Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 12:12

En farfouillant dans le GOOGLE en langue anglaise, j'ai trouvé par hasard le site de l'association des anciens militaires américains stationnés entre 1952 et 1967 au camps d'aviation de l'O.T.A.N de Dreux Crucey.

AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.

Dans ce site (bien sûr en Anglais dont j'ignore malheureusement le moindre mot, enfin presque) beaucoup de choses: 

-Plans et histoire du site de l'aéorodrome.

-Des souvenirs ecrits par des anciens locataires de la base. Certains de ces récits sont longs et bien fournis..

-Courriers des membres de cette association d'anciens.... etc

http://dreuxairbasefrancememories.org/

« DREUX AIR BASE », a été une véritable ville qui a compté jusqu’à 2200 soldats américains avec leurs familles et 600 employés français.

La base aérienne militaire NATO-Américaine connut une très forte activité fin 1961, avec la tension à Berlin.

Utilisée par l’USAFE (United States Air Force in Europe), on y compta jusqu’à 70 avions affectés. Essentiellement dédiés aux transports de troupes ou de matériel.

Quelques images  de la vie à la base américaine C 119 de Dreux-Crucey. 

AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.
AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.

D'après les nombreux souvenirs et photos, les Américains vivaient en vase clos. Il n'apparait aucune relation avec la population française.. Aucune photo de Dreux Centre par exemple ou d' autochtones drouais

==========================================

CSi,comme moi la langue de Shakespeare  vous est mal connue, je vous conseille un excellent article en langue de Molière sur l'histoire du camps d'aviation de Crucey.

Il s'agit de celui de l'Association Française des Collectionneurs de Véhicules Militaires. (AFCVM).

AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.

ette association a longtemps abrité ses camions et tanks dans les anciens batiments de la base de Crusey.

Depuis l'utilisation de la base en parc photovoltaïque les véhicules militaires sont rangés au quai aux ânes à Dreux.

Ce site Français est d'ailleurs en lien avec le site américain.

http://www.afcvm.com/dreux-air-base/

======================================

Vous pouvez aussi voir la note qui j'avais posté sur ce blob (Avec une excelente vidéo du CICLI)

 

http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/article-les-longs-champs-voltaiques-110757220.html

AÉROPORT DE DREUX CRUCEY. Site des anciens militaires américains casernés à Dreux.

====================================================

Repost 0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 20:29

Depuis des années je photographie la cérémonie du 14 Juillet, à Dreux ou ailleurs.

Parmi les photos sérieuses des discours des défilés minute de silence et sonnerie aux morts, des images captées par hasard, instantanées curieuses et malicieuses.

Florilège:  

14 JUILLET - Photos improbables

Le 14 Juillet 2008, à Dreux, le feu d'artifice avait enflammé la haie de buis des courts de tennis..

Les pompiers eurent beaucoup de mal à éteindre cette incendie, leur pompe étant tombée en panne. Depuis, la haie végétale a disparue...

14 JUILLET - Photos improbables

14 Juillet 2013 à Olonzac (près de Narbonne)

14 JUILLET - Photos improbables

-14 Juillet 2014 - Je n'ai jamais su à quel officiel drouais 

 appartenait ce délicieux petit garçon boudeur.

14 JUILLET - Photos improbables

Dreux 14 Juillet 2016. Aprés le serieux des dicours, remises de gerbes, minutes de silence les officiels drouais se lachent en se dirigeant vers le buffet apéritif offert par la mairie.

 La commissaire de police et le capitaine des pompiers sont en grande conversation, le député et le sous-préfet se racontent une histoiore drôle alors que devant le maire et la sénatrice sont solitaires.

Instantané pris par hasard.....

Repost 0
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 21:28

Quelques cartes postales des 14 Juillet à Dreux au tout début du siècle dernier.

14 JUILLET D'ANTAN - A DREUX......
14 JUILLET D'ANTAN - A DREUX......
14 JUILLET D'ANTAN - A DREUX......
14 JUILLET D'ANTAN - A DREUX......
14 JUILLET D'ANTAN - A DREUX......
Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 14:50

Pour le 500° anniversaire(de la pose de la première pierre) de notre beffroi drouais, je vous propose les chroniques de Pierlouim parues dans votre journal "MtaVille"  concernant le Beffroi 

N°43 - Le Beffroi : architecture et fonctions

Beffroi plan en coupe 1

 

• La construction du Beffroi de Dreux dura près de 25 ans, de 1512 à 1537. Pendant cette longue période, l’architecture évolua en passant du style gothique au style renaissance. Ce changement est tout à fait perceptible dans la construction et les décors sculptés de notre Beffroi drouais.

• Le rez-de-chaussée, conçu à partir de 1516 par Jehan des Moulins, conserva le style gothique flamboyant, notamment par une superbe porte d’entrée ogivale sur la Grande Rue. Les étages furent construits de1520 à1537 par Clément Métezeau qui adopta pour le premier étage, le style gothique de transition. Le second étage est de pur style renaissance. La Maison de Ville dans son donjon carré fut terminée en 1537 et commença pour plus de trois cent ans son rôle de Mairie. Remarquons que le Beffroi dresse fièrement sa superbe façade ornée de cinq magnifiques fenêtres, face à la grande rue et au château représentant l’autorité royale.

• Par contraste, deux autres côtés sont en partie aveugles et l’arrière reste austère sans décoration particulière, donnant sur un enchevêtrement de maisons autour d’une cour et d’un puits, car la place Métézeau ne sera dégagée qu’au 19°siècle. L’entrée de cette cour dite «Cour Maupin» se faisait par un porche d’une maison accolée au Beffroi, dont on voit encore la trace du pignon sur le côté rue St Pierre. Côté Porte Chartraine, la Rue au Change, tournant entre les maisons et les fortifications de ville, menait au cimetière le long de l’église St Pierre.

• A l’intérieur de ce donjon municipal, 3 salles carrées de 15 mètres de côté en étage sont reliées par un étroit escalier de pierre en colimaçon.

• La salle basse possède une voûte remarquable de style gothique flamboyant. Elle recevait les réunions publiques, en particulier les séances du tribunal civil, présidées par le lieutenant général du baillage représentant la justice du roi et remplaçant le maire en cas d’empêchement. Cette salle communale était ouverte au public et s’ouvrait directement sur la Grande Rue par le beau portail en ogive.

Le maire et ses échevins officiaient aux premier et second étages. Ils entraient par la petite porte privée donnant côté Rue au Change et montaient aux étages de la mairie, par l’étroit escalier en pierre. L’accès de la salle basse réservée aux représentants du roi était séparé de cet escalier par une porte souvent fermée.

• La salle du premier étage. , dont on peut admirer le «plafond français» en caisson, servait de bureau et de salle de réunion au maire et à ses échevins.

• La salle du second étage au plafond typiquement renaissance servait de réserve utile en cas de siège. Nourriture, sacs de blé et armement y étaient transportés par un système de monte-charge, par l’extérieur, que l’on peut encore observer de la place Métézeau.

• Contrairement à la salle basse, dévolue au public, les étages réservés à la mairie sont dotées de cheminées magnifiquement ornées.

• Le Beffroi, d’une hauteur de 34 mètres, servait à la fois de poste d’observation, en prévention à d’éventuels incendies ou mouvements de troupes hostiles et de support à la cloche le «bourdon», fondue en 1561, qui avertissait les habitants de Dreux d’événements importants et des réunions du conseil municipal. Une charpente impressionnante de 15 mètres de haut, couverte d’ardoises et surmontée d’un campanile, termine cet élégant Beffroi.

• Le Beffroi fit fonction de mairie de Dreux jusqu’à la fin du XIX° siècle.

 


Beffroi plan en coupe 1
Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 14:41

Pour le 500° anniversaire(de la pose de la première pierre) de notre beffroi drouais, je vous propose les chroniques de Pierlouim parues dans votre journal "MtaVille"  concernant le Beffroi 

N°42 - La construction du Beffroi de Dreux

Beffroi  gde rue

 

• Des touristes, en passant devant notre vieux Beffroi, pensent qu’il s’agit d’un monument religieux. C’est tout le contraire. Ce bâtiment essentiellement laïc, affirmait la puissance économique communale des bourgeois drouais face à l’autorité royale, représentée par le comte dans son château et celle religieuse, des chanoines de la collégiale Saint Etienne

• À la période faste de la Renaissance la ville de Dreux, grâce à ses nombreuses activités comme la vente de draps, de cuirs et de vin était devenue indépendante et riche. Pour le faire savoir, rien de tel que d’ériger une magnifique et haute maison de ville, devant la Grande Rue près de la halle aux grains et regardant en ligne droite l’arrogante forteresse comtale et l’élégante collégiale St Etienne.

• En 1512, le maire de Dreux, Pierre Gravelle, décida avec l’appui du comte Alain d’Albret de construire une majestueuse maison de ville. Pendant 25 ans, sous le règne du roi François 1er, les Drouais érigèrent leur Hôtel de Ville avec l’aide bienveillante de leurs comtes, Alain, Jean et Jeanne d’Albret. Cet Hôtel de Ville construit comme un donjon fut nommé au vingtième siècle (quand il ne fit plus office de mairie), le «Beffroi». Il remplaçait au même endroit un édifice beaucoup plus modeste. Selon certains, cet Hôtel de Ville se trouvait à la Porte Chartraine, entre la tour actuelle Hennequin et une tour disparue. En réalité la mairie s’y serait probablement réfugiée provisoirement pendant les longs travaux du nouvel Hôtel de Ville

• En 1512, Pierre Caron maître maçon commença le creusement des fondations, des travaux longs et difficiles dans un sol sableux infiltré d’eau. L’emploi de nombreuses poutres de chêne fut nécessaire pour stabiliser le monument. Cela nous évoque la construction d’un parking sous-terrain en 1990 qui entraina de nombreuses fissures à notre pauvre Beffroi devenu branlant. Nos contemporains n’avaient donc pas retenu les leçons de nos ancêtres drouais.

• En 1516 à la mort de Pierre Caron, les fondations terminées, le maître maçon Jean Desmoulins commença l’édification du futur beffroi. Il fut assisté puis relayé par le maître maçon Clément Métezeau. Le terme d’architecte n’existait pas à cette époque. Le titre «d’architecteur» apparut vers 1650 et fut attribué au premier fils de Clément Métézeau, Pierre–Jean maitre d’œuvre de la ville et de l’église St Pierre. Les petits-fils de Clément, Louis et Clément II, devinrent «architectes du roi» d’Henri IV et de Louis III.

• Clément Métezeau participa à la fois à la construction du beffroi et à l’élévation du premier étage des deux tours et du portail de l’église Saint Pierre. Les pierres blanches, incrustées de silex noir, utilisées pour l’édification de ces deux monuments provenaient des carrières de Vernon. Les ardoises, pour la toiture du Beffroi, venaient de Rouen. Ces matériaux étaient transportés par les cabotières navigant sur l’Eure et la Blaise. Certaines similitudes dans la mise en place des éléments de construction du Beffroi et de l’église font penser que les mêmes maçons et tailleurs de pierre ont travaillé par intermittence sur les deux monuments.

• Découverts vers 1990 lors de travaux dans l’actuel restaurant Dante, des graffitis datés de 1483 et deux enveloppes de cartes à jouer de 1540, prouveraient l’existence, à cet endroit, d’une maison de compagnonnage des maçons et tailleurs de pierres œuvrant à Dreux.

 


Beffroi  gde rue

A suivre.....

Repost 0
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 14:25

En préparant la visite de samedi prochain "Dreux en 1900", dans mes archives, j'ai feuilleté les almanachs drouais des premières années du siècle dernier.

 

ALMANACHS 1900 - PUBS DENTAIRES.

Des "réclames" un peu surprenantes....

Les dentistes de l'époque se faisaient concurrence par la pub (La Sécurité Sociale et les complémentaires dentaires n'existant pas à la "belle époque). 

Pour pouvoir lire les "réclames" cliquer sur les images.
Pour pouvoir lire les "réclames" cliquer sur les images.Pour pouvoir lire les "réclames" cliquer sur les images.Pour pouvoir lire les "réclames" cliquer sur les images.

Pour pouvoir lire les "réclames" cliquer sur les images.

Une anecdote familiale. :

Voyez la pub de Mme LEMAIRE (1912):

 

ALMANACHS 1900 - PUBS DENTAIRES.

Ma grand–mère maternelle était la bonne à tout faire de Mme Lemaire, rue St Denis..

En 1903, un jeune homme « Accouru » d’Argenton sur Creuse, après ses trois ans de service militaire, était embauché par l’entreprise de travaux publics « Rouzaud » et logeait dans la pension en face de la maison de la dentiste..

Les deux se rencontrèrent se marièrent et eurent ma maman .....

Sur l’annonce « Lemaire fils » travaillant avec sa maman,  s’appelait Gaston et avait été élevé en grande partie par ma grand-mère et aura avec elle toute sa vie une relation presque filiale.

C’est Gaston Lemaire, vieux dentiste (alors rue du Grenier à Sel) qui vers 1950 m’arracha ma première dent de lait. Aïe....

La pub se trouvait aussi sur la maison,comme on peux le voir sur cette carte postale vers 1810 de la rue Saint Denis.......

ALMANACHS 1900 - PUBS DENTAIRES.

A SUIVRE...

Car j'ai sous mon coude un nombre certain de documents sur 1900 que pourrai partager avec vous.....

Repost 0
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 12:20

Lu dans la lettre pour Février de l'Office de tourisme du pays de Dreux:


 
 

Visite de Dreux 1900

Samedi 13 février 2016 à 14h30

 
Une visite du centre historique de Dreux qui vous mènera à la découverte des richesses patrimoniales de l’époque 1900. C’est en compagnie de Pierlouim, véritable passionné, que vous arpenterez les rues piétonnes.
 

Date : Samedi 13 février 2016 à 14h30.Durée : 1h30

Tarif : adulte 4 €, -12 ans gratuit

Tel : 02 37 46 01 73

RDV à 14h15 devant l'Office de Tourisme de l'Agglo du Pays de Dreux

9, cour de l'Hôtel-Dieu 28100 DREUX

Réservation obligatoire auprès de l’Office de Tourisme

 

Une visite de Dreux 1900 avait déja été effectuée l'ete dernier

En voici la relation dans l'Action Répubcaine....

VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE

Avant d'avoir le plaisir de visiter la ville de Dreux 1900 avec vous le 13 Février prochain, je vous propose quelques photos drouaises de la belle époque:

VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
VISITE DE DREUX A LA BELLE EPOQUE
Repost 0
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 16:58

Les armes de la ville de Dreux  jusque vers la seconde moitié du XIIe siècle étaient, d'après le manuscrit du Bailly Dorat un écu d'argent avec un chêne dont sort une branche de gui, ayant pour devise: «AU GUY L'AN NEUF». Le comte de Dreux, Robert Ier, fils du roi Louis VI le Gros, vers 1150, changea l’écusson de la ville pour une partie du sien, soit un damier or et azur sur fond de gueule (Rouge).

A GUI L'AN NEUF 2016

 AU GUI L'AN NEUF

-Les Druides, prêtres celtiques du pays des Durocasses, attribuaient au gui parasite du chêne de grandes vertus. il était pour eux la panacée universelle et ils ne faisaient jamais de sacrifices sans en avoir des branches ou des feuilles.

-En Gaule, l'assemblée générale des Druides se serait tenue entre Chartres et Dreux, dans un lieu qu'on croit être Lèves, près de Chartres. La cueillette du gui du chêne se faisait le premier jour de l'année et la cérémonie, qui selon les historiens, était la plus importante de ce temps-là, était annoncée par le cri: «Au gui l'an neuf» (Allons au gui, c'est une année nouvelle), poussé par tous les Gaulois. Les druides cueillaient le gui, sacré solennellement au mois de décembre au solstice d'hiver, c'est-à-dire vers le 20 ou 21 décembre, qui marquait la nouvelle année.

A GUI L'AN NEUF 2016

Au Moyen âge, ce mot crié par les rues le premier janvier servait à marquer l'allégresse de la population au moment du renouvellement de l'année. Par extension, le terme d «aguilaneuf» a était appliqué aux étrennes elles-mêmes, aux quêtes que les jeunes gens des deux sexes faisaient le premier janvier et aux petites sommes d'argent que les parents donnaient à leurs enfants pour se divertir.  Cette tradition se faisait encore à Dreux et ses environs au cours du 19° siècle.

Gif de bonne année de l'ami Google

Gif de bonne année de l'ami Google

La vilaine année 2015 est enfin morte, vive l'année 2016....

JE SOUHAITE A TOUS MES AMIS LECTEURS DU BLOG

UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2016

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 20:23

Après Waterloo, les Alliés (Prussiens, Autrichiens, Russes), entraînant dans leur suite le roi Louis XVIII le replacèrent sur le trône de France, mais afin d’assurer la reprise de son pouvoir, ils décidèrent de stationner chez nous. 150 000 hommes en juin 1815, puis 250 000, deux mois plus tard.

En partant en exil, Napoléon fit donc  un magnifique cadeau à la France: une occupation d’armée étrangère. Cela n’était pas arrivé depuis 400 ans et la guerre de 100ans.

 

Befreiungskriege signifie "guerre de libération". Une armée pour libérer l'Europe de Napoléon et de son armée qui occupa (entre autre) si durement la Prusse et Berlin. s

Befreiungskriege signifie "guerre de libération". Une armée pour libérer l'Europe de Napoléon et de son armée qui occupa (entre autre) si durement la Prusse et Berlin. s

L’armée prussienne, sous le commandement du maréchal Blücher, choisit les contrées les plus riches pour y restaurer ses hommes et remonter sa cavalerie. La Normandie devint pendant des mois le grenier d’abondance de cette armée d’occupation.

Malgré les ordonnances royales promettant de la part des Prussiens une occupation des plus douces, affirmant les bonnes intentions du roi de Prusse, la terreur précéda de beaucoup l’arrivée de l’armée de Blücher dans nos régions.

Armée prussienne à Paris- Maréchal Blücher chef de l'occupation prussienne en France. Le même qui arriva à Waterloo avant Grouchy.
Armée prussienne à Paris- Maréchal Blücher chef de l'occupation prussienne en France. Le même qui arriva à Waterloo avant Grouchy.

Armée prussienne à Paris- Maréchal Blücher chef de l'occupation prussienne en France. Le même qui arriva à Waterloo avant Grouchy.

Dès le 9 Juillet, le maire de Dreux, Louis Claude Rotrou, un lointain cousin de Jean Rotrou, le poète, avait réuni le conseil municipal pour étudier la situation grave que l’on devrait gérer.

Dns la nuit du 17 au 18 juillet, le maire fut réveillé par ordre du sous-préfet et convoqué d’urgence à la sous-préfecture ;

Dreux devra héberger 800 prussiens. l’intendant général du 4° corps d’armée prussienne stationné à Rambouillet, exiga de la ville de Dreux une somme importante et 2 880litres de vin, 960 litres d’eau-vie, 150 kilos de légumes secs, 750 Kilos de lard et 500kilos de tabac à fumer..

Ils est expressément ordonné à tous les Drouais de déposer à la mairie toute armes en leur possession, fusil de chasse, pistolet, sabre etc.

 

Roi de Prusse Frédéric Guillaume III  les malheurs de la guerre en France en 1814, Cavaliers uhlans et leur lance.
Roi de Prusse Frédéric Guillaume III  les malheurs de la guerre en France en 1814, Cavaliers uhlans et leur lance.
Roi de Prusse Frédéric Guillaume III  les malheurs de la guerre en France en 1814, Cavaliers uhlans et leur lance.
Roi de Prusse Frédéric Guillaume III  les malheurs de la guerre en France en 1814, Cavaliers uhlans et leur lance.
Roi de Prusse Frédéric Guillaume III  les malheurs de la guerre en France en 1814, Cavaliers uhlans et leur lance.

Roi de Prusse Frédéric Guillaume III les malheurs de la guerre en France en 1814, Cavaliers uhlans et leur lance.

Dreux subit une dure occupation avec toutes les vexations, vols et violences subis par un pays vaincu.

Le 3 Août, les Drouais durent s’incliner devant un ordre vexatoire: Ils durent assurer à leur entière charge, une fête et un banquet de 450 couverts pour l’anniversaire du roi de Prusse, Frédéric Guillaume III 

Le 24 Aout la ville de Dreux est occupée par une troupe de 6000 hommes, commandé par le général prussien de Taunsine Ce général fut très vite haïs des Drouais car il exigeait  beaucoup des drouais et surtout ne sanctionnait pas les terribles exactions commises par ses soldats.

Après plusieurs passages de troupes entièrement à la charge des Drouais, l’occupation de Dreux se termina le 16 Octobre 1815. Trois mois terribles qui restèrent dans la mèmoire des Drouais.

Les Prussiens revinrent 55 ans après, en 1870, pour la grande douleur des Drouais. 

 

Repost 0
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 14:12

En complément à la note précédente sur Azincourt , La chanson sur la bataille d'Azincourt par Francis Cabrel.

Evocation poètique de la terrible défaite française, d'il y a juste 600 ans.

Merci à l'ami Jean-Pierre pour m'avoir rappelé cette excellente chanson

Repost 0

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt