Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 17:37

Pour vous faire patienter pendant l'absence de Pierlouim qui a déserté sa bonne ville de Dreux pour le soleil Narbonnais, je vous propose de vous promener chaque mercredi des mois de Juillet et d'Aout à travers les rue des Dreux.

Pour ces promenades je vous propose d'écouter l'émission que j'ai faite en son temps sur Radio Grand Ciel....

logo-radio-grand-ciel.jpg Pierlouim cause dans le poste une fois par mois au micro de Radio Grand Ciel 97.7. L'émission "HISTOIRE ET MEMOIRE DE LA REGION DROUAISE" propose une demi heure sur l'histoire de Dreux.

DE LA PORTE CHARTAINE A LA PORTE NEUVE.

===============================================

En écoutant l'émission "Histoire et Mémoire" vous pouvez aussi voir ou revoir les deux  notes que j'ai consacrée à la Porte Chartraine et à la rue de Sénarmont. ===============================================

DE LA PORTE CHARTRAINE A LA PORTE NEUVE (1)

Venant de la rue Saint Martin en quittant les anciens faubourgs nous allons entrer dans la «vieille ville» de Dreux.
Place des fusillés, ancienne place st Martin.Une Stèle à l’entrée du quai aux arbres rappelle le sacrifice de six Drouais martyrs de la résistance pendant l’occupation allemande de 1939/45.

Au moyen âge cette place était un espace coincé entre deux portes et deux fossés, pièces maîtresses des fortifications de Dreux. Les deux fossés ont été remplis d’eau par détournement de la Blaise après le siège d’Henri IV en 1591. Ils subsistent encore: le bras de l’Ecluse est découvert et le bras des teinturiers coule sous le quai aux arbres. Cet ensemble constituait l’entrée principale fortifiée de la ville. Plusieurs chemins y convergeaient venant de Nogent le Roi par Saint Denis, de Chartres par Saint Martin, Senonches et Brezolles par la rue des embûches. Deux ponts levis successifs permettaient aux attelages de passer sous la porte Saint Denis puis sous la Porte Chartraine. Cet espace, nommé place de la Poissonnerie, entre les deux portes fortifiées recevait les «estaux» des poissons de mer, ceux des poissons d’eau douce étant installés sous la halle de la Grande Rue. Les fortifications de la ville devenues inutiles et non entretenues se sont peu à peu transformées en ruines tombant dans les bras de la Blaise. La porte St Denis fut détruite en 1771. De la Porte Chartraine il ne reste qu’une petite partie: la tour Hennequin, qui fut probablement au XIV° siècle une prison et maintenant le restaurant crêperie «la tourelle».

la-porte-chartraine-en-1850.jpg

Dessin de 1850 dans lequel on voit la deuxième tour peu avant sa destruction

Passons le pont et entrons dans la vieille ville.

Nous nous trouvons dans l’axe principal de la vieille ville : Porte Chartraine, Saint Pierre, Sénarmont jusqu’à la porte «Neuve». Un autre axe traverse la ville, celui de la « route de Paris à Brest» de la Porte Parisis à la porte d’Orisson (Bois sabot). Ces deux axes correspondent aux quatres portes de la ville fortifiée et sont reliés par la Grande Rue. Le reste de la ville n’est constitué que de petites ruelles, impasses et cours insalubres. Les places Métezeau et Rotrou ne seront ouvertes qu’au XIX° siècle. L’axe de la route de Bretagne est surtout résidentiel, longeant les services du Comté (Bourg clos, Grenier à sel). La Grande Rue participe en grande partie à la vie communale: Le Beffroi (Hôtel de ville), l’Hôtel Dieu (hôpital) les halles aux blés, aux draps voire aussi le gibet. L’axe de la Porte Chartraine à la Porte neuve est surtout consacré aux commerces, à l’artisanat et au religieux (Eglise et cimetière).

Rue Porte Chartraine : Le Syndicat d’initiative de Dreux et du Pays Drouais  y fut installé  de 1962 à 2001.

La rue des Changes : Actuellement une ruelle entre le Beffroi et l’angle de la rue Porte Chartraine où se faisait le change des monnaies. Les Comtes de Dreux purent battre monnaie jusqu’au règne de Charles V (XIV° siècle). La rue des changes faisait un arc de cercles autour de ce qui n’était pas encore la place Métezeau jusqu’au cimetière près de l’église Saint Pierre.

Le Beffroi : Construit entre 1512 et 1537, il symbolisait l’indépendance de la ville face au pouvoir royal (Le château et son Comte) et au pouvoir religieux (La Collégiale St Etienne et ses chanoines).

 RUE DE SENARMONT.

Continuons notre promenade dans la vieille ville de Dreux en parcourant l’axe Porte Chartraine-Porte neuve. Après la rue Porte Chartraine et la rue Saint Pierre nous arrivons dans la rue de Sénarmont. La plaque de rue nous informe: « Famille de soldats français ». Notion trop vague pour une famille qui donna à la Royauté, à la Révolution puis au premier Empire des officiers artilleurs d’exception.

senarmont-alexandre-antoine.jpg-Claude HUREAU DE SENARMONT d’origine chartraine se fixa à Dreux par son  mariage avec une Drouaise. Capitaine au régiment de Vendôme, Claude se distingua pendant la guerre de succession de Pologne. Il fut nommé par Louis XV Chevalier de l’ordre de Saint Louis en 1734 et tué en 1735 à Spire par un boulet de canon. Ses trois fils firent carrière dans les armées de Louis XVI puis de la révolution. Le plus célèbre des Sénarmont, petit fils de Claude, Alexandre-Antoine, né par le hasard des camps à Strasbourg, en 1769, la même année que Napoléon Bonaparte, participa comme officier puis général de brigade d’artillerie, aux campagnes de la Révolution et de l’Empire : Marengo, Austerlitz, Iéna, Eylau, Friedland etc. Très apprécié de l’Empereur, il fut nommé Baron d’Empire, général puis commandant en chef de l’Artillerie en Espagne. Il fut tué devant Cadix le 26 Octobre 1809. (image Alexande-Antoine Hureau de Sénarmont)

 La maison de famille des Sénarmont se trouvait au numéro 11 de la rue qui s’appelait à l’époque rue de la Porte neuve.  

senarmont eglise boucherie municipalea -Dans la cour du numéro 15,  fut construit en 1844  le tribunal de commerce. Après le transfert du tribunal au Palais de justice, ce bâtiment fut occupé par la Croix Rouge et la lyre Druidique. Actuellement il est attribué à l’Université Drouaise du Temps Libre.

-A l’angle de la rue de Sénarmont et de ce qui est encore curieusement la place Métezeau, derrière l’église Saint Pierre et à côté du presbytère, la maison ancienne aux parements de bois fut dans la première moitié du siècle dernier une «Boucherie municipale». Cette boucherie, gérée par la mairie, débitait de la viande à des prix attractifs.
 -La "Maison Romane" :Au numéro 17, longeant la cour de l’UDTL, se trouve un bâtiment, probablement le plus ancien de la ville de Dreux. En 2006, une opération de ravalement, fit apparaître au premier étage, une façade très ancienne. Les quatre arcades reposant sur des colonnettes à chapiteaux feuillagés permettent de dater la maison de la fin du XII siècle c’est-à-dire à l’époque du Comte Robert 1er de Dreux et de son frère le roi de France Louis VII le Jeune. Cette maison dite « romane » est classée au titre des monuments historiques depuis 2007. La question de son utilité reste un débat d’historiens. Etait-elle la maison de ville des Comtes de Dreux, l’habitation des chanoines de St Pierre ou la maison communale ?

Sénarmont -UDTL Romane-Boucherie

Sur cette photo : A gauche on devine le bâtiment de l'UDTL ex Tribunal de commerce, au centre  la maison romane et à droite l'ancienne boucherie municipale. Sénarmont-notre dame porte neuve

-La rue du mur est une petite rue étroite qui, au moyen-âge  longeait les fortifications de la ville. Un vestige de ce mur protège dans une niche Notre Dame de la Porte Neuve. Cette jolie statue de la vierge à l’enfant  restaurée et redorée a repris son emplacement tout récemment pour la joie de ses adorateurs.

-La Porte neuve, petite ouverture dans les remparts, débouchait sur un pont de planches jeté au-dessus du fossé et supprimé en cas de danger. En 1820, la passerelle fut remplacée par le pont en pierre que nous connaissons actuellement.

senarmont promenades a

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt