Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 12:00

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                              
AN PAR AN,
               Chronique d'une jeunesse drouaise
.

J'ai fait le pari de raconter une vie, annèe par année.
La chronique d'une vie drouaise, ou plutôt d'une jeunesse drouaise :
de 1946 à 1967. Chaque semaine, une année.....
J'y raconte mon enfance à Dreux, mais je m'attache surtout à décrire tout ce que j'ai pu observer dans la vie drouaise de l'époque...
Les personnes, les lieux, l'histoire et les petites histoires drouaises, des portraits, des atmosphéres, des anecdotes. , bref, tout ce qui fait le sel d'une vie et fournit la mémoire en souvenirs de toutes sortes..et que peut être certains Drouais reconnaîtront..

----------------------------------------------------------------------------

 1 9 4 6  

 

DREUX. 22 Juillet.
Il est 18 heures trente ce lundi soir.  Je nais.

 

Deux ou trois milles bébés français en ont fait autant aujourd’hui. Parmi eux beaucoup de futurs inconnus célèbres, dont une petite Mireille (Mathieu) et un petit Paul Lou (Sulitzer).

 

Je braille tellement que j’en effraie ce brave docteur Gauthier qui accouche maman….

 

Dans quelques décennies, de doctes sociologues me nommeront moi et mes congénères : « les enfants du Baby Boum »

Mais pour l’instant, les adultes qui s’activent autour de moi  me qualifieraient plutôt comme le fruit d’un « retour de prisonnier. ».

En effet, mon papa et ma maman se sont mariés il y a bien longtemps, en 1930. Ils ont voulu faire d’abord le nid avant l’oisillon. Mon papa, le menuisier a construit avec le papa de maman, le maçon, une belle maison en 1936 pour que je puisse arriver.

 

Mais il y a eu la guerre. Papa est parti en septembre 1939. Il n’est revenu qu’en mai 1945, après avoir séjourné cinq ans dans un stalag berlinois, comme prisonnier de guerre. Une des  nièces de maman, Colette 5 ans,  a dit pendant cette longue absence : « Tata, tu pourrais commander un petit cousin, il sera grand quand tonton va revenir !»

 

Maman n’a pas tenu compte de ce sage conseil….

Quand papa est revenu, pas de bébé. Ce qui n’était pas le cas pour certains de ses camarades qui ont retrouvé leur femme entourée d' un ou plusieurs jeunes enfants ayant parfois un fort accent d’outre-Rhin…

 

Il  y avait  urgence pour faire un bébé. Papa et Maman ne sont plus tout jeunes. Comme Papa est revenu très maigre de captivité et craignant qu’il soit malade, maman lui a fait passer un examen médical, radio pulmonaire, et tout, avant de me fabriquer. Il faut dire aussi que je nais 4 jours après le quarantième anniversaire de maman. Je suis son premier et  probablement son dernier bébé. D’après le docteur Gauthier, elle m’a fabriqué en n’oubliant rien. Je suis en parfait état de marche (et de voix).

 

Je suis venu un peu en avance sur la date prévue. Maman travaillait encore hier, et ce matin elle a été sur le marché…Car aujourd’hui, c’est jour de marché comme tous les lundi à Dreux. 
 

Il n’y a pas de téléphone, pas de voiture. C’est un petit voisin de 14 ans qui a couru, à pieds, avertir le Docteur et ramener mon papa de l’atelier où il travaille.

Peu de naissances se font à la maternité. Je nais à la maison dans le lit familial. Maman a un peu souffert même si cela a été très vite, tant j’étais impatient de sortir et de tenter l’aventure de la vie.

Ma grand-mère, toujours traumatisée d’avoir eu beaucoup de frères et sœurs aurait dit à ma maman : « Pense à ta grand-mère, elle a accouché vingt et une fois, pense au mal qu’elle a du avoir ». Rassurant, n’est-ce pas pour ma Maman… ?..

 

Il faut dire que mon arrière grand-mère a eu 21 enfants (dont 17 ont vécu). Si le prix Cognac-Jay qui récompense depuis 1920 les familles nombreuses avait existé à son époque (entre 1875 et 1895), elle l’aurait certainement obtenu.

Mon grand père, agriculteur allait tous les lundi matin à Dreux, distant de 5 Km de son petit village de Ouerre.

Il s’y rendait avec son petit cheval blanc pour vendre les produits de la ferme sur le marché. A midi il déjeunait à l’auberge du grand cerf et buvait beaucoup de cidre et de vin. Le petit cheval ramenait son maître dans un état incertain. Et au retour, il faisait les bébés. Tout cela aux dires de ma grand-mère qui reprochera toute sa vie à son papa d’avoir fait autant de bébés à sa maman…..

 

Mon papa est très content de mon arrivée, mais pour une autre raison il est très embêté : A la place de sa belle maison, il n’y a plus qu’un grand trou….

Peu après le débarquement de  1944, le 11 juin,  un aviateur américain bigleux  visant l’usine qui travaillait pour les Boches a fait tomber ses bombes un kilomètre plus loin, c'est-à-dire sur le beau nid qui m’était destiné. Maman et sa maman s’étaient blotties à la cave et sont restées emmurées toute une matinée, avant d’être secourues saines et sauves. Heureusement car je ne serais pas là aujourd’hui.

 

C’est pourquoi je ne nais pas dans la maison familiale mais dans un tout petit deux pièces, dans la même rue à quelques centaines de mètres. Il y a là mon Papa, ma Maman et sa maman et moi maintenant qui prend déjà beaucoup de place, ne serait-ce qu’en volume sonore.

Maman est très superstitieuse. Ne voulant pas heurter le sort avant mon arrivée, elle n’a rien préparé, ni petit lit, ni lange, rien….C’est pourquoi cette première nuit je la passe bien au chaud dans les bras de maman dans son lit. Papa, lui, dort par terre sur la descente de nuit. Il ira acheter tout le nécessaire pour mon petit confort dés demain matin.

 

Je représente la quatrième génération de la lignée à naître dans cette petite ville de Dreux. Une petite ville sans histoire, avec à peine 14 000 Drouais et le même Maire depuis 1902, le radical Maurice Viollette. C’est une ville encore très agricole, malgré quelques petites usines.

 

Je ne connaîtrai pas mes grands-pères. La guerre de 14-18 est passée par là…

-Le papa de mon papa a été déchiqueté par un obus devant le Fort de Douaumont, lors de  la première offensive allemande à Verdun, le 26 février 1916, jour de ses quarante ans.

-Le papa de ma maman a fait toute la guerre, quatre fois blessé et gazé, quatre citations, des médailles... Bref un héros, que les suites de la guerre, la crise de 29 et peut être aussi le désespoir par l’alcoolisme ont fait mourir prématurément en 1938.

 

Mon arrière grand-père a fait la guerre de 1870, mes deux grands pères ont participé à la grande guerre, dont un y a été tué, et mon Papa a connu la captivité à Berlin.

J’espère que je ne serai jamais le quatrième du nom à se battre avec les Allemands et que même, j’en serai ami…Faire la guerre et y être tué n’est pas du tout ma raison de vivre au jour de ma naissance.
Et la vie je l’aborde bras grands ouverts…….


A SUIVRE - Jeudi prochain. 1947. 
  

Repost 0
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 10:00
Dreux samedi 28 mars 2009.
Vente exceptionnelle à l'Hôtel des Ventes de DREUX :

Parmi une centaine d'objets d'art mis aux enchères,
 une pièce rare :
Un dessin crayons de couleur et encre de chine sur papier
daté 24 06.156, Numéroté VIII
Dédicacé "Pour Pierre DAIX et pour anne"
signé en haut à gauche : PICASSO.











Un portrait de PICASSO , pointe séche gravée de Paul LEMAGNY (1956.  




1-AMBIANCE: 






Maître J.C GRANGER  à l'oeuvre. 



 
2-VENTE DU DESSIN DE PICCASSO


Prés de quatre minutes d'enchères.



Maitre J.C GRANGER aduge...
(A voir pour connaître le montant de la dernière enchère. )



En dehors de l'effervescence autour du "PICASSO", calme plat, peu d'enchères pour les autres objets mis en vente...
Pourtant de belles choses.... (Comme par exemple trois tableaux de BELLANGER, peintre Drouais dont je vous entretiendrai dans une note future).
Maître GRANGER a du retirer bon nombre d'oeuvres ne trouvant pas preneur au-dessus du prix de réserve...
Elle seront présentées plus tard lors d'une vente "normale".....

Je vous rappelle le site internet  de M° J.C. GRANGER. :
http://www.interencheres.com/ventes_aux_encheres/etude.php?clef_etude=28002

Repost 0
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 09:45
DREUX 27 Mars 2009.


De nombreux preux chevaliers et gentes dames ont envahi le centre de Dreux pacifiquement en  lançant des confettis et en ayant la ferme intention de brûler Bonhomme Carnaval.
 






Deux vidéos pour l'ambiance.......





Bonhomme CARNAVAL 2009  est mort... A l'année prochaine..... 
Repost 0
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 09:40

Depuis le 20 Février l'Hôtel de Montulé est ouvert, voué à l'art et la création...



 Première exposition  ( qui a eu lieu du 20 fév au 20 Mars). : 
-Bernard BLAISE, sculpture
-Jean-Claude LETHIAIS, peinture.



Repost 0
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 12:00

medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpgCette semaine paraît dans le 
"DROUAIS MAGAZINE"'
une dixhuitième Durocasserie : 

.

.

LA PERLE ET L’ETOILE.

Au siècle dernier, à Dreux  ont fonctionné peu de temps les usines de deux  marques de voitures automobiles, dont une fut très célèbre à son époque.

.


1-« LA PERLE ».

Autour des années 1920, beaucoup de petits constructeurs se lancèrent dans l’aventure des «cycles car» et des «voiturettes ». A Dreux, ce fut André Ravalée, héritier de l usine de chaussures STARR. Signalons que Dreux abritait alors une industrie importante de la chaussure. Mais André RAVALLEE était plus intéressé par la construction de voitures que de la confection de chaussons .Il s’allia avec les frères LEFEVRE déjà connus dans le milieu automobile comme constructeurs.

L’usine de chaussures, rue Ernest Renan se transforma en atelier de fabrication artisanale de voitures. A peine 400 Voitures «La Perle» furent construites de 1923 à 1928. L’une d’elles remporta en 1924 l’épreuve «Paris-les Pyrénées –Paris». Mais, par une mauvaise gestion l’entreprise fit faillite en ruinant la famille RAVALEE.

Il ne resterait dans le monde que trois exemplaires de voitures «La Perle»: aux USA, en Australie et à Nice.

 

medium_AUTO_LA_PERLE.jpg

 



2 -   L'ETOILE   :
«FACEL VEGA»

medium_LogoFacel.2.jpg

En 1939 fut créé FACEL, «Forges et Ateliers de Construction d’Eure et Loir» par Jean DANINOS medium_j-daninos1.2.jpg(1906-2001) qui avait débuté en 1928 chez Citroën en participant à la conception de la fameuse «Traction».
L’activité de FACEL à ses débuts était celle d’un sous-traitant pour l’aéronautique et l’automobile. Après la guerre, dans son usine de Dreux, FACEL orienta ses activités vers l’industrie automobile. FACEL après la disparition de TALBOT, DELAYAIE, BUGATTI,  devint en 1955 le seul constructeur français d’automobiles de luxe.
medium_Daninos.2.jpg
 Jean DANINOS se mit alors à la recherche d'un nom de prestige pour sa marque. Il se tourna vers son frère, l'écrivain Pierre DANINOS, qui eut l'idée de « VEGA », nom d’une des étoiles les plus brillantes au firmament.
 

.

En 1954, apparaissait une nouvelle «star» dans le ciel des automobiles de haut de gamme, la «FACEL-VEGA». Cette aventure allait durer jusqu'en 1964. Dix années durant lesquelles furent assemblées à Dreux, les plus belles voitures de France de l'après guerre (Une par jour) L’'accident qui tua en 1960 ALBERT CAMUS, passager d'une Facel Vega FV3B fit douter de la fiabilité de ces voitures. Elles étaient pourtant considérées à l'époque par les spécialistes comme ayant une tenue de route très sûre, mais la puissance du moteur et la vitesse (240 Km/h), pouvaient naturellement mener à des surestimations des capacités du conducteur comme avec n'importe quelle voiture de sport actuelle.

medium_hk500xi2.2.jpg
medium_facelliapo7.jpg
medium_hk2th9.jpg
medium_FACEL_rouge_1.jpg
medium_Facel-Vega_FV3_HD_noire.jpg

 

Je me souviens des lourds camions sortant de l’usine de la rue des Gaults transportant des FACEL-VEGA rutilantes. Des étoiles brillaient alors dans les yeux des  Drouais trop fauchés pour se payer un tel luxe.

Les voitures «FACEL-VEGA» ont encore beaucoup d’admirateurs dans le monde, vu le nombre important de sites qui leurs sont dédiés sur la toile.

 

 

Pour revoir les articles que j'ai déjà consacré aux voitures FACEL-VEGA, aller sur les pages suivantes :

http://lesdurocasseriesdepierlouim.blog50.com/tag/Facel+Vega

 

http://lesdurocasseriesdepierlouim.blog50.com/tag/Facel-Vega

 

 

Chaque premier dimanche du mois, vous pouvez admirer une FACEL-VEGA (entre autres merveilles) au RETRO-MOBILE-CLUB-DROUAIS.

 

 

 

D'autre part je vous signale une trés interessante manifestation organisée par

l'AMICALE FACEL VEGA, le dimanche 17 MAI 2009 à LURAY .

Y seront réuni des anciens ouvriers de l'usine drouaise (ils seraient encore 130 à ce jours)

des possesseurs de Facel et bien sûr, plusieurs de ces prestigieuses voitures.

medium_Img_7099_1_.3.jpg 




Je vous rappelle que vous pouvez relire les premières "Durocasseries" parues dans le Drouais Magazines en cliquant sur les lignes de la rubrique (à droite ) "PARU DANS LE DROUAIS MAG". 

Repost 0
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 12:22
En attendant l'ouverture officielle du Blog.
un petit diaporama :


Repost 0
Published by pierlouim - dans -PIETON DE DREUX.
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 12:22

Chaque quinzaine paraît dans le journal gratuit local
"DROUAIS MAGAZINE",
 une chronique
"LES DUROCASSERIES DE PIERLOUIM."

Ces chroniques mettent en lumière un fait historique drouais avec quelques anecdotes le reliant au présent....
Les articles "papiers" paraissent aussi tous les deux samedi dans  le Blog DREUX PAR PIERLOUIM...

Donc cette semaine, je vous présente :
La dernière Durocasserie parue (La 17ème)

SI VOULEZ LIRE LES PREMIERES "DUROCASSERIES DE PIERLOUIM"
VOUS LES TROUVEREZ DANS LA CASE (à droite) :
"PARU DANS LE DROUAIS MAG." 

Repost 0
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 12:15
medium_1-durocasseries_pierlouim.4.jpgCette semaine paraît dans le 
"DROUAIS MAGAZINE"'
une dix septième Durocasserie : 

.

.

SI LES RUES DROUAISES NOUS ETAIENT CONTEES.
-
3- NOUVEAUTES ET CURIOSITES. 

VICTOR ET ADELE : Au 16 de la rue Godeau, une plaque rappelle que le 3Juillet 1821 Victor Hugo âgé de 19 ans  vint à ied de Paris pour retrouver celle qui devait devenir sa femme et que ses parents refusaient alors au jeune poète. Dreux ne pouvait qu’immortaliser cette aventure pédestre hugolienne.

medium_medium_Victor_hugo-plaque_2.2.jpg


Récemment, non loin de l’école maternelle qui porte le nom du grand homme, une rue Victor Hugo fût ouverte ainsi qu’un quai. Adèle Foucher sur la Blaise.
Au lieu de séparer ainsi les époux Hugo, n’aurait-il pas été judicieux de donner le nom de Victor et Adèle, à l’endroit de la maison de rencontre, c'est-à-dire rue Godeau. Je suis persuadé que l’évêque de Vence aurait été enchanté de céder aux amoureux  un bout de la rue qui porte son nom.

Passage Jean LELIEVRE: L’éminent  historien Drouais décédé il y a quelques mois aurait mérité mieux qu’un simple passage. La place du musée pourrait s’appeler place Jean LELIEVRE..

medium_passage_jean_lelièvre.jpg

FACEL VEGA : La rue de l’auto :
 FACEL, "Forges et ateliers de Construction d'Eure et Loir"et VEGA comme l'étoile la plus brillante.
Les dernières voitures de grand luxe françaises furent fabriquées de 1954 à 1964 en grande partie à Dreux.
3000 mille véhicules construits en dix ans (un par jour.).

medium_facel_ruersdsc00625pb8.2.jpg

Je me souviens des lourds camions portant deux ou trois "Facel-Vega" sortant de l’usine située rue des Gaults.

.

Ne pas confondre LABICHE et de La BICHE.
Un jour les pompiers mal informés par téléphone se seraient trompés de rue et arrivés rue de La Biche alors que cela brûlait rue Emile Labiche. Il faut  bien préciser le nom de la rue en cas d’urgence.
 J’ai longtemps cru que ce Labiche était l’auteur de la Cagnotte et d’embrassons nous Follevile ! Je me trompais de prénom. Il ne s’agit pas d’Eugène mais d’Emile Labiche préfet puis sénateur et conseiller général d’Eure et Loir à la fin du XIXème siècle.
Quant à la rue de La Biche, une de ces mignonnes bestioles venait-elle folâtrer dans les vignes qui se trouvaient à cet endroit avant 1850?

.

Rue des soupirs : Comme pour le pont des soupirs à Venise, ne nous méprenons pas. Cet endroit récoltait les soupirs des pendus, car là  s’y trouvait le gibet Drouais.

medium_payant_IMG_8831.2.jpg

 Actuellement, cette rue débouche sur les locaux de la police municipale. Un hasard ?

.

Rues sans numéro : La sente le long de la Blaise au nom de l’évêque de Rodez Jean MENARD né à Dreux ne possède pas de numéro. La Rue Jean Cauchon non plus.

medium_Allée_jean_Ménard..jpg

.

La présence dans le quartier des Bâtes de rues portant le nom de cours d’eau européens m’intriguait. Je me suis vite aperçu que ces fleuves et rivières traversent les  villes jumelles de Dreux qui possèdent aussi leur rue.

-La Spree pour Bautzen, (Allemagne ex de l'Est)
-La Fulda pour Melsungen,(Allemagne ex de l'Ouest)

-Le Tibre pour Todi, (IOtalie). 
et enfin l’Avon pour Evesham.5Angleterre).

 Malheureusement, pas de rivière pour Koudougou.(Bukina fasso)..

Je remercie mes fidèles lecteurs et lectrices qui ont pu éclairer ma lanterne au sujet de la rue du curé de Moineville (Actuelle Av J Moulin).

Il me paraît nécessaire que l’indispensable livre de Charles MAILLIER terminé par Jean LELIEVRE en 1980
«LES RUES DE DREUX" soit  mis à jour et réédité par les historiens Drouais actuels.

Repost 0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 15:55

.
Ce blog DREUX PAR PIERLOUIM est le petit frère des DUROCASSERIES DE PIERLOUIM :

http://lesdurocasseriesdepierlouim.blog50.com/

Il sera entièrement consacré à DREUX

Trois fois par semaine :

-Le Mardi : LE PIETON DE DREUX. et ou Actualité drouaise.

-Le Jeudi
: LE FEUILLETON. et ou Dreux-jeux.

-Le Samedi
: LES DUROCASSERIES DE PIERLOUIM-
et ou Dreux d'avant et de maintenant.

-Selon urgence : Dreux news. Potins Drouais.
Les humeurs de Pierlouim.






Démérage souhaité semaine prochaine.........




Si Dreux le veut........

 
Repost 0
Published by pierlouim - dans -VIE DU BLOG
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 07:10


D R E U X    P A R   P I E R L O U I M

 

SOMMAIRE - NOTES PARUES
 

 

A PARAITRE PROCHAINEMENT SUR LE BLOG.

Repost 0
Published by pierlouim - dans -VIE DU BLOG
commenter cet article

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt