voir la note : Le gisant de la duchesse d'Alençon : Des caves de la chapelle au musée.  

Aujourd'hui voyons plus en détail la vie de la Duchesse d'Alençon, mais aussi celle du sculpteur du gisant, Louis Ernest Barrias :

=========================================================================

Musée duchesse d'Alençon 2- portrait1Sophie Charlotte Auguste de Wittelsbach, duchesse en Bavière puis, par son mariage, duchesse d'Alençon, est née le 23 février 1847 à Munich (Bavière). La princesse est la plus jeune sœur de l'impératrice d'Autriche (plus connue sous le diminutif "Sissi") et de la reine Marie des Deux-Siciles. Ses tantes maternelles ayant épousé des souverains Allemands (Autriche, Prusse, Saxe), Sophie-Charlotte est cousine avec toutes les têtes couronnées d'Europe.

Sophie Charlotte est la sœur préférée de Elisabeth dite "Sissi", son aînée de 9 ans qui a épousé en 1854 l'empereur d'Autriche François-Joseph Ier. Musicienne dotée d'une jolie voix, éprise d'absolu et admirant la musique de Richard Wagner, elle refuse d'abord tous les partis qui se présentent à elle, au grand dam de sa mère qui souhaite de brillantes unions pour ses filles. Néanmoins, le 22 janvier 1867, sont proclamées les fiançailles Musée duchesse d'Alençon 2-sophie charlotteofficielles de Sophie-Charlotte avec son cousin, le roi louis II de bavière. 

 Cependant, Louis II, qui est homosexuel, conçoit difficilement une vie conjugale avec une femme. N'osant s'engager, il repousse plusieurs fois la date du mariage tandis que, de son côté, Sophie, s'écrie au sein du cercle familial "Ne voyez vous pas qu'il ne m'aime pas".. En octobre 1867, profitant de l'injonction du duc Max d'épouser sa fille, Louis II de Bavière rompt ses fiançailles avec Sophie-Charlotte.

Musée duchesse d'Alençon 2- duc d'AlençonaLe 28 septembre 1868, la duchesse Sophie-Charlotte épouse à Possenhofen, résidence des ducs en Bavière, le prince Ferdinand d'Orléans (1844-1910), duc d'Alençon, fils cadet du duc de Nemours (1814-1896), Le duc d'Alençon est un petit-fils du roi des Français Louis-Philippe Ier.. Sa mère était une cousine germaine de la reine Victoria Ire du Royaume-Uni et une nièce du roi des Belges Léopold Ier. .Après le mariage, deux enfants naissent assez rapidement.

Vivant en exil, comme tous les membres de sa famille, le duc d'Alençon est un jeune homme pieux et discret, qui partage sa vie entre l'Angleterre et l'Autriche.  En 1873, les Orléans ayant reçu l'autorisation de rentrer en France, le couple s'installe à Vincennes, et Ferdinand retrouve son rang d'officier dans l'armée française.

Musée duchesse d'Alençon 2-sophie charlotte en bavière

 

À partir de 1876, la princesse devient membre du tiers-ordre dominicain de la rue du Faubourg-Saint-Honoré (Paris VIII), tandis que son mari entre dans le tiers-ordre franciscain.

En 1886, l'ex-fiancé de Sophie-Charlotte, le roi Louis II de Bavière, est retrouvé noyé dans des conditions mystérieuses dans le lac de Starnberg.Le destin tragique de son ex-fiancé ne peut manquer d'ébranler la duchesse d'Alençon. Sophie, pourtant quadragénaire et tertiaire dominicaine, noue une relation adultérine passionnée avec un médecin marié et père de famille On prétend même qu'un enfant serait né de cette relation. Sophie-Charlotte, condamnée par les siens, y compris sa sœur Sissi, est placée par son mari dans le Sanatorium de Krafft-Ebing, établissement huppé situé à Mariagrün près de Graz en Autriche.

D'autres drames secouent encore la famille de la princesse : son beau-frère, époux de sa sœur Mathilde, Louis de Bourbon-Sicile se suicide et son neveu, l'archiduc Rodolphe, fils d'Elisabeth et héritier du trône austro-hongrois, est retrouvé mort à Mayerling.

Après son séjour à l'hôpital, Sophie-Charlotte renoue avec son mari et ses enfants. Elle trouve désormais la paix dans une foi profonde et s'occupe activement - mais avec tact - d'œuvres charitables.

musee.png

Musée duchesse d'Alençon 2-bazar charitéLe 4 mai 1897, Sophie-Charlotte périt brûlée vive dans l’incendie du Bazar de la Charité des Dominicains, à Paris. Offrant l'exemple d'une mort véritablement chrétienne, elle sacrifie sa vie pour épargner celles des dames et des jeunes filles qui la secondaient à son stand.

En apprenant la tragédie, le duc d'Aumale, son oncle bien-aimé, est foudroyé par une crise cardiaque et sa sœur, l'impératrice d'Autriche, prédit : « nous mourons tous de mort violente ». Elle est assassinée à Genève l'année suivante par un anarchiste ...

Le corps de la duchesse d'Alençon repose dans la chapelle royale de Dreux. Celui de son mari l'y rejoint en 1910.

On commande au sculpteur Barrias le tombeau de la Duchesse d'Alencon dont il connaissait bien le visage pour avoir sculpté son buste quelques années auparavant.

Musée duchesse d'Alençon 2-sophie charlotte par barrias

Buste de la Duchesse d'Alençon par Barrias

La statue de Barrias est trés réaliste montrant la duchesse en agonie, brûlée vive.

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 buste

===================================================================

Musee-duchesse-d-Alencon--2-Barrias-copie-1.jpgLouis-Ernest Barrias, est un sculpteur français du XIXe siècle, né à Paris le 13 avril 1841 et décédé à Paris le 4 février 1905.Il est issu d'une famille d'artistes, son père était peintre sur porcelaine et son frère aîné, Félix-Joseph Barrias, sera un peintre académique reconnu. Le jeune Louis-Ernest s'oriente vers des études artistiques. Entré à l'École des beaux-arts de Paris en 1858, il délaisse la peinture pour s'orienter vers la sculpture sous la direction de François Jouffroy. À 23 ans, il obtient le Prix de Rome et est engagé sur le chantier de l'Opéra de Paris. Il produira par la suite de nombreuses œuvres sculptées, la plupart en marbre.

La majeure partie de son œuvre peut être vue à Paris, en statuaire publique, au Musée d'Orsay ou au cimetière du Père-Lachaise.

=========================================================================

Le gisant de la Duchesse d'Alençon par Barrias est dorénavant visible dans le Musée Marcel Dessal de la Ville de Dreux. 

Repost 0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 07:05

En consultant ma collection de cartes postales représentant des gisants de la Chapelle royale de Dreux, j'ai remarqué qu'il existe deux statues différentes du gisant de la duchesse d'Alençon.

-Avant 1910.

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 avant 1910

-Après 1910.

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 carte postale 2a

J'en connais maintenant la réponse :

La Duchesse d'Alençon (1847-1897) soeur cadette de l'impératrice d'Autriche "Sissi", était l' épouse de Ferdinand d'Orléans duc d'Alençon petit fils du roi Louis Philippe. Elle périt dans d'atroces circonstances lors de l'incendie du bazar de la charité (Ma prochaine note sera consacrée à la vie et à la mort tragique de la Duchesse d'Alençon. ).

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 busteLa duchesse d'Alençon est inhumée dans la chapelle Royale de Dreux. Le sculpteur Barrias fut chargé de l'édification du tombeau et du gisant de la Duchesse. En 1910, au moment de la mort du sculpteur et du Duc d'Alençon, la famille d'Orléans décida de remplacer le gisnt de la Duchesse pour un gisant plus "Conventionnel". En effet, l'oeuvre de Barrias paraissait à l'époque un peu trop "réaliste": La duchesse étant représentée mourranter, gisant sur le coté, natte défaite,.corps et mains crispés, pieds disjoints. Un gisant peu digne d'une Duchesse.

L'oeuvre de Barrias fut donc reléguée au fin fonds des caves de la Chapelle Royale. Il y a peu, redécouvrant  la statue et  devant son indéniable beauté , il fut décidé de la restaurer et de la transferer.

-Voir une vidée de "Dreux Vidéo" relatant le transfert de cette statue.

 

Ce transfert fut officiellement inauguré au Musée Marcel Dessal le 14 Avril 2012 en présence de l'actuel Comte de Paris.

-Le musée avait sorti ses drapeaux pour l'occasion.

 Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 018

- Le voile est levé.

 

 

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 levée

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 foule

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 explications

-Les discours.

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 discours

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 discours2

 --Autour de l'oeuvre de Barrias.

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 etage

 Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 de haut

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 gisant

 

Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 gd plan

-Sandrine Coignard qui avec son mari (des Drouais) a réalisé les opérations de restauration explique les méthodes utilisées pour le nettoyage de la statue en marbre. 

 Musée duchesse d'Alençon 14 Avril 2012 réparatrice

Vous pouvez dorénavant admirer le gisant de la Duchesse d'Alençon au Musée d'Art et d'Histoire de Dreux.   

Repost 0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 07:00

PLACE MESIRARD-1-La place St Gilles.

-Les deux places intramuros de Dreux, Métézeau et Rotrou ont été percées au 19° siècle  en détruisant danciennes habitations. La place Mésirard, située en dehors des fortifications, n’était en 1850 qu’un ensemble de terrains humides, de prés et de jardins, entouré de cours d’eau: la Blaise canalisée, le ruisseau des Teinturiers, et les douves défensives. Le nom des rues et place de la Bonde rappelle un système qui permettait, en cas de danger de mettre en eau les fossés défensifs de la ville en déviant le cours du ruisseau de la Commune.

-La construction en 1593 du canal contournant l’actuelle place permit une alimentation continue des fossés en eau de la Blaise. Un chemin à découvert longeait les murailles de la porte Chartraine à la porte d’Orisson (angle st Thibault-Bois sabot). Les défenseurs de la ville pouvaient du haut du chemin de ronde surveiller les troupes ennemies en cas de siège et leur tirer dessus, d’où le nom de la rue actuelle des «Embûches». Une ruelle aux Cochons venant du Vieux Pré, passait à gué le ruisseau des Teinturiers et en traversant jardins et vergers rejoignait le gué sur la Blaise. Cette ruelle devenue «Aux Cochers» longe le théâtre, se noie dans la place pour se terminer en impasse derrière l’arsenal.

-Depuis 1179, la Foire de la Saint Denis   se tenait chaque année en octobre sur un terrain aux Rochelles, nommé les champs St Gilles». Après de longues négociations, la décision fut prise en 1859 de faire passer une  ligne de chemin de fer à Dreux. Les voies ferrées et la gare devant occuper les champs St Gilles, il fallut trouver un endroit assez vaste pour recevoir les foires annuelles. La ville acheta les terrains allant de la ruelle aux Cochons jusqu’à la ruelle des Embûches. Destiné à remplacer les champs st Gilles, l’emplacement ainsi dégagé prit tout naturellement le nom de Place St Gilles. La place fut inaugurée pour la foire de la pentecôte de 1862. En  juin 1864 le premier train venant de Paris entra en gare de Dreux.

-Les premiers bâtiments   construits en même temps que la place, de l’autre côté du ruisseau des teinturiers couvert à cette occasion furent ceux du couvent de la Visitation crée par Madame de Couasnon en 1859: Le monastère reçut les sœurs visitandines jusqu’en 1950, puis des missionnaires. Il fut détruit par un incendie en 1972. La résidence «Le Dauphin» occupe actuellement son emplacement.

mesirard 1achapelle de la visitation

-En 1878 fut ouvert au fond de la place, adossé à la Blaise un groupe scolaire réservé aux filles, une salle de gymnastique pour l’Espérance Drouaises et des bains douches municipaux. L’école de filles devint collège, puis annexe du lycée Rotrou avant d’être démolie. Le bâtiment central subsiste dans l’ensemble formé depuis 2006 par la médiathèque et le conservatoire sous le nom d’Odyssée.

 metezeau-ecole fille bains municipaux

-Transféré de la place Métézeau, un nouvel arsenal des pompiers est construit au bout de la ruelle Aux Cochers, en 1902. Les pompiers s’établissant rue St Thibault, l’arsenal est transformé en marché couvert en 1962. Abandonné par la création d’un nouveau marché couvert place de la Bonde, l’ancien arsenal, inscrit au titre des monuments historiques, est en cours de restauration pour accueillir bientôt un Centre régional d’Art Contemporain.

mesirard arsenal st gilles enfants 

-En 1906 la place St Gilles prit le nom de son créateur, le maire Jacques Mésirard.

 A suivre.

 -A bientôt, si Dreux le veut bien.

Repost 0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 07:00

1982-avril gde rue piètonne-marché. travaux

 A l'occasion de Pâque 1982, la Grande Rue Maurice Viollette est devenue piétonne.

(Reportages de l’Action républicaine des mois de Mars et Avril 1982.)

-Les travaux préparatoires dans la Grande Rue en mars.

 

-Le jour « J ».  

 

1982-avril gde rue piètonne-marché. 1

  1982-avril gde rue piètonne-marché. 2

1982-avril-gde-rue-pietonne-grace-a-eux.jpg

  -Le retour du marché de la place Mésirard vers la Grande Rue. (Rretour qui fut de courte durée.)

1982-avril gde rue piètonne-marché. 6

1982-avril gde rue piètonne-marché. 4 premier marché

1982-avril gde rue piètonne-marché. plan marché paques1982-avril gde rue piètonne-marché. 5 illiers metezeau  -La fontaine. Très controversée, en métal et fort bruyante, la fontaine fut traitée de différentes façons très irrespectueuses: Pèche à la ligne, eau savonneuse ou teint en rose (Le maire de l’époque était Françoise Gaspard PS)

1982-avril gde rue piètonne-marché. 3 fontaine à la pèc

1982-avril gde rue piètonne-marché. 3 fontaine claveret

1982-avril gde rue piètonne-marché. 3 fontainerose

1982-avril-gde-ruefontaine-glace.jpg

L’existence de cette fontaine fut aussi de courte durée. Les trois marmousets qui trônaient place Métézeau la remplacèrent lors de l’installation du parking.

Puis d’autre rues vont devenir interdites aux voitures : Métézeau, St Pierre, Rotrou, Illiers pour le bonheur des piétons badauds drouais.…

 

Repost 0
Published by pierlouim - dans -PIETON DE DREUX.
commenter cet article

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt