Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 07:00

Le blog s'est mis en pilotage automatique jusqu'au 15 Août. Je pars chez Catherine, c'est ma cousine, dans les vignes du Minervois.

D'accord, je rates les superbes Guinguettes de la Blaise et les premiers spectacles du "Festival sous les charmes". Je laisse mes appareils numériques aux camarades de " Dreux Vidéo" et des "Sorties drouaises" pour ces festivités incontournables  d'été à Dreux.ordi-plage1.jpg

 

"C'est ma cousine" n'étant pas câblée sur Internet, "C'est une chance" susurre ma douce moitie, je me trouve déconnecté de la blogosphère drouaise.

Trois notes "interludes " par semaine, mises en attente programmée chez Over-Blog vous permettront de de patienter jusqu'à mon retour.

A bientôt, si Dreux le veut bien.  

 

Repost 0
Published by pierlouim - dans -VIE DU BLOG
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 15:15

Une petite note d'actualité avant de partir en vacances.

Dans ma note du 23 Juin dernier j'écrivais : "Pont Melsungen-Dablin on y roulera le 30 Juin - Chiche."

ON Y ROULERA DEBUT JUILLET - Nouvelle voie Dablin-Melsungen.

Et bien c'est fait, on peut rouler en ligne (presque) droite, de l'avenue de Melsungen à la rue Dablin- St Thibault.

Mise en service de cette voie qui s'appelera (inauguration en septembre" avenue Jean Hieaux .

 -Monsieur le maire trace la route.

pont-melsugen-dablin-voiture-maire-jpg

Discours.

pont melsugen dablin 059

-Avant même de boire un coup de cidre officiel, déjà des embouteillages. Ca promet. 

pont-melsugen-dablin-voiture-1er-embouteiilage-jpg 

Repost 0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 07:00

  La soixante dixième durocasserie de Pierlouim,

parue dans le "DROUAIS MAGAZINE".

  

========================================================================

A DREUX COULE LA BLAISE-3-

 La Blaise "utile". 

On peut dire que la Blaise façonne la cité durocasse par sa fraicheur et sa présence reposante. Mais ce sont surtout les Drouais qui ont transformé la Blaise à leur convenance et à leurs besoins. Les Drouais utilisèrent la Blaise pour se protéger d’armées hostiles en détournant la rivière dans des fossés défensifs. Ils s’en servirent aussi pour leurs activités quotidiennes, artisanales et commerciales.

-Les métiers utilisant la Blaise.

La rue aux Tanneurs garde le souvenir des artisans travaillant le cuir au bord du ruisseau de la Commune passant alors à découvert.

La rue des teinturiers témoigne de l’importance de l’industrie drapière de Dreux au Moyen Age. Le bras des teinturiers se détache de la vieille Blaise derrière le stade et se déverse depuis 1591dans les anciens fossés à la hauteur de la porte chartraine. Avant cette date il devait rejoindre sous le nom de l’Amourette, la Blaise «naturelle» à Boston. Le bras des teinturiers est depuis peu recouvert et coule sous la dernière laverie-teinturerie du centre-ville.

Les lavoirs. N’ayant pas de machines à laver, les anciens Drouais faisaient leur lessive directement dans la Blaise. Près de quarante lavoirs sont encore visibles le long des différents bras de la Blaise. Beaucoup de ces lavoirs, pourtant témoins du patrimoine ancien, sont dans un piteux état. La campagne de rénovation des lavoirs tarde à débuter.

blaise 3 lavoirs

blaise 3 laverie st denis

 blaise 3 lavandieres

  Les jardiniers. Saint Fiacre, patron des jardiniers est traditionnellement fêté à l’église St Pierre, car les maraîchers étaient nombreux à Dreux. En 1960, serres et légumes poussaient  encore aux emplacements actuels du palais des expositions (arrosés par le ruisseau de la Commune) et des laboratoires Beaufour Ipsen (ruisseau des Fontaines)

-La Blaise navigable:

  La désastreuse période des guerres dites de «cent ans» et l’occupation Anglaise de 1521 à 1537 ruinèrent la ville de Dreux qui dut se reconstruire. Sous l’impulsion de leur Comte, Alain d’Albret, les Drouais entreprirent de grands travaux.

 Ils canalisèrent le ruisseau de la Commune sur quatre kilomètres pour le rendre navigable jusqu’à l’Eure à Fermaincourt. A partir de 1506, les «gabares», bateaux à fond plat, permirent aux Drouais d’exporter vers Paris et Rouen (via la Blaise, l’Eure et la Seine) leurs principales productions: Vins, draps, cuirs et grains. Les bateaux, en échange rapportaient à Dreux du sel, des matériaux pour restaurer, agrandir l’église St Pierre et construire le Beffroi: Pierres de taille de Vernon, ardoises de Rouen et bien d’autres marchandises. Le port se trouvait à la hauteur du pont Louis Philippe (on en devine encore l’emplacement).

blaise 3 port

 L’ère des gabares fut pour Dreux une période florissante et se termina au milieu du XVIII° siècle.

blaise-3-gabare.jpg

-Les moulins.

La force hydraulique de la Blaise fut utilisée dès le Moyen Age pour faire tourner jusqu’à 16 moulins à l’intérieur et autour de la ville: Moulins à moudre le blé en farine, mais aussi à foulon, pour dégraisser et assouplir les draps ou les cuirs (moulins à tan). Le lieu-dit «Foulonval» possédait plusieurs moulins à foulon.

blaise 3 moulin à tan

 blaise 3 moulin des promenades

-De nos jours, notre petite rivière Blaise reste utile. Elle fait le bonheur des canards, des cygnes et des visiteurs de la vieille cité durocasse.

Dans 15 jours: «Heurs et malheurs de la Blaise».

 A bientôt, si Dreux le veut bien

Repost 0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 07:00

Depuis deux saisons le musée Marcel DESSAL reçoit un Jeudi par mois Michaël VALLEE pour une conférence d'une heure (de 13h à 14h) ayant pour thème Louis-Philippe et la monarchie de Juillet (1830-1847).

conference-m-vallee--musee-jeudi-9-juin-2011-conquete-Al.jpg

conférence M vallée.Muséee IMG 5766

Le jeudi 9 Juin a eu lieu la dernière séance de la saison 2010-2011.

Le thème: La conquête de l’Algérie :

Les jeudis du Musée, sur le même thème, inépuisable de Louis Philippe et la monarchie de Juillet reprendront pour une nouvelle saison le Jeudi 13 Octobre2011.

Je vous en reparlerai.

 

Repost 0
Published by pierlouim - dans -BREVES DROUAISES.
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 07:00

 La poste de Dreux de Dreux s'engage pour un courrier responsable.

Comme j'ai l'esprit un peu simplet je ne saisis pas très bien l'expression "un courrier responsable".

Pour moi un courrier doit être rapide, et si j'envoie une carte postale de mon lieu de vacances, elle doit arriver avant mon retour et non bien après comme cela arrive souvent.

poste-voiture-electrique.-002.jpg

Bon, ne coupons pas les cheveux en quatre. Cette voiture électrique, après le vélo aussi électrique devrait aider nos braves facteurs drouais (souvent de charmantes factrices) à effectuer leurs tournées à travers la ville Dreux.   

Habitant au plateau sud, l'arrivée du courrier m'est annoncée par une pétarade motorisée qui s'arrête et repart de maison en maison. Avec la Ligier je n'entendrais pas le facteur en tournée.

 

poste voiture electrique. 003

Mon arrière-grand-père fut facteur à la poste aux lettres à Argenton sur creuse vers 1870. D'après la mémoire familiale, il aurait perdu son travail et retourné à l'agriculture après voir égaré du courrier au grand dam de mon arrière-grand-mère, qui aurait tout fait en vain pour retrouver ces malheureuses lettres.

poste-voiture-electrique.chien.jpg

Je ne sais pas si Jules, mon arrière-grand père utilisait une charrette tirée par un animal canin.. Véhicule pratique, demandant peu de carburant, juste un peu d'os et de croquettes, peu polluant, attention cependant aux crottes, et peu bruyant, pas d'avertisseur, les aboiements suffisent. S’il n’y avait pas les réticences de notre Brigitte nationales cela  pourrait devenir  un transport d’avenir.  

 

Repost 0
Published by pierlouim - dans -BREVES DROUAISES.
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 07:00

COURRIER DES LECTEURS-3-

J’ai reçu dernièrement le courriel suivant :

Bonjour,
Ecrivain, des amis viennent de me transmettre des informations sur la ville de Dreux de votre Blog. Je vous écris donc parce que j'ai habité longtemps cette ville. J'y ai pratique quelques métiers destines à remplir la caisse un peu vide, de mes écritures et peintures ; exemple : "L'homme de nulle part" poèmes édites par la Librairie Lalance. J'ai été vendeur à la Librairie "La rose des vents" (Monsieur Husson), vendeur de voitures V8 chez Touchard et Girod et responsable contrôle caisse à la B.N.C.I. J'ai surtout été ensuite instituteur à l'Ecole Paul Bert près de la cite Prud’homme en cours préparatoire. J'ai connu Monsieur Viollette mais surtout son successeur Monsieur Rastel. J'étais pigiste au journal l'Echo Républicain dans le domaine de la littérature, de la musique et des arts. J'ai pêche des truites dans la rivière qui traverse Dreux mais un peu hors de la ville. Mon premier roman a été publie par la Librairie Lalance grâce à une bourse d'auteur.

Mon meilleurs souvenir reste le cours préparatoire de l'Ecole Paul Bert qui était à l'époque dirige par Monsieur et Madame Sedillot.

Tenant un journal depuis mon entrée dans la vie active, journal intitule "Journal d'un idiot" j'obtiendrai à Paris le Prix du Journal Intime. J'y raconte surtout ma vie d'instituteur avec les élèves garçons de toutes origines, espagnols, italiens, maghrébins, et je me souviens encore de leurs noms avec émotion, avant que je parte enseigner l'anglais dans un collège proche d'Orléans. Mon roman a été fabrique par les Etablissements Bonnet-Madin à Dreux. C'est un bon moment de mémoire que je viens de passer avec vous, résumant ainsi bien des bonheurs, de grandes difficultés financières et beaucoup d'écritures

 Si vous voulez avoir d’autres informations sur ce Drouais d’adoption je vous conseille de visiter le passionnant site qui lui est consacré :

http://www.philippedeboissy.fr/

Une partie de sa biographie : La période Drouaise :

Philippe-de-Boissy-portrait.gif. L'écrivain, qui publie un peu, est aussi peintre. Il ne vit ni de l'un, ni de l'autre. Il est engagé comme contrôleur à la BNCI de Dreux, qu'il quitte parce qu'il refuse de raser sa barbe. Il vend des voitures, V8, Versailles Beaulieu, Chambord, participe au lancement de l'Ariane Simca. Mais rate le lancement. Il passe à la librairie La Rose des Vents comme vendeur..

Louis Aragon et André Malraux le parrainent pour entrer à la Société des Gens de Lettres. Bernard Clavel le soutient dans son travail. Les Lettres Françaises publient un poème en première page. Grâce à la SGDL, il peut toucher des droits d'auteur.

Il fait des piges à l'Echo Républicain. Un jour, c'est Piaf qui chante. Il y va, écoute le première chanson et se fie au programme qu'il connaît pour écrire son papier.Catastrophe. Piaf perd connaissance à la deuxième.

Alors, il entre à l'Education Nationale comme instituteur suppléant éventuel et rêve de passer instituteur remplaçant provisoire. Il obtient la meilleure note du canton, et finit sa carrière comme professeur d'Anglais dans un collège près d'Orléans, où il assure toutes les classes de la 6e à la 3e.

 Il obtient alors le Prix du Journal Intime, décerné à Paris .Horreur ! Les parents d'élèves protestent ! Ils ne confient pas leurs enfants à un homme qui se vante d'être un idiot ! Le manuscrit parle de religion, de guerre et de politique. Tout ce qu'on doit taire sans autorisation. A Orléans, le Recteur Antoine le défend. Le Proviseur aussi

Mais il démissionne pour l'écriture et la peinture, prend un pseudonyme, Jean-Philippe Simonne, prénom de sa femme, qu'il rejoint à Grenoble

 La suite sur le site web.

Dans le lequel vous trouverez toutes les œuvres écrites et peintes de Philippe de Boissy.

N’hésitez pas, si vous avez connu Philippe de Boissy à le contacter ou déposer un commentaire sur le blog. 

Repost 0
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 07:00

Chiche !

Le mensuel "dreux.com"  de Mai 2011 l'affirme : "Les véhicules à moteur (et les pietons) pourront relier directement l'avenue de Melsungen à la rue Saint Thibault sans se détourner par la place Mézirard début Juillet 2011"

La pancarte du chantier est plus réaliste :

pont melsungen 09 juin 2011 

Voici quelques photos du nouveau pont, prises le 9 Juin ..

Sera-t-il prêt  dans moins d'un mois?.

A suivre...

pont melsungen 09 juin 2011 1

 pont melsungen 09 juin 2011 2

Ce qui m'intéresse le plus, c'est que notre petite rivière Blaise n'ait pas été trop dénaturée par ces travaux gigantesques...

pont melsungen 09 juin 2011 4

Le Pont passe juste au-dessus du point de départ du canal de dérivation creusé par les Drouais  entre les deux sièges de la ville (1590et 1593) par le futur roi Henri IV.

 Cette dérivation permet de fournir en eau de façon permanente les anciennes douves qui ceinturent encore la vieille ville. 

pont melsungen 09 juin 2011 3

 

-A gauche la "vieille Blaise" ou bras des Bléras qui passe rue st Martin, sous le Bd L Terrier, la rue St Denis, la rue Pastre....

-A droite, le canal creusé par les Drouais en 1591 nommé "Bras de l'Ecluse" parti pour ceinturer la ville (derrière la médiathèque, l'arsenal, sous le marché couvert, puis dans les douves derrère l'Office du tourisme).

Repost 0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 07:00

-COURRIER DES LECTEURS-N° 2.

J'ai reçu en novembre dernier le courriel suivant :

"Je viens de consulter votre site, et je me permets de vous écrire pour vous demander si vous pourriez m'aider dans mes recherches.

Je prépare actuellement un livre à partir des carnets personnels du poète André du Bouchet, qui rapportent le récit d'une journée passée à Dreux en 1951.

Or je n'arrive pas tout à fait à déchiffrer son écriture sur cette page, et je me demande si quelqu'un qui connaît la ville ne pourrait pas confirmer ma lecture. Voici le passage concerné :"

  Avant-hier sur la place de Dreux
Le clocher du beffroi fendait le ciel. Les nuages glissaient au-dessous.
Larges fenêtres aux croisées de pierre finement incisées — vitres brillantes. À l’autre bout de la place, un léger peuplier secoué par le vent.
Nous nous sommes assis à la terrasse d’un café, devant une assez ridicule statuette couronnée d’angelots, au centre de la place, qui a dû remplacer un grand monument détruit en 40.Crédit lyonnais ventru. Un groupe de garçons sort de la petite vespasienne au coin du beffroi — mon âge en 40 — mes anciens camarades. Ils plaisantent sur la place. Assis sur le bassin qui entoure la colonnette — grands gestes — un autocar s’arrête devant un café couvert d’échafaudages : celui où j’étais descendu effaré en [39], avec deux bicyclettes à la main, pour rouler tant bien que mal, en tombant plusieurs fois vers Saint-Georges. Mes anciens camarades, si aimés, si détestés, tournent au coin et disparaissent. Je m’en vais.
Mais cette fois — dix ans suffisent — je prends la ville de plus haut. J’ai gagné le sens de l’espace. Les rues, les maisons s’espacent. Ce café ne m’écrase pas. Je remarque le beffroi auquel je n’avais pas fait attention dix ans auparavant, de vieilles maisons, « une jolie ville ». J’ai tout de même les coudées franches dans la rue. Les maisons s’écartent — dans cette vieille ville de province — la place immense — j’aurais visité cette vieillerie, le collège Rotrou, vieille peau.
Mais je m’en vais dans le mauvais sens. Je ne retrouve pas mon chemin.

J’ai pu déchiffrer les deux ou trois mots incriminés (ventru et colonnette).

Le collége Rotrou, (à l'époque Rue St jean à la place de l'actuel collège Camus) vieillerie et vieille peau ? André du Bouchet y a séjourné en 1939/40. Il en avait apparemment gardé un mauvais souvenir. Peut être que quelques vieux Drouais se souviennent de lui.?

Une petite erreur, vers 1950, la banque qui se trouvait place Métézeau n'était pas le Crédit Lyonnais, mais la BNC future BNP. Le Crédit Lyonnais se trouvait à la l'angle de la place et de la rue Routrou.

Cela n'empéche, ce texte révélant la talent de son auteur, donne une peinture assez exacte  de la place Métézeau vers 1950.

Une carte postale qui donne une bonne idée de la place Métézeau vue par du Bouchet.

  du bouchet métezeau

Le livre en question vient de paraitre aux éditions ‘Le bruit du temps.

En voici l'article : 

André du Bouchet

du bouchet photoAndré du Bouchet (1924-2001) a poursuivi ses études aux États-Unis, où il a émigré avec sa famille pendant la Seconde Guerre mondiale. Revenu en France en 1948, bibliothécaire et chercheur au C.N.R.S, membre du comité de rédaction de la revue littéraire d’Eugène Jolas, Transition, il se lie d'amitié avec Pierre Reverdy et Francis Ponge. Il rencontre Hélion, Giacometti, Tal Coat, Jacques Dupin, Yves Bonnefoy, Paul Celan, et devient membre du comité de rédaction de l’influente revue L’Éphémère publiée par Maeght de 1966 à 1972.

Auteur de nombreux recueils de poèmes, pour la plupart publiés au Mercure de France et chez Fata Morgana, André du Bouchet est aussi un remarquable traducteur de Shakespeare, Faulkner, Joyce, Mandelstam, Hölderlin, Celan.

À l’occasion du 10e anniversaire de sa disparition le 19 avril 2001, alors que la revue Europe lui consacre un numéro spécial et qu’un colloque se prépare à Cerisy, Le Bruit du temps publie ses essais sur la poésie et ses carnets, écrits entre 1949 et 1959, deux livres sur la même période de jeunesse qui devraient permettre de porter un éclairage nouveau sur son œuvre.
Portrait d'André du Bouchet par Aberto Giacometti. Eau forte.  

du bouchet Giacometti

 André du Bouchet : "Une lampe dans la lumière aride "-Carnets, 1949-1955
Édition établie et préfacée par Clément Layet-Format : 135 x 205-336 pages • 26 euros

Pour commander : http://www.lebruitdutemps.fr/_catalogue/index.html

Repost 0
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 07:00

Un Arsenal des pompiers de 1902 transformé en marché couvert vers 1960 ce n'est pas banal. Mais un ex marché couvert ex arsenal, aprés 10 ans d'abandon transformé en futur centre d'art(s) ce n'est pas courant.

centre d'art 1

centre d'art 3 centre d'art 2

centre d'art 4

Le vieil et bel  arsenal est inscrit au titre des monuments historique depuis 1996. Il aurait p(d)u devenir un musée des pompiers. Mais un centre départemental d'art contemporain fera -il avancer le dossier pour que Dreux obtienne le label tant convoité de "ville d'art et d'Histoitre" ???

centre art-arsenal pompiers tambours

Repost 0
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 07:00

Le grand chantier de "Cœur d'agglo" démarre avec le projet «Pôle gare » 

Le président de la S.N.C.F. Guillaume PEPY a sifflé avec les officiels drouais le  départ à venir de la première tranche des travaux du pôle gare de Dreux.

Vous trouverez une vidéo de l’événement sur le site de l’Echo Républicain.

  http://www.lechorepublicain.fr/actu-le-president-de-la-sncf-lance-le-projet-pole-gare,652.html

L’ancien buffet de la gare :

-Avant l’arrivée de Pépy.

buffet de la gare 1

 

-Après le départ de Pépy.  buffet de la gare 2

Ce bâtiment qui ne sera pas démoli (ouf) m’est cher.

Un de mes oncles, le chef cuisinier Pierre Dupuy a tenu le restaurant du Buffet de la gare de Dreux durant les années soixante. Il quitta le buffet pour tenir le restaurant de la Falaise surplombant le mythique « Vidocq » cher aux Drouais cinquantenaires.  

Souvenirs souvenirs…

Le "Buffet de la gare" en 1960 et tonton Pierre (décédé en 1984 prés de Narbonne chez sa fille Catherine Dupuy qui tenait un studio de danse impasse Cuvier entre 1961 et 1982). 

buffet gare 1960

  buffet de la gare tonton Pierrebuffet gare 1960 salle à manger

 

Repost 0

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt