Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 19:00

 

 

 

Le musée d'art et d'Histoire de Dreux présente une intéressante exposition sur les fêtes et cérémonies au cours des siècles de la ville de Dreux.

Dans l'émission "Histoire et Mémoire (de la région drouaise)" de Radio Grand ciel , Damien Chantrenne, conservateur du musée d'art et d'histoire de la région drouaise nous présente l'exposition "Dreux en fête.

 

 

Quelques photos de l'expo :

 

 

 

 

La vie à Dreux aux 17° et 18° siècles était rythmée par les travaux des champs et des vignes, les moissons et les vendanges, le marché du lundi et les foires de la St Denis ou de la St Gilles. Ces jours de labeurs étaient interrompus par de nombreuses fêtes religieuses carillonnées, comme Noël, Pâques, Pentecôte et de nombreuses fêtes de saints qui donnaient souvent lieu à de multiples processions, à travers la ville et ses faubourgs..-Processions traditionnelles: pour l’ascension, la fête Dieu ou l’Assomption. Le dimanche des rameaux, une procession partait de l’église St Pierre pour se rendre à l’actuel tunnel de St Denis où se trouvait une croix placée en avant de la chapelle St Denis. Les fidèles après une messe décoraient la croix de branches de buis, d’où son nom de «croix buissée».

.-Processions spécifiquement drouaises: Pour la St Pierre et la St Vincent patron des vignerons. Chaque 19 décembre, jour anniversaire de la bataille de Dreux de 1562, se tenait une grande procession pour célébrer la victoire des catholiques contre les protestants. -Processions ponctuelles: elles se formaient contre les aléas de la météo, à la demande des vignerons de faire pleuvoir à la suite de forte sécheresse, ou au contraire d’arrêter une période de pluies intenses.
-Processions «blanches» dans lesquelles les Drouais vêtus de blanc, se rendaient à Chartres pour demander l’arrêt d’épidémies de peste
-A ces différentes processions participait tout le clergé drouais: les chanoines de la collégiale St Etienne, les curés de St Pierre et de St Jean, les religieuses de l’Hôtel Dieu et les moines capucins, ainsi que les représentants du roi, les officiers du baillage et ceux des bourgeois de Dreux, le Maire et ses échevins. En conflit permanents, ils se battaient pour se mettre au premier rang des processions juste derrière les religieux. Il fallut un arrêt du conseil d’état du roi Louis XIV en 1705 pour mettre tout le monde d’accord en les obligeant à marcher en colonne un à un, ceux du Baillage à droite et ceux de l’Hôtel de ville à gauche.
-Une procession à part était celle des Flambarts dont l’origine est probablement de tradition celte. Au solstice d’hiver, les paysans parcouraient les champs avec des torches pour éloigner les animaux nuisibles. L’Eglise transforma cette tradition païenne en une procession pour l’Avent: Les Flambards étaient des morceaux de bois blanc, sans écorce, longs de cinq à 6 pieds, séchés au four, fendus par le haut et enflammés pour la procession

Nos ancêtres les Drouais étaient-ils sportifs? Les Drouais s’adonnaient à des jeux d’adresse et en particulier le «tir à l’oiseau ». Ce défi d’adresse faisait l’objet de tout un cérémonial. Sur des bottes de pailles ou au bout d'une perche, on juchait un oiseau de bois peint de couleurs vives (souvent un coq) que l’on appelait le papeguay. Ce nom proviendrait du flamand papegen ou de l’allemand Papagey, «perroquet». Par extension Papageno est le nom de l’oiseleur de la flûte enchantée de Mozart).
Les candidats au titre de «roi de l’oiseau» devaient tenter d’abattre avec un arc ou à l’arbalète en une seule flèche, l’oiseau de carton ou de bois peint. Cette compétition se faisait à la St Sébastien, patron des archers, le 12 mai de chaque année. Le gagnant, couronné «roi du papeguay» bénéficiait de l'honneur et de la renommée mais aussi de privilèges fiscaux.

 

LES FÊTES DU DEBUT DU VINGTIEME SIECLE A DREUX:

 

Les comices agricoles avec désignation de la rosière de Dreux. (ma grand-mère rosière de 1901)

 

 

 

LA FÊTE DES INAUGURATIONS (1911)

- Inauguration de la salle des fêtes-théâtre et première pierre de l'hôpital

LE 14 JUILLET -Place Métezeau

Vous remarquerez que le départ de Ballon était une constante dans les fêtes drouaises.

Je me souviens aussi d'un départ raté (trop de vent) d'un ballon place de Verdun lors d'une fête de la commune libre des Rochelles.

Le maire de la commune libre Palicot et la reine des Rochelles (vers 1956);  

UNE CAVALCADE EN 1906.

 

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE POINCARE A DREUX

-26 Octobre 1913 (un dimanche comme en 2008) la ville de Dreux s’est faite belle, elle reçoit le Président de la République.

-Une matinée au rythme d’enfer :

-Neuf heures : Raymond Poincaré, Président de la République arrive à la gare venant de Paris.
Nommé seulement depuis Janvier dernier il est accompagné par le Président de la Chambre Paul DESCHANEL député d’Eure et Loir et par plusieurs ministres et sénateurs..La délégation est accueillie par Maurice Viollette député maire de Dreux.Les fantassins du 101éme régiment de ligne basé à la caserne de Billy rendent les honneurs et la clique joue la Marseillaise.
 

 

-Neuf heures et demie : Le cortège se rend sous la pluie au nouvel hôpital rue st Denis qui remplace l’ancien Hôtel Dieu de la grande Rue. Inauguration effectuée au pas de course
-Dix heures : Le cortège remonte la route de Chartres pour voir un groupe de huit maisons ouvrières bâties par la Caisse d’épargne, réservées aux familles nombreuses, occupées par seize ménages et abritant une centaine d’enfants.
Onze heures: Visite du concours agricole. Un stand vante aux Drouais les charmes de la «Fée électricité». Présentation des fonctionnaires de l’arrondissement dans une salle des fêtes encore neuve (Inaugurée en 1910)
-Midi : Place Mésirard, sous une tente qui menace de s’envoler à tout moment sous de fortes rafales de vent, a lieu un banquet de 1200 convives.
-Quatorze heures : Départ du Président en train pour Chartres

Je pourrai continuer de raconter les fêtes drouaises (Fêtes du Cercles laïque avec défilé en ville, du patronages st Jean, les fêtes de la jeunesse au stade, les funérailles du maire Maurice Viollette, les mariages princiers à la Chapelle Royale, l'inauguration du monument aux morts, les fêtes de la musique, le festival sous les charmes etc. etc ... (Je pourrai vous les présenter dans une autre note).

L'EXPOSITION "DREUX EN FETES" EST VISIBLE AU MUSEE DES ARTS ET D'HISTOIRE DE DREUX JUSQU'AU

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt