Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 10:36

Article de l'Echo Républicain de la semaine dernière:

Le site Delisle de Dreux sera bientôt démoli pour la future Usine à loisirs

 

À la place des hangars, une palette de lieux de loisirs qui, selon le promoteur, doit attirer 2,5 millions de visiteurs.? - Archives

À la place des hangars, une palette de lieux de loisirs qui, selon le promoteur, doit attirer 2,5 millions de visiteurs.? - Archives

 

300 emplois« Cette usine à loisirs va quand même générer 300 emplois. C'est très bon pour l'attractivité de l'agglomération. Le loisir est 'lune des attentes des habitants ».Une patinoire, un bowling, des restaurants, un hôtel de 70 chambres, une salle d spectacle et plein d'autres espaces de distractions seront implantés à l'emplacement des anciens hangars du transporteur Delisle, devenu friche industrielle depuis plusieurs années.
Un cinéma, une piste de karting pourraient aussi y voir le jour. Les études de faisabilité sont en cours (voir notre édition du 6 juillet).
Gérard Hamel précise que « le projet avance bien. Les locaux seront démolis au mois de novembre. Le désamiantage a commencé ». Représentant une surface couverte de 30.000 m ², cette usine à loisirs sera similaire à celle de Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne) qui porte le nom de Cartonnerie. 
Olivier Bohin

==================================================================

Revoyons ma note du 16 février 2010 (il y a 6 ans)

sur la fermeture des ets DELISLE.


Vers 1960 dans l' "Action Républicaine" , qui vient de nous quitter aprés une longue maladie journalistique, je lisais des petites chroniques humoristiques sur la vie quotidienne à Dreux.
Ces petits billets signés "SIMPLET", un râleur impénitent, se terminaient souvent par une supplique à un mystérieux ami QUI DE DROIT. 

Permettez-moi, de temps en temps de faire mon SIMPLET en vous envoyant ces petits billets d'humeur et en invoquant notre ami QUI DE DROIT.  
En faisant attention à ne pas trop écouter le faux ami ASQUONMADIT.

---------------------------------------------------------------------------------------------



A Dreux, les noms prestigieux encrés dans la mémoire collective disparaissent les uns après les autres. (Baron, Leloup, pizza Guignolo..etc..)
C'est au tour des transports Delisle à Dreux de tirer leur révérence.....
Le petit camion jaune de 1920 est encore là.
Pour combien de temps ?.....
delisle camion 1
================================================================

Vous souvenez vous de l'agence de voyages DELISLE rue Parisis ?

Il y a moins d'un an on pouvait encore y voir la petite diligence Delisle. Depuis, elle est remplacée par une enseigne plus anonyme d'une agence de voyages d'un réseau national. 
De l'autre côté de la rue Parisis, la pendule de l'Ecole d'Horlogerie d'Anet (école fermée depuis plus de vingt ans) a aussi disparu il y a quelques mois.
Nostalgie, nostalgie. . 
Monsieur QUIDEDROIT : Ne peut-on pas arrêter le temps qui passe et casser la pendule comme celle de l'Ecole d'Horlogerie d'Anet ?.....

DELISLE. Le transporteur va devenir une usine à loisirDELISLE. Le transporteur va devenir une usine à loisir
Repost 0
Published by PIERLOUIM - dans -BILLETS DE SIMPLET.
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 17:37

Pierlouim a plusieurs cordes à son arc....Il raconte la même histoire différemment, par écrit dans le journal « MtaVille » en image dans son blog et à la radio RTV 95.7 ou radio grand ciel 

Premier thème :  HISTOIRE ET HISTORIENS DROUAIS.

================================================

1-Tout d'abord MtaVille:

N°74 - Les historiens Drouais des 17 et 18ème siècles

Histoireplane

Depuis longtemps, alors même que le terme «d’Historiens» n’existait pas, des Drouais se sont intéressé à l’Histoire de leur ville et aussi à celle des comtes de Dreux. C’est aux 17° et 18° siècles que les premières études historiques sur Dreux sont apparues. La médiathèque de l’Odyssée ainsi que les archives municipales conservent précieusement manuscrits et livres imprimés de cette époque. 
Les auteurs étaient soit des religieux et chanoines de la collégiale St Estienne, soit des notables, représentants du roi, baillis et lieutenants généraux, maire de la ville de Dreux.

• Un des premiers manuscrits conservés est celui de Pierre COMBOT, avocat au Parlement et comté de Dreux. Une importante « Histoire de la ville de Dreux », écrite en 1629. 
• En 1657 le conseil de ville fit imprimer, traduire et réunir en un seul ouvrage les anciens textes officiels des 12° et 13° siècles émanant du roi Louis VI le gros et de ses descendants, les comtes de Dreux : Le « Recueil des Chartes et privilèges de la ville de Dreux.». En première page figure la charte de Commune de 1180, octroyée à Dreux par le comte Robert 1er.
• En 1704 le chanoine Jean DONNANT, dans son manuscrit- «l’hystoire de Dreux», traite principalement celle des Comtes de Dreux.
• Eustache de ROTROU était lieutenant général au baillage de Dreux, comme son cousin Jean Rotrou notre poète et dramaturge, 50 ans auparavant. Il écrivit en 1707 un «Abrégé historique des Antiquitez de la ville et du comté de Dreux ». Cet ouvrage renommé «Histoire de Dreux et de son comté» a connu de nombreuses rééditions. On peut encore facilement se le procurer aujourd’hui.

• Claude DORAT DE CHAMEULLES, grand bailli d’épée de Dreux de 1753 à 1759, était le gendre d’Eustache de Rotrou. En 1740 il écrivit «Les antiquités de Dreux ». Ce manuscrit fut transcrit, présenté et annoté par Eric LENUD en 2005, dans un livre édité, par la société des Amis du Musée, des archives et de la bibliothèque de Dreux. On peut le consulter à la médiathèque l’Odyssée ou l’acquérir à la librairie «La Rose des Vents».
• Ces écrits, avec d’autres ouvrages, comme celui en1718 de Jean de LA PLANE, les chroniques paroissiales de l’église St Pierre ou les délibérations des conseils municipaux, sont de précieux documents pour les historiens drouais actuels. Les curés s’intéressaient beaucoup au temps qu’il fait, car les caprices de la météo eurent des conséquences heureuses ou catastrophiques, sur les récoltes et sur les vendanges, pouvant entrainer richesse ou misère et disette dans la population drouaise. Le plus emblématique des curés de St Pierre fut Pierre Bonnet en poste pendant 48 années, de 1741 à 1789, mort à l’âge de 89 ans.
Lucien MERLET en 1875 a consigné dans un livre « Les archives communales de la ville de Dreux » les chroniques paroissiales de l’église St Pierre de Dreux.
• La Société des Amis du Musée a tout dernièrement exécuté un travail collectif considérable de transcription dactylographique des volumes manuscrits, relatant les épisodes de la vie municipale. Un premier tome d’un ouvrage intitulé« DREUX registre des délibérations de la ville » a été édité. Annoté par Eric LENUD, ce premier tome concerne les années 1597, 1599, 1600 et de 1726 à 1732. Comme celui de Lucien MERLET, ce premier tome d’un travail gigantesque est disponible à la librairie «La Rose des Vents». 

========================================================================

2- LE BLOG :Deux notes assez longues, manquant de place je vous invite à les retrouver sur les liens suivants:

http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/article-anciens-livres-sur-l-histoire-de-dreux-1-89672702.html

http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/article-anciens-livres-sur-l-histoire-de-dreux-2-89685409.html

 

========================================================================

4-LA RADIO:

Dans les prochaines notes je vous raconterai avec  ces  trois modes médiatiques la chronologie de l'histoire de Dreux......

Prochain épisode: "Le nom de Dreux".

Repost 0
Published by PIERLOUIM
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 14:13

Si vous surfez sur les notes du blog « Dreux par Pierlouim » vous constaterez que des nombreuses vidéos restent dans le noir avec la mention «Ce contenu n’est plus disponible".
Le site You tube ne recevant pas spontanément les mp3 audios, je passais par le site WAT pour inscrire dans le blog les podcasts des émissions radios dédiées à l’histoire de Dreux. sur RTV 95.7 et Radio Grand Ciel.

Le Site WAT a été brusquement fermé par son repreneur TF1. Les podcasts ont ainsi disparus de mon blog.

Heureusement mon disque dur a gardé en mémoire ces émissions de radio. 

LE SON REVIENT SUR LE BLOG DE PIERLOUIM.
LE SON REVIENT SUR LE BLOG DE PIERLOUIM.
LE SON REVIENT SUR LE BLOG DE PIERLOUIM.

J’ai enfin trouvé le moyen de transcrire sur Youtube ces émissions

Je vais donc pouvoir vous faire entendre Pierlouim causer dans le poste

Dès la prochaine note je vous présenterais  un  thème d’histoire drouaise traité à la fois par la presse écrite par les articles du blog et par la radio.

Prochaine note : « Histoire et historiens de Dreux ».....

Repost 0
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 11:36
1er NOVEMBRE A DREUX- Histoire du cimetière.

DEFUNTS DROUAIS.

Voici novembre, mois du souvenir et du recueillement. Tandis que la Toussaint fleurit les cimétières pourquoi ne pas retracer le destin d'outre-tombe des défunts enterrés à Dreux.


Aussi bien les Drouais anonyme que les têtes couronnées de la Chapelle royale.

CIMETIERES DROUAIS

.
 A Dreux, pendant des siècles, on enterra les morts autour des deux églises de la ville : A St Pierre,à l'emplacement de l'actuel monument aux morts et à St Jean, à  l'angle des rues  St Jean et des Capucins. 
Le voisinage des morts n'effrayait pas les vivants et la présence des cimetières au c
 coeur des villes semblait toute naturelle. C'et seulement au XVIII°siècle que les soucis d'hygiène et d'urbanisme poussèrent le roi Louis XVI à ordonner en 1776 de transporter hors des cités les cimetières qui pouvaient nuire à la salubrité publique.

.
Les édiles Drouais vont longtemps tergiverser pour trouver l'emplacement d'un cimetière.  Les bonnes âmes drouaises  arguaient « Notre brave curé qui pourtant vivait tout prés des tombes est mort à plus de 90 ans et encore d’une mauvaise chute. C’est la preuve qu’il n’est pas malsain de vivre prés des morts. »

Mais la Révolution va accélérer les choses. En 1796 L'église St jean et son cimetière sont vendus comme bien nationaux.
Vu l'urgence de trouver un terrain, la municipalité reçu en Avril 1797 de la ci-devant duchesse d'Orléans la jouissance d'un terrain formé en partie d'un vaste fossé longeant la muraille de l'ancien château. A cet endroit se trouvait l'ancien jeu de paume devenu le champ de Mars à la révolution et où la Fête de la Fédération eut lieu le 14 Juillet 1790.

Le cimetière St Pierre fut peu à peu transféré et transformé en lieu public

 L'actuel cimetière qui reçoit depuis plus de deux siècles les dépouilles des défunts drouais s'avère insuffisant. Un "nouveau " cimetière a été créé il y a quelques années, non loin de l'ancien  à la "sablonnière".

Ecoutez Pierlouim "Si Dreux m'était conté" tous les vendredis vers 11h20 sur RTV 95.7 Dreux.

L'émission consacrée au cimetière de Dreux.

Repost 0
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 17:37
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.

Ambiance photo du salon de l'Auto au Palais des Exposition de Dreux 

(Mercedes a féminisée le mondial de l'auto de Paris)

A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
A DREUX L'AUTO A FAIT SALON.
Repost 0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 19:28

Le CAUE28 (Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement d'Eure et Loir)  présidé par Christophe Le Dorven présente à la chapelle de l'Hotel dieu de Dreux une très intéressante exposition sur la RADIOTECHNIQUE.....

Article de l'Echo Républicain.
Article de l'Echo Républicain.

Article de l'Echo Républicain.

Quelques images de l'exposition.

QUAND LA RADIO ÉTAIT TECHNIQUE A DREUX.
QUAND LA RADIO ÉTAIT TECHNIQUE A DREUX.
QUAND LA RADIO ÉTAIT TECHNIQUE A DREUX.
QUAND LA RADIO ÉTAIT TECHNIQUE A DREUX.
QUAND LA RADIO ÉTAIT TECHNIQUE A DREUX.
QUAND LA RADIO ÉTAIT TECHNIQUE A DREUX.
QUAND LA RADIO ÉTAIT TECHNIQUE A DREUX.
QUAND LA RADIO ÉTAIT TECHNIQUE A DREUX.
QUAND LA RADIO ÉTAIT TECHNIQUE A DREUX.
QUAND LA RADIO ÉTAIT TECHNIQUE A DREUX.

Cette belle exposition est à découvrir par tous les anciens

de la "Radiotechnique"et tous les Drouais

 à la Chapelle de l'Hotel Dieu jusqu'au 27 octobre 2016.

=============================================================

Je ne peux pas m’empêcher de vous (re)présenter une note que j'avais posté sur le blog en Octobre 2012 :

En Octobre 1962, il y a 50 ans, la toute nouvelle usine de la RADIOTECHNIQUEtenait une journée "Porte ouverte" pour faire connaitre aux drouais sa production et aussi pourquoi pas, pour embaucher.

Je me souviens avoir visité cette usine ce jour là (j'avais 16 ans,  au Lycée à Versailles). Je fus impressionné par la modernité d'alors, Des centaines  de postes de télé (noir et blanc pour une seule chaine en France) se balancaient à trois mêtres du sol entrainés automatiquement par une machine invisible. Des centaines d'ouvrières et ouvriers en blouse blanche s'affairaient autour de cette nouveauté : le poste de télévision. (Notre premier appareil de télé fit son apparition dans notre salle à manger en septembre 1961)

Articles de l'Action Républicaine de 1962.radiotechnique-juin-1962-postes-tele-jpg

 

Radiotechnique-Juin-1962-jpg

 radiotechnique-bagne-ou-paradis-juin-1962.jpg

     Articles du Bulletin Officiel de la ville de Dreux de 1966.

   radio-technique0002

   radio-technique0003

 radio-technique0006

 

    La Radiotechnique devint Philipps et aprés naufrage de la télé européenne face aux asiatiques, les batiments abandonnés sont devenus Parc d'entreprise La Radio..

radio-technique0001

Repost 0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 18:48

Une exposition très intéressante à l'Ar(t)senal "Parcours" avec René Guiette.

Article de l'Echo Républicain
Article de l'Echo Républicain

Article de l'Echo Républicain

René GUIETTE Peintre belge (Anvers 1893  – id.  1976).

Après des études universitaires, il se consacre à la peinture à partir de 1919 et s'exprime d'abord dans une manière synthétique, proche de l'Expressionnisme flamand, où le dessin limite des surfaces sans profondeur. Après une brève influence picassienne (1944), sollicité par les recherches de Dubuffet et de l'Art brut, Guiette se constitue un style personnel, dont le graphisme est mis en valeur sur des fonds d'une matière dense et de tonalités généralement unies ou accordées à une dominante . En 1958, ses moyens se limitent. Guiette peint alors ce qu'il appelle des " vides ", matérialisation par la couleur et la touche de l'immatériel. Dans ses œuvres ultérieures, il introduit des signes hiéroglyphiques et travaille ses fonds monochromes de façon à recréer la vibration de la lumière.

Quelques images de l'inauguration de l'exposition.

En présence de la petite fille du peintre Françoise Cousin, secrétaire de la Société des Amis du Musée de Dreux. 

RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL
RENE GUIETTE A L'AR(T)SENAL

CETTE MAGNIFIQUE EXPOSITION EST A DÉCOUVRIR

JUSQU'AU 4 AVRIL 2017.

Repost 0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 11:32

J'ai retrouvé dans les archives conservées qui appartenaient à mon grand-père adjudant de la première guerre mondiale, une notice sur les obusiers pneumatiques;

 

Centenaire 14-18:Notice d'Octobre 1916 sur les obusiers pneumatiques.
Centenaire 14-18:Notice d'Octobre 1916 sur les obusiers pneumatiques.
Centenaire 14-18:Notice d'Octobre 1916 sur les obusiers pneumatiques.
Centenaire 14-18:Notice d'Octobre 1916 sur les obusiers pneumatiques.
Centenaire 14-18:Notice d'Octobre 1916 sur les obusiers pneumatiques.

Arme curieuse. Un canon à pompe en quelque sorte. I

 Le remplissage du réservoir pouvait être réalisé à l'aide d'une bouteille d'air comprimé, ou en utilisant quatre pompes manuelles (comme des pompes à vélo). Une fois atteinte la pression recherchée, on actionnait la détente, ce qui faisait échapper une béquille immobilisant le joint mobile : la pression du réservoir refoulait ce joint et passait dans le tube : le projectile était lancé.

Beaucoup d'ingéniosité pour tuer les autres.

Centenaire 14-18:Notice d'Octobre 1916 sur les obusiers pneumatiques.
Centenaire 14-18:Notice d'Octobre 1916 sur les obusiers pneumatiques.
Centenaire 14-18:Notice d'Octobre 1916 sur les obusiers pneumatiques.

==================================================================

A SUIVRE, JUSQU'AU 11 NOVEMBRE 1918-2018..

Si vous voulez visionner l'ensemble des notes consacrées à la guerre 14/18 cliquez sur "Centenaire 14/18" au bas de cet article.

Repost 0
Published by PIERLOUIM - dans -Centenaire 14-18
commenter cet article
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 19:07

Pierre Tchernia, un des pionniers de la télèvision française, vient de nous quitter.

En fouillant dans mes vieux papiers j'ai retrouvé un article de l'action Républicaine de 1993.

Le passage à Dreux de Pierre tchernia et de Mireille Mathieu à la gare de Dreux pour le Téléthon 1993.

DISPARITION DE MONSIEUR CINÉMA - Pierre Tchernia à Dreux.
DISPARITION DE MONSIEUR CINÉMA - Pierre Tchernia à Dreux.

Adieu Monsieur Tchernia votre viager vient de se terminer...

"Monsieur Cinéma" restera dans notre mémoire. 

Repost 0
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 14:11

Mac Mahon à Dreux le 23 Septembre 1876.

Le Maréchal Président de la République Française Patrice de Mac Mahon vint à Dreux en 1876 pour assister aux manœuvres de la troisième armée.

IL Y A 140 ans un Maréchal Président visitait Dreux.

Patrice de Mac Mahon, comte de Mac Mahon, duc de Magenta, né le 13 juin 1808 au et mort le 17 octobre 1893), est un homme d’État français, maréchal de France et président de la République française de 1873 à 1879.
Une carrière militaire édifiante :Pendant la guerre de Crimée, il mène avec succès, pendant le siège de Sébastopol, l’attaque sur les ouvrages fortifiés de Malakoff, où il aurait prononcé son célèbre « J’y suis, j’y reste ! », ce qui aboutit à la chute de Sébastopol.Il est comblé d'honneurs et fait sénateur.
Envoyé, sur sa demande, en Algérie, il vainc complètement les Kabyles.

Il se distingue  lors de la campagne d'Italie de 1859. Moitié par chance, moitié par audace et par flair, il pousse ses troupes en avant à un moment critique lors de la bataille de Magenta, ce qui assure la victoire française. Pour ces brillants services, il reçoit de Napoléon III le bâton de maréchal, et est titré duc de Magenta.
 En 1864, il est nommé gouverneur général d'Algérie. Ayant échoué dans son rôle de gouverneur en Algérie, en 1870 il présente sa démission à Napoléon III.

Il participe à la guerre franco-prussienne de 1870, essuie plusieurs défaites en Alsace et lors de la bataille de Sedan où il est blessé dès le début des combats; sa stratégie paraît confuse et marquée par une certaine indécision.

IL Y A 140 ans un Maréchal Président visitait Dreux.

En 1871, après la chute de Napoléon III et l’institution de la troisième république  il est nommé à la tête de l'armée régulière dite « versaillaise » qui, aux ordres du gouvernement légal, réprime durement la Commune de Paris, tuant ou capturant des milliers de personnes.

Porté par sa popularité, il est élu Président de la République après la chute d'Adolphe Thiers le 24 mai 1873.
Dans la nuit du 23 au 24 juin 1875, une importante crue de la Garonne se produit. Visitant des villes et des villages dévastés, ne sachant que dire, il déclara le célèbre « Que d'eau, que d'eau… ». Le préfet du département lui répondit alors : « Et encore, Monsieur le Président, vous n'en voyez que le dessus... !
Les élections sénatoriales du 5 janvier 1879 ayant livré cette assemblée à la gauche, Mac Mahon, qui ne dispose plus d'aucun soutien parlementaire, préfère démissionner le 30 janvier 1879.On prête à Léon Gambetta cette formule : "le Président n'a que ce choix : il lui faut se soumettre ou se démettre", qui fut utilisée plus tard par Charles de Gaulle.

Le républicain Jules Grévy lui succède huit heures plus tard.

 

IL Y A 140 ans un Maréchal Président visitait Dreux.
IL Y A 140 ans un Maréchal Président visitait Dreux.
IL Y A 140 ans un Maréchal Président visitait Dreux.

Voici quelques échos de la visite du président maréchal de Mac Mahon à Dreux dans le "journal de Dreux" de septembre 1876.....

IL Y A 140 ans un Maréchal Président visitait Dreux.
IL Y A 140 ans un Maréchal Président visitait Dreux.
IL Y A 140 ans un Maréchal Président visitait Dreux.
IL Y A 140 ans un Maréchal Président visitait Dreux.
IL Y A 140 ans un Maréchal Président visitait Dreux.
Repost 0

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt