Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 07:00

Le tableau "Etude de Glycines" de Claude Monet prêté depuis plusieurs mois au Grand Palais à Paris pour la rétrospective sur Claude MONET est revenu s'accrocher sur les cintres du Musée Marcel DESSAL de DREUX.

musee retour des glycines au musee 2 tableau

Plus de 900 000 visiteurs au coude à coude, en piétinant dans un seul sens, sont passé devant ce tableau en ayant peu le temps de l'admirer.

musee retour des glycines au musee 1

 -Enfin seul ! Soupire le tableau de retour au Musée DESSAL .

Enfin seul avec ses admirateurs drouais qui peuvent  sans bousculade rester devant lui le temps qu’ils veulent, assis sur le banc sous le regard distrait de Claude MONET. 

Bon retour à la maison, chères Glycines devenues Drouaises d'honneur.  

Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 07:00

Maison Godeau-Académie FrançaiseAffiche 017

La ville de Dreux vient de signer un partenariat avec l’illustre Académie Française du Quai Conti parisien.

Une exposition permanente va se tenir dorénavant à la Maison Godeau. Exposition consacrée à l’histoire et aux travaux de l’Académie Française, garante de l’immortalité de notre langue française. Des animations des expositions et conférences devraient permettre aux Drouais une approche privilégiée de l’Institut de France garante du dictionnaire des mots français.  

Cette (future) exposition fut inaugurée en grande pompe le samedi 12 Février  dernier à la maison Godeau en présence du Maire, du Sous-Préfet et de Monsieur Pierre NORA Académicien français, qui n’avait pas pour l’occasion revêtu son habit «vert». 

 

Maison Godeau-Académie Française inauguration 005

Maison Godeau-Académie Française ruban008

Maison Godeau-Académie Française le rôle 016

Pierre NORA historien dont le nom est associé à la «Nouvelle histoire» représentait Madame Hélène CARRERE d’ENCAUSSE, la secrétaire perpétuelle qui, retenue par ses nombreuses obligations n’a pu se rendre à Dreux.

Pierre NORA lors de son  discours  a avoué qu’il ignorait, comme de nombreux Drouais, l’existence d’Antoine GODEAU.

 Ce natif de Dreux (en1605), cousin et ami de Conrart  fréquenta le salon de Madame de Scudéry et l’Hôtel de Rambouillet où il est affublé du sobriquet « le Nain de Julie». Petit et laid, il doit son succès à son esprit inventif et joyeux. Il devient l'un des créateurs en 1635, sous la volonté de Richelieu de l’Académie Française dont il conçut les statuts, toujours en vigueur de nos jours.  Il fut un des premiers «immortels» en occupant un des quarante fauteuils, le numéro 6.

Ordonné prêtre à Paris le 7 Mai 1636, Richelieu lui octroie le 15 mai l’évêché de Grasse où il s'installe le 25 mars 1637. Il devient membre de la Compagnie du Saint Sacrement  en  1639 et crée à Grasse en1640 un Mont de Piété pour venir en aide aux plus démunis. Il devient évêque en 1638 de Vence où il meurt en 1672;

Maison Godeau-Académie Française godeau 041

Antoine Godeau. (On peut voir au musée Marcel DESSAL un tableau du XIX° siècle montrant Antoine Godeau lisant une de ses œuvres à l’Hötel de Rambouillet ». Une rue, une école primaire et une « maison » portent son nom à Dreux, ainsi qu’une place à Vence.  Maison Godeau-Académie Française josette martine 011

Les discours: 

Maison Godeau-Académie Française discours maire 013

Maison Godeau-Académie Françaisediscours 036

 Les inititiateurs du projets : Fabienne ROMEZIN Maire Proximum Dreux Centre et Olivier VAN DER WOERD entourant Pierre NORA.  

Maison Godeau-Académie Française trio romezin rolin ovw

 Je regrette qu’il n’y ait pas eu dans l’assistance d’enfants des écoles (Ceux de l’école Godeau par exemple) ou de lycéens à qui est pourtant dédiée cette collaboration Dreux Académie. Je ne parle même pas de l’absence récurrente des «quartiers» à ce genre de manifestation. Comme d’habitude, une réunion cocktail pour le seul satisfecit du minuscule microcosme drouais.

Bon, ne soyons pas grincheux; cette exposition permanente devrait prendre peu à peu son envol et permettre aux Drouais jeunes, vieux, de toutes origines de faire connaissance avec les travaux de l’Académie qui n’est pas si poussiéreuse que cela, et surtout d’apprécier les beautés de notre langue française.  

Repost 0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 07:00

Du 4 Février au 11mars 2011 le musée Marcel DESSAL  présente ses trésors archéologiques.

musee trésors archéologiques fibules

En 1973 place d Evesham près de l’actuel commissariat de police a été découvert le « trésor » de Dreux , 2583 pièces en argent du III° siècle après J.C. Certaines de ces pièces sont exposées. D’autres monnaies toute trouvées à Dreux dont un statère durocasse en or.

musee trésors archéologiques potain drouais or

Nos ancêtres gaulois durocasses faisaient bien partie comme le disait l’auguste César de la «Gaule Chevelue»

-Vitrine aux bijoux :

musee trésors archéologiques vitrine 1

Différents objets trouvés dans les tombes mérovingiennes (VII°-VIII siècle, soit entre Clovis et Charlemagne) de Fontaine sous Ouerre et des Bléras à Dreux.

Colliers, fibule s(agrafes de vêtements) boucle et parure de ceinture

musee trésors archéologiques collier 008musee trésors archéologiques ceinture boucle 022musee trésors archéologiques parure ceinturemusee trésors archéologiques ceinure bouclemusee trésors archéologiques ceinture elementmusee trésors archéologiquesverre 036musee trésors archéologiques fibule oiseaux

-Vitrine aux armes. La fameuse « francisque »

musee trésors archéologiques francisques 011

musee trésors archéologiques francisque 025

 

-Objets trouvés dans les fouilles du château de la Robertière en forêt de Dreux (XIV Siècle ce qui correspond à la guerre dite de « cent ans).

musee trésors archéologiques robertière - 1

musee trésors archéologiques robertière -vase-XIV°--

 

A découvrir au Musée Marcel DESSAL jusqu’au 11 Mars 2011

Repost 0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 07:05

simplet

Vers 1960 dans l' "Action Républicaine"je lisais des petites chroniques humoristiques sur la vie quotidienne à Dreux.Ces petits billets signés "SIMPLET", un râleur impénitent, se terminaient souvent par une supplique à un mystérieux ami QUI DE DROIT. Permettez-moi, de temps en temps de faire mon SIMPLET en vous envoyant ces petits billets d'humeur et en invoquant notre ami QUI DE DROIT.  En faisant attention à ne pas trop écouter le faux ami ASQUONMADIT. 

 ==============================================================================================

mire.jpgFin Octobre dernier quand la TNT est devenue obligatoire pour les postes de télévision de Dreux je me suis précipité dans une grande surface pour remplacer mes deux télés analphabétes en langage TNT.  J'ai acheté deux postes dits capables de lire la TNT sans décoder, deux postes d'origine japonaise mais de marques différentes.

 Le petit Sony s'est bien adapté à la TNT drouaise. Quant au second poste de télé, le grand T.. a fait une crise d'allergie. Il recevait bien les chaines " privées"  (la une, la six, la huit etc)  mais avait le hoquet  avec les chaines publiques (la 2,3, 5,13 et 19)

 Privé de Champs Elysée, de Grand cabaret, de Thalassa et bien d'autres émissions du service public, j'ai contacté la grande surface pour me faire entendre que mon antenne devait être grippée. Après changement de l'antenne, le grand T fait toujours de l'allergie anti publique. J'ai écrit à la marque en question qui m'a objecté une mauvaise réception drouaise et m' a débouté de ma demande de réparation.

Pour vérifier cette affirmation, j'ai émigré le grand T..  dans mon appart parisien. Et là miracle, la guérison est advenue,  je peux enfin revoir la belle Elise Lucet (J'suis fan) l'éternel Michel Drucker ainsi que le saltimbanque Patrick Sébastien. Le grand T..est devenu tolérant et accepte enfin le service public...

Je conseille donc aux Drouais qui sont victimes de ce problème (il paraît que je ne suis pas le seul à Dreux à avoir un grand T.. allergique) de déménager pour la région parisienne ou éviter la marque de mon grand T..

Ami QUIDEDROIT faites quelque chose pour que ces pauvres naufragés des chaines TNT puissent recevoir les chaînes publiques à Dreux.

Repost 0
Published by pierlouim - dans -BILLETS DE SIMPLET.
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 07:00


Paraîssait dans le "DrouaisMagazine" de la semaine dernière , 
le vingt neuvième numéro de  la Chronique: "Dreux pris dans la toile."
 
 

=============================================================================================== 

  L’AVERN

Association-Vie-Environnement-Respect-Nature

 AVERN

 Créée à Vernouillet en 2001 l’AVERN tient son nom de «Vern » mot celtique qui signifie « aulne » d’où viendrait le nom de Vernouillet, un lieu planté d’aulnes.

Animée par des bénévoles passionnés, l’association milite pour un meilleur environnement.

L’AVERN, agréée « Protection de l’environnement »  auprès de soixante quinze communes de la région drouaise s’est imposée au fil des années comme l’un des partenaires indispensables pour qui s’intéresse à l’écologie.

Face à l’urgence écologique mondiale, l’Avern agit localement dans le Drouais en faveur d’un «monde durable» par des manifestations nombreuses sur des thèmes variés : l’eau, le compostage individuel, la protection de la biodiversité, le respect des animaux,  la promotion de l’agriculture biologique et des énergies renouvelables, la protection de la santé et du cadre de vie, etc.

Pour 2011 l’AVERN prévoit de nombreuses actions pour  occuper le terrain de la protection de l’environnement: Outre La projection du film « Severn » qui a eu lieu le 5 Janvier l’AVERN proposera cette année:

-De nombreux colloques et conférences.

-Des sorties nature et ateliers jardins.

-La participation à plusieurs expositions et salons : Entre autres: Salon « Vivre et habiter écologique ». Les journées de l’environnement de Saint Lubin, Maintenon et à Vernouillet avec son salon équitable, etc.

-Des actions en direction des lycées de Dreux et autres écoles du pays drouais ou tout organisme tourné vers l’éducation des jeunes comme le Mille club de Vernouillet.

- Des actions citoyennes pour protéger l’environnement proche de chez nous.

 Lors de sa conférence du 22 novembre dernier devant un auditoire très nombreux au Lycée Rotrou, Jean Marie PELT invité par l’AVERN a prononcé cette phrase à méditer : « Le monde à venir sera plus écologique ou complètement chaotique ».  

  L’association AVERN a ouvert depuis Août dernier un site Web  fort intéressant qui relate ses  nombreuses activités et invite ses visiteurs à s’investir dans la protection de l’environnement :

www.avern.fr/

N’hésitez pas chers amis Drouais à me proposer les sites de notre région que je pourrais oublier.  A bientôt sur la toile. Pierlouim.

Repost 0
Published by pierlouim - dans -DREUX DANS LA TOILE
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 07:00

      Paraît cette semaine  dans le 
"DROUAIS MAGAZINE"'
la soixantième DUROCASSERIE
   
 

============================================================================================== 

LIEUX D’HISTOIRE DROUAISE.

DE LA PORTE CHARTRAINE A LA PORTE NEUVE (1)

 

Venant de la rue Saint Martin en quittant les anciens faubourgs nous allons entrer dans la «vieille ville» de Dreux.

Place des fusillés, ancienne place st Martin.

Une Stèle à l’entrée du quai aux arbres rappelle le sacrifice de six Drouais martyrs de la résistance pendant l’occupation allemande de 1939/45.

Au moyen âge cette place était un espace coincé entre deux portes et deux fossés, pièces maîtresses des fortifications de Dreux. Les deux fossés ont été remplis d’eau par détournement de la Blaise après le siège d’Henri IV en 1591. Ils subsistent encore: le bras de l’Ecluse est découvert et le bras des teinturiers coule sous le quai aux arbres. Cet ensemble constituait l’entrée principale fortifiée de la ville. Plusieurs chemins y convergeaient venant de Nogent le Roi par Saint Denis, de Chartres par Saint Martin, Senonches et Brezolles par la rue des embûches. Deux ponts levis successifs permettaient aux attelages de passer sous la porte Saint Denis puis sous la Porte Chartraine. Cet espace, nommé place de la Poissonnerie, entre les deux portes fortifiées recevait les «estaux» des poissons de mer, ceux des poissons d’eau douce étant installés sous la halle de la Grande Rue. Les fortifications de la ville devenues inutiles et non entretenues se sont peu à peu transformées en ruines tombant dans les bras de la Blaise. La porte St Denis fut détruite en 1771. De la Porte Chartraine il ne reste qu’une petite partie: la tour Hennequin, qui fut probablement au XIV° siècle une prison et maintenant le restaurant crêperie «la tourelle».

la-porte-chartraine-en-1850.jpg

Dessin de 1850 dans lequel on voit la deuxième tour peu avant sa destruction

Passons le pont et entrons dans la vieille ville.

Nous nous trouvons dans l’axe principal de la vieille ville : Porte Chartraine, Saint Pierre, Sénarmont jusqu’à la porte «Neuve». Un autre axe traverse la ville, celui de la « route de Paris à Brest» de la Porte Parisis à la porte d’Orisson (Bois sabot). Ces deux axes correspondent aux quatres portes de la ville fortifiée et sont reliés par la Grande Rue. Le reste de la ville n’est constitué que de petites ruelles, impasses et cours insalubres. Les places Métezeau et Rotrou ne seront ouvertes qu’au XIX° siècle. L’axe de la route de Bretagne est surtout résidentiel, longeant les services du Comté (Bourg clos, Grenier à sel). La Grande Rue participe en grande partie à la vie communale: Le Beffroi (Hôtel de ville), l’Hôtel Dieu (hôpital) les halles aux blés, aux draps voire aussi le gibet. L’axe de la Porte Chartraine à la Porte neuve est surtout consacré aux commerces, à l’artisanat et au religieux (Eglise et cimetière).

Rue Porte Chartraine : Le Syndicat d’initiative de Dreux et du Pays Drouais  y fut installé  de 1962 à 2001.

La rue des Changes : Actuellement une ruelle entre le Beffroi et l’angle de la rue Porte Chartraine où se faisait le change des monnaies. Les Comtes de Dreux purent battre monnaie jusqu’au règne de Charles V (XIV° siècle). La rue des changes faisait un arc de cercles autour de ce qui n’était pas encore la place Métezeau jusqu’au cimetière près de l’église Saint Pierre.

Le Beffroi : Construit entre 1512 et 1537, il symbolisait l’indépendance de la ville face au pouvoir royal (Le château et son Comte) et au pouvoir religieux (La Collégiale St Etienne et ses chanoines).

Dans 15 jours nous continuerons par la rue St Pierre et de Sénarmont.

A bientôt, si Dreux le veut bien.  

Repost 0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 07:00
victor-hugo-par-ad-le.jpg
VICTOR HUGO A LA RECHERCHE D'ADELE A DREUX .

Etant un peu à court d'idée pour mon blog je vous propose d'écouter le texte que j'ai lu dernièrement au micro de Radio Grand Ciel. 

Il s'agit du texte (avec de nombreux écrits de la main de Victor Hugo) lu par nos amis du Cercle Laïque de Dreux lors des journées du patrimoine des 18 et 19 Septembre 2010 pendant la visite de la ville autour du thème "Victor Hugo à Dreux".  Texte que je reprends modestement ici :  (Victor à 19 ans dessiné par Adèle.)

Pour revoir ma note des journées du patrimoine, sur le blog :

http://dreux-par-pierlouim.over-blog.com/article-sur-les-pas-de-victor-hugo-a-dreux-57582553.html 

et pour lire le texte cliquer sur :

SUR LES PAS DE VICTOR HUGO A DREUX.

Repost 0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 07:00

simplet

Vers 1960 dans l' "Action Républicaine"je lisais des petites chroniques humoristiques sur la vie quotidienne à Dreux.Ces petits billets signés "SIMPLET", un râleur impénitent, se terminaient souvent par une supplique à un mystérieux ami QUI DE DROIT. Permettez-moi, de temps en temps de faire mon SIMPLET en vous envoyant ces petits billets d'humeur et en invoquant notre ami QUI DE DROIT.  En faisant attention à ne pas trop écouter le faux ami ASQUONMADIT.   

 ==============================================================================================

 POLE GARE :

 EXIT LA CRECHE, BONJOUR UN CENTRE COMMERCIAL.  

En visitant l'expo "Pole Gare" à la chapelle de l'Hôtel Dieu, j'ai ressenti  une grande angoisse en voici la cause :  Une projection dans le futur vue du Boulevard Louis TERRIER:

Hotel Dieu PoleGARE ST MARTIN

La crèche a disparu ainsi que la cour de l'école St Martin....

Comparons avec une photo actuelle:

Hotel Dieu PoleGARE ST MARTIN photo actuelleNotre ami  QUIDEDROIT affirme que ce bâtiment typique des années 1920 n'a aucun intérêt .. . Beaucoup de Drouais n'ont pas la même opinion.

Pourquoi pas, puisque les enfants du centre ville n'ont plus besoin de crèche, ne pas faire de ce beau bâtiment une annexe du Musée, un peu à l'étroit dans son ancienne chapelle.

Quant à faire un centre commercial, commençons d'abord par donner des successeurs aux feux "Eurodif"," Leader Price" "Diagonal" etc et j'en passe, avant de fabriquer artificiellement un centre commercial. D'où viendront les clients ? Des parisiens descendant à la gare de Dreux pour faire leurs courses ???.

Ami QUIDEDROIT soyez raisonnable.......

Repost 0
Published by pierlouim - dans -BILLETS DE SIMPLET.
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 07:00

     Paraît cette semaine  dans le 
"DROUAIS MAGAZINE"'
la cinquante neuvième DUROCASSERIE
   
 

============================================================================================== 

 

LIEUX DROUAIS: RUE SAINT MARTIN (3)

 De la Blaise à la Blaise.

Continuons de descendre la Rue St Martin vers le centre ville.

Nous traversons la Blaise. Le pont de pierre aurait été construit en 1756 aux frais du roi de l’époque, Louis le bien aimé (quinzième du nom)

L’école primaire Saint Martin: Ses bâtiments ont une valeur historique indéniable puisqu’ils proviennent d’un hôtel particulier que les Drouais appelaient la maison du gouverneur. Cette construction de style Louis XIII fut érigée probablement à la fin du XVI siècle. Une légende peu fondée raconte qu’Henry IV aurait couché dans cette demeure près des murs fortifiés de la ville, lors d’un siège qu’il mit devant Dreux en 1590 ou 1593. En fait, on ne sait pas quand et pour qui fut édifié cet hôtel, probablement pour un gouverneur de la ville. Cette charge étant devenue purement honorifique à la fin du XVII° siècle, le gouverneur résida alors au château de Fermaincourt.

L’hôtel de la rue St Martin fut ensuite attribué aux sous-intendants de Dreux, ayant pour principale fonction de percevoir l’impôt, particulier la taille. Puis, un ancien valet de Mme de Pompadour, la famille du docteur Guersant et la famille Desmousseaux habitèrent  cette vaste demeure. Le dernier des propriétaires «privé» fut Esprit Constant de Couasnon. A son décès en 1855, sa veuve légua l’immeuble à l’Institut des Frères des Ecoles chrétiennes pour en faire un pensionnat de jeunes garçons, le «Pensionnat St Pierre». En 1877 les vieux bâtiments furent détruits, et  remplacés par la construction de l’immeuble actuel.

17 Novembre 1870: Lors de la guerre franco prussienne, après de rudes combats, les  Mobiles français ne purent empêcher une armée de 5000 Allemands d’entrer dans Dreux par la rue St Martin.

Le frère directeur du Pensionnat St Pierre ouvrit une «ambulance» dans les locaux de l’école religieuse. Des Drouais courageux se rendirent sur le champ de bataille entre les Rochelles et Nuisement pour relever les blessés, les transporter et les soigner rue St Martin. Arrêtée par les Prussiens, Mme de Montgomméry à la tête des sauveteurs fut relâchée à condition de ne pas faire de différence entre Français et Allemands blessés. Ce fut les débuts de la croix rouge à Dreux.

1905: Après la séparation de l’Etat et de l’Eglise, le pensionnat fut transformé par la municipalité en une école primaire de filles. Le pensionnat st Pierre reprit ses activités dans un autre lieu en 1934 grâce en partie au legs de la veuve de l’ancien maire Louis Victor Dubois.

La rue Desmousseaux: Antoine Desmousseaux  né à Rouen en 1757 et mort à Dreux en 1830 fut préfet et baron du premier Empire. Son fils, Bernard Desmousseaux de Givré, (Vernouillet 1794 -Paris 1854) écrivain, ami de Chateaubriand fut nommé secrétaire d’ambassade à Londres puis à Rome. De 1837 à 1851. Desmousseaux devint député d’Eure et Loir et fut le principal artisan du passage du chemin de fer à Dreux.

Rue-st-Martin-Hotel-de-France.jpg

L’Hôtel de France: Cet Hôtel Restaurant fermé depuis quelques années et transformé en appartements fut le plus bel hôtel de Dreux. . Il eut malheureusement comme hôte indésirable pendant les heures sombres de Dreux la «Feld Gendarmerie» de l’occupant germanique.

 

Dans 15 jours nous continuerons notre la visite des lieux drouais en entrant en centre ville par la porte chartraine en traversant un autre bras de la Blaise.

A bientôt, si Dreux le veut bien

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 07:00

flora gallica logo

 Samedi 22 Janvier 2011 "Flora Gallica" tenait dans ses locaux de l'Ecomusée des Vignerons et Artisans Drouais comme chaque année son assemblée générale.

 Petit clin d'oeil ": la présence de Xavier LOISELEUR-DESLONGCHAMPS descendant direct du grand botaniste drouais auteur de l'imposant dictionnaire des plantes de France (1805-1819) en latin "Flora gallica" dont l'association drouaise a pris le nom. 

 

 

 

Flora Gallica-Assemblée Générale 2010 .présidence.

Le Président François FILLON a rappelé les principaux événements pour "Flora Gallica" en 2010.   D'abord en chiffres : 248 adhérents à jour de leurs cotisations. 3858 visiteurs dont 18 groupes(Contre 4118 en 2009 mais en 2006). Le nombre de visiteurs aurait certainement atteint voire dépassé les 4000 si une malencontreuse panne informatique n'avait privé pendant plusieurs jours l'association de téléphone et d'internet, ce qui a probablement nuit aux réservations. Cela c'est terminé par un changement d'opérateur et d'indemnités.

Flora Gallica-Assemblée Générale 2010 assistance

Flora gallica a participé a de nombreuses manifestations (Ivry la Bataille, St Lubin, St Germain sur Avre, fête des moissons à abondant etc.. sans compter à Dreux: Naturalies, Journées des associations, Nuit des Musées , Marché de Noël. etc..sans oublier la participation du jardin médiéval aux Journées des Jardins en juin.

Flora Gallica a aussi reçu des manifestations diverses. Bref trois à quatres sorties ou réceptions par mois.

Cette année les vendanges du clos St Thibault ont été bonnes : Récolte de 1200Kg de raisins qui donneront environ 830 litres de vin mis en bouteille fin juin début Juillet 2011..

Malgré la diminution du nombre des pommiers à cidre dans la région drouaise, Fora Gallica a pu recevoir 3 tonnes de pommes pour 1100 litres de cidre.

Flora Gallica-1Assemblée Générale 2010 Machine à papier

 Flora Gallica a fait de nombreuses et intéressantes acquisitions, entre autre des casiers à imprimerie, une maquette de la machine à papier de Nicolas Robert (photo -jointe), un "déjeuner de berger" en poterie de Brissard ainsi qu'une carte de la région drouaise du début du XIX siècle.  

L'année 2011 devrait connaître une extension du site internet et une collaboration étroite entre l'Ecomusée des vignerons et artisans drouais et le Musée Marcel Dessal et l'Office du tourisme de Dreux agglomération ainsi que l'association VEAA d'Abondant pour les poteries anciennes d'art populaire de Brissard.

Flora Gallica-2Assemblée Générale 2010 poterie de brissa

L'avenir des cinq employés a été évoqué en présence de la représentante de la municipalité.

Le souvenir des adhérents de l'association décédés en 2010 fut honoré,  en particulier celui de l'ancien Maire Jean Hieaux sans qui l'Ecomusée du prieuré St Thibault n'existerait pas.  

L'assemblée s'est terminée autour de la traditionnelle galette des rois et du cidre maison (A agiter modérément. ) 

Voir le site de FLORA GALLICA : www.museedudrouais.com/    

Repost 0

Dreux Par Pierlouim

  • : DREUX PAR PIERLOUIM
  • DREUX PAR PIERLOUIM
  • : ACTUALITE ACTIVITE ET MEMOIRE DROUAISES Par le petit bout de ma lorgnette on y voit tout, en avant comme en arrière. DREUX HIER ET MAINTENANT.
  • Contact

Profil

  • PIERLOUIM
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance.
Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire.
Pour me joindre:

 pierlouim@cegetel.net
  • Né à Dreux, j'y ai vécu toute mon enfance. Aprés quarante années d'exil à Lutéce, je reviens dans ma bonne ville. J'en observe la vie quotidienne et culturelle et me souviens de son histoire. Pour me joindre: pierlouim@cegetel.net

Recherche

RECHERCHES D'ARCHIVES

RECHERCHES D'ARCHIVES ANTERIEURES A 2012. Overblog ne présente plus l’intégralité des archives (limitées arbitrairement à un an) alors que le blog est ouvert depuis mars 2009. Pour connaître les archives antérieures vous êtes obligés de chercher dans les différentes catégories ci-dessous

VIDEOS de PIERLOUIM - YOU TUBE

Voir les vidéos de Pierlouim sur le site YOU TUBE.
cliquer :
http://www.youtube.com/results?search_type=&search_query=pierlouim&aq=f



SITES ET AMIS DROUAIS DU WEB

Pour l’instant Over-blog nouvelle (et mauvaise) manière ne m’autorise plus à vous présenter les logos et les adresses des sites drouais sur le net. Espérons que cela puisse être possible bientôt